Voici les recommandations de CFG concernant les trois banques de son Stock Guide

Rédaction Medias24 | Le 18/10/2022 à 17:38
CFG Bank recommande aux investisseurs d’acheter le titre CIH Bank et de conserver Attijariwafa bank et BCP. Voici Les arguments de CFG, ainsi que les cours objectifs fixés pour ces trois banques.

CFG Bank, recommande, dans son dernier Stock Guide, d’acheter le titre CIH et de conserver Attijariwafa bank et BCP. Elle revient, entre autres, sur les réalisations semestrielles de ces banques et sur les facteurs qui influencent leur activité.

CIH garde un potentiel de hausse de 26%

Les réalisations semestrielles de CIH sont saluées par les analystes de CFG. « Malgré un environnement macroéconomique difficile marqué par une forte sécheresse et une décélération de la croissance du PIB au Maroc, CIH a une fois de plus surperformé ses pairs du secteur en présentant d'excellentes réalisations commerciales et financières. Le groupe a réussi à augmenter l'encours des prêts de 21% par rapport à un moyenne du secteur de 9%. De plus, la stratégie commerciale agressive et très compétitive du groupe lui a permis d’augmenter les dépôts de 14%, alors que le taux de croissance moyen de l'industrie s'élève à 3%. »

A rappeler que la marge nette d’intérêt consolidée du groupe affiche une hausse de 9,6% à 1.203 MDH au premier semestre 2022. Le PNB consolidé de CIH Bank ressort en hausse de 8,2% par rapport à fin juin 2021 à 1.624 MDH. Le RNPG consolidé ressort en progression de 13% à 299 MDH.

Compte tenu des estimations de la banque, le cours objectif de CIH s'établit à 375 dirhams par action, soit une hausse potentielle de 26% en comparaison avec un cours de 296 dirhams, observé ce mardi 18 octobre. Ce titre a perdu 12% depuis début 2022.

Évolution du cours de CIH

Source : medias24.com

CFG maintient sa recommandation d'achat sur le titre. Cette recommandation est soutenue par ce qui suit :

> CIH Bank devrait continuer à bénéficier de sa stratégie de diversification lancée en 2009, et d'accroître sa part de marché notamment sur le segment Corporate.

> CIH Bank a un coût du risque parmi les plus bas du secteur, grâce à la forte exposition de la banque au crédit immobilier (cœur de métier historique de la banque).

> Le D/Y (rendement) de la banque restera l'un des plus élevés du secteur (2022E : 4,8% ; 2023E : 6,3%). Malgré la forte accélération de la croissance des crédits et de la mise en place de la norme IFRS 9, CIH Bank restera pleinement conforme aux exigences de fonds propres de BAM, grâce à l'utilisation des obligations subordonnées perpétuelles (Tier 1 Capital) et des obligations subordonnées.

Attijariwafa bank devrait atteindre un cours de 453 dirhams

Les analystes de CFG trouvent que les indicateurs bilanciels d’Attijariwafa bank au titre du premier semestre 2022 sont « bien orientés ». Rappelons que le PNB consolidé du groupe Attijariwafa bank s’est élevé à 13,1MMDH, en amélioration de 4,8% par rapport au premier semestre 2021. Le résultat net consolidé s’élève à 3,8 MMDH, contre 3,2 MMDH au premier semestre 2021, soit une hausse de 18,7%.

CFG valorise le titre à 453 dirhams par action (vs un cours actuel de 408 dirhams). Le titre a un potentiel de croissance de 11%. A noter que ce titre a lâché 16% depuis début 2022.

Évolution du titre Attijariwafa bank

Source : medias24.com

La banque recommande de détenir le titre Attijariwafa bank. Cette recommandation est appuyée par les éléments suivants :

> Attijariwafa bank dispose d'une des sources de revenus les plus diversifiées du secteur.

> Une politique de provisionnement prudente qui doit permettre au groupe de ramener le coût du risque au niveau normatif plus rapidement que ses pairs du secteur.

> AWB affiche les meilleurs ratios de rentabilité et multiples de valorisation du secteur.

