Nouvelle réunion entre Bourita et Albares à Barcelone

Cette réunion, la septième entre les deux ministres, a été l’occasion de "continuer à avancer sur la feuille de route hispano-marocaine, qui se réalise point par point".

Nouvelle réunion entre Bourita et Albares à Barcelone

Le 24 novembre 2022 à 12h24

Modifié 24 novembre 2022 à 14h33

Cette réunion, la septième entre les deux ministres, a été l’occasion de "continuer à avancer sur la feuille de route hispano-marocaine, qui se réalise point par point".

L’Espagne est "très satisfaite" de la dynamique positive de la coopération avec le Maroc et des résultats de la feuille de route bilatérale, mise en place en avril dernier, a souligné, jeudi 24 novembre à Barcelone, le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, lors d’un point de presse à l’issue d’une réunion de travail avec son homologue marocain, Nasser Bourita, en marge du 7e Forum régional de l’Union pour la Méditerranée (UpM).

"Tous les groupes de travail se réunissent de manière permanente et ces réunions portent leurs fruits", a fait observer le chef de la diplomatie espagnole, précisant que l’"immigration irrégulière en provenance d’Afrique [avait] été réduite de 20% et [que] les échanges commerciaux bilatéraux [avaient] augmenté de 30%, les exportations espagnoles atteignant 7 milliards d’euros depuis le début de l’année.

Cette réunion, la septième entre les deux ministres, a été l’occasion de "continuer à avancer sur la feuille de route hispano-marocaine, qui se réalise point par point", a relevé M. Albares. Les deux pays continuent de croiser les agendas afin que la Réunion de haut niveau (RHN) puisse se tenir dans les plus brefs délais, a-t-il enfin précisé.

De son côté, Nasser Bourita a souligné la "satisfaction du Maroc et de l’Espagne" de la mise en œuvre de la feuille de route bilatérale.

"Aujourd'hui, nous avons évoqué la mise en œuvre de la feuille de route bilatérale (…) et nous avons exprimé notre satisfaction complète quant à la mise en œuvre de toutes ses dispositions et de l'ensemble des engagements", a-t-il dit.

Dans le même sillage, M. Bourita a indiqué que cette nouvelle réunion, la troisième en moins d’une semaine, reflète "la coordination très étroite et la relation forte que nos deux pays partagent".

"Notre coopération est l'unique succes story de la coopération dans la lutte contre la migration illégale dans la région méditerranéenne’’, a relevé le ministre, assurant que Rabat et Madrid mènent cette coopération "en tant que deux pays responsables, prenant en considération une approche ferme en matière migratoire, en développant la migration légale, en protégeant les migrants et en luttant contre les réseaux de passeurs".

Selon le ministre, "cette coopération a beaucoup apporté non seulement à la sécurité du Maroc et de l'Espagne, mais de l'ensemble de la région", précisant que "ce modèle doit être renforcé et promu".

(Avec MAP)

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Emploi. Les programmes et politiques actives du marché du travail passés au crible par le PCNS

Le marché du travail marocain est confronté à des défis persistants tels que le chômage élevé, l'inadéquation entre les compétences et les besoins du marché ainsi que la faible participation des jeunes et des femmes. En réponse, l'État a mis en place plusieurs programmes pour promouvoir l'emploi. Un rapport du Policy Center for the New South présente une analyse approfondie et des recommandations visant à optimiser ces programmes publics. Détails.

Un événement. Les agrégateurs agricoles pourront vendre librement leurs fruits et légumes sans passer par les marchés de gros

Plus de dix ans après son instauration, l’agrégation agricole n’a pas encore donné satisfaction. Pour améliorer la représentation de ce modèle d’organisation des exploitants dans le secteur agricole et réduire l’impact des intermédiaires sur le prix des fruits et légumes, le gouvernement a adopté un projet de décret qui permet à l’agrégateur de commercialiser ses produits sans passer par le marché de gros.

Communication financière

SMI: AVIS DE COMMUNIQUÉ POST ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 6 JUIN 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.