χ

Légère progression des crédits bancaires et des impayés en août 2022 (BAM)

L’encours total des crédits bancaires s’affiche à 1 014 MMDH en août. Par rapport à la même période en 2021, l’encours a progressé de 49 MMDH. Les créances en souffrance progressent légèrement. Elles reculent concernant les ménages et progressent pour les entreprises. Sur douze mois glissants, les impayés augmentent de 4,5 MMDH.

Légère progression des crédits bancaires et des impayés en août 2022 (BAM)

Le 1 octobre 2022 à 13h30

Modifié 1 octobre 2022 à 13h30

L’encours total des crédits bancaires s’affiche à 1 014 MMDH en août. Par rapport à la même période en 2021, l’encours a progressé de 49 MMDH. Les créances en souffrance progressent légèrement. Elles reculent concernant les ménages et progressent pour les entreprises. Sur douze mois glissants, les impayés augmentent de 4,5 MMDH.

La dernière publication des statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib montre une progression des crédits bancaires en août 2022 par rapport au mois précédent.

L’encours des crédits bancaires se situe à 1.014 MMDH, en hausse de 0,3% ou 3,18 MMDH par rapport à juillet 2022. Si l’on compare avec la même période en 2021, le crédit bancaire affiche une progression de 5,1% soit 49,1 MMDH. En YTD, l'encours des crédits bancaires a augmenté de 3% soit 29,4 MMDH.

Dans le détail, le crédit immobilier en août 2022 a stagné (+0,1%) par rapport à juillet 2022 à 296,7 MMDH. Par rapport à la même période l’an dernier, l’encours des crédits immobiliers a progressé de 2,4%.

Les comptes débiteurs et crédits de trésorerie ont affiché une hausse de 0,5 % d’un mois à l’autre. L’encours en août atteint 255,9 MMDH. Par rapport à fin août 2021, l’encours a progressé de 14,6%.

Le crédit à l’équipement s’affiche à 173,5 MMDH, en légère baisse de 0,3% par rapport au mois dernier. Comparé à la même période de l’an dernier, il régresse de 1,2%.

Le crédit à la consommation évolue timidement de 0,3% à 57,4 MMDH. Sur une année glissante, il progresse de 3,2% ou 1,76 MMDH en valeur.

Forte hausse du crédit bancaire, surtout au secteur financier

Concernant les différentes catégories d’emprunteurs, l’encours des crédits aux ménages s’élève à 376,9 MMDH, stable (+0,1%) par rapport au mois dernier. Par rapport à fin août 2021, l’encours a augmenté de 3,4%, soit 12,45 MMDH.

L’encours aux entreprises privées s’élève à 438,5 MMDH en progression de 0,8% par rapport au mois dernier. Sur un an, l’encours aux entreprises privées affiche une hausse de 9%.

Concernant le secteur financier, l’encours des crédits bancaires a connu une baisse de 0,5% par rapport au mois dernier à 128,7 MMDH. D’une année sur l’autre, l’encours a progressé de 4,9%.

L’encours au secteur public progresse légèrement de 0,2% à 70,1 MMDH par rapport au mois dernier. D’une année sur l’autre, l’encours affiche une baisse de 8,7%.

Les impayés progressent légèrement en août, surtout concernant les entreprises

Les créances en souffrance s’élèvent à 88,5 MMDH en août, en légère hausse de 0,7% par rapport au mois précédent. Sur un an, elles ont augmenté de 5,3% ou 4,48 MMDH.

Celles des ménages ont légèrement baissé de 0,1% par rapport à juillet 2022. Elles atteignent 36,9 MMDH. Sur une année, elles affichent une progression de 2,9%, soit un peu plus d'un milliard de dirhams.

Les impayés des sociétés non-financières privées, en revanche, progressent de 1,6% d’un mois sur l’autre à 50,9 MMDH. Sur une année glissante, ils affichent une croissance de 7,5% ou 3,56 MMDH en valeur.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Promopharm S.A : Indicateurs trimestrielle T2

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.