Le cours de BCP devrait augmenter d’environ 12%

CFG considère que « les réalisations du groupe sont globalement bien orientées sur le S1-2022 ». Le PNB du groupe a augmenté de 3% à 10,5 MMDH, en raison notamment de la bonne évolution de la marge d’intérêt et de la marge sur commissions, qui se renforcent respectivement de 5,9% et de 6,7%. Le RNPG, quant à lui, affiche une hausse de 16,6% à 1,8 MMDH.

Le cours objectif fixé par CFG pour BCP est de 263 dirhams par action. Cela implique un potentiel de hausse d’environ 12% en comparaison avec le cours observé à la clôture de ce mardi. Le titre affiche une évolution dans le rouge depuis début 2022 (-16%).

Évolution du cours de BCP

Source : medias24.com

Ainsi, la banque maintient sa recommandation de conserver le titre.

Cette recommandation est appuyée par les éléments suivants :

> La BCP a le ratio prêts/dépôts le plus bas du secteur, ce qui montre la capacité de la banque à rattraper toute la potentielle croissance des prêts après la crise du Covid-19, avec un coût de financement inférieur.

> L'utilisation de la dette subordonnée est encore limitée (seulement 28% des fonds propres de base).

> CFG estime qu’un niveau de dette subordonnée plus élevé devrait permettre à la BCP d'augmenter le ROE (rentabilité financière) du groupe et d’améliorer le D/Y en libérant le capital excédentaire supplémentaire pour ses actionnaires.

lire aussi
  • | Le 2/11/2022 à 15:37

    Ciments du Maroc continue de baisser en bourse à cause du contexte économique

    BOURSE. Impacté par la baisse générale du marché et par le contexte économique, le titre Ciments du Maroc a accentué son déclin à la bourse. BKGR et CFG Bank recommandent toutefois de le conserver dans les portefeuilles.
  • | Le 1/11/2022 à 15:56

    Label’Vie baisse en bourse, mais ses fondamentaux restent solides (analyste)

    BOURSE. Le titre Label’Vie a perdu 9% depuis début 2022. Un analyste de la place, joint par LeBoursier, explique que cette baisse n’a aucun lien avec les fondamentaux du groupe. Par ailleurs, BKGR et CFG recommandent de conserver le titre dans les portefeuilles et tablent sur une croissance de son cours.
  • | Le 31/10/2022 à 15:01

    Sonasid : la baisse du cours en YTD n’est pas justifiée (analyste)

    BOURSE. Depuis le début de l’année, le cours du sidérurgiste lâche plus de 7%. Néanmoins, les performances financières et les perspectives du groupe sont au rendez-vous. Le détournement du marché action vers l’obligataire pèse sur le cours. Les anticipations des baisses du cours de l’acier également. Fondamentalement, Sonasid conserve de très bonnes perspectives.
  • | Le 26/10/2022 à 16:53

    Bourse : Maroc Telecom poursuit sa baisse après la publication des résultats du T3 2022

    Face aux résultats trimestriels publiés par Maroc Telecom, CFG Bank recommande aux investisseurs d’acheter le titre. Un analyste de la place, joint par LeBoursier, considère que les investisseurs ont tendance à réagir davantage aux annonces négatives, d’où la poursuite de la dépréciation du titre Maroc Telecom. Analyse.
  • | Le 19/10/2022 à 15:00

    Marsa Maroc préserve un potentiel de croissance en bourse

    Impacté par la baisse générale du marché, le titre Marsa Maroc a perdu 22% depuis début 2022. Les fondamentaux du groupe restent toutefois solides, d’après un analyste de la place. BKGR et CFG tablent sur une hausse du cours. Analyse.
  • | Le 17/10/2022 à 15:35

    Immobilier coté : “L’amélioration des résultats n’a pas été suffisante pour faire réagir les investisseurs” (Analyste)

    Le secteur immobilier continue d'afficher un manque de dynamisme en bourse, malgré l’amélioration des résultats semestriels des promoteurs. Un analyste joint par LeBoursier retrace l’évolution des immobilières cotées.