HPS : hausse de 83% du résultat net part du groupe au premier semestre 2022

| Le 26/9/2022 à 14:32
Les revenus consolidés de HPS ont grimpé de 22,6% au premier semestre 2022. Le résultat net part du groupe ressort à 67,7 MDH, en hausse de 83,8%. Voici l’évolution détaillée des principaux indicateurs de HPS.

HPS a réalisé des revenus consolidés de 481 MDH au premier semestre 2022, en hausse de 22,6% et de 19,3% à taux de change constant et hors éléments exceptionnels.

Cette forte croissance s’explique par les bonnes performances commerciales du groupe au cours des deux dernières années, associées au rythme soutenu des déploiements de projets des six derniers mois, permettant ainsi :

- une croissance organique des activités du groupe, dont les revenus augmentent de 17% ;

- une légère contribution des nouvelles acquisitions, avec une croissance représentant 5,6%, due à l’intégration de ICPS sur six mois en 2022 par rapport à trois mois sur les comptes du premier semestre 2021.

Par ailleurs, la stratégie de diversification des modèles d’affaires du groupe, avec le lancement du Processing, ainsi que la stratégie de croissance externe initiée par le groupe durant les dernières années (acquisition du Switch, de ICPS et de IPRC), a permis de renforcer les revenus récurrents et réguliers du groupe, qui représentent 352 MDH, soit 73% des revenus consolidés.

Les revenus de l’activité Paiement atteignent 388,1 MDH, en hausse de 35,7% et de 29,5% sur une base proforma, représentant désormais 80,7% des revenus consolidés, contre 72,9% au premier semestre 2021. La croissance de cette activité est portée à la fois par le déploiement de projets majeurs remportés durant les deux dernières années, mais aussi par la dynamique de migration des clients existants vers les nouvelles versions de PowerCARD.

La croissance de l’activité Paiement a également profité des effets de synergies développées avec son entité IPRC et la contribution de l’entité ICPS dans le renforcement du modèle de l’offre SaaS du groupe HPS.

L’activité Switching a enregistré une hausse de 38,1% au niveau des paiements électroniques et de 15,4% pour les opérations de retrait, par rapport au premier semestre 2021. Les revenus de l’activité Switching s’élèvent à 34,8 MDH en hausse de 9,3% par rapport au premier semestre 2021.

L’activité Testing a engagé plusieurs chantiers structurants afin d’accompagner la reprise graduelle des projets auprès de ses clients. Cependant, le décalage de déploiement des différents projets s’est traduit par une baisse de 6,2% des revenus, pour s’établir à 45,3 MDH.

Le résultat d’exploitation enregistre une amélioration de 45% et s’établit à 85,3 MDH, et ce malgré la hausse des dotations d’exploitation due au changement du périmètre de consolidation et la hausse des provisions sur les créances clients.

La marge d’exploitation s’améliore ainsi de 2,7 points pour s’établir à 17,7% contre 15% au premier semestre 2021. Au-delà de la performance opérationnelle, le résultat financier a profité de l’évolution favorable de la parité de change MAD/USD durant le semestre.

En conséquence, le résultat net part du groupe ressort à 67,7 MDH, soit une augmentation de 83,8%.

Au terme du semestre, HPS dispose d’un backlog de 779,4 MDH, en progression de 6,3% par rapport à fin 2021. Une performance portée par la croissance de l’Upselling, de la maintenance et des projets de migration des clients existants au niveau de l’activité Paiement.

L’évolution du backlog souligne également la contribution significative des revenus récurrents et réguliers qui représentent 72% à fin juin 2022.

Post-clôture, HPS a reçu plusieurs lettres d’intention qui devraient aboutir à la signature de plusieurs nouveaux projets pour un montant global dépassant 200 MDH, ce qui devrait permettre une forte amélioration du Backlog en fin d’année 2022.

lire aussi
  • | Le 29/11/2022 à 10:56

    Sonasid : hausse de 17% du chiffre d’affaires à fin septembre

    Le groupe continue de bénéficier d’un bon effet prix provenant de la répercussion de la hausse des intrants sur les prix de vente. Les investissements augmentent fortement à fin septembre et continueront de croître durant le T4-2022. L’endettement net s’établit à -878 MDH.
  • | Le 29/11/2022 à 10:36

    BOA : hausse de 6% du résultat net à fin septembre

    Le groupe affiche à fin septembre une bonne tenue de ses marges d’intérêts et sur commissions. Le PNB progresse de 5% par rapport à la même période de l’an dernier.
  • | Le 29/11/2022 à 9:17

    TGCC : hausse de 69% du produit d’exploitation

    Le groupe a connu une forte amélioration de son produit d’exploitation du fait de projets d’envergure et de la montée en puissance de ses filiales subsahariennes. L’endettement progresse de 9,5% à 884,4 MDH.
  • | Le 29/11/2022 à 8:43

    A fin septembre, OCP réalise un chiffre d’affaires historique de près de 89,5 MMDH

    Malgré une baisse des volumes exportés, le groupe a pu capitaliser sur une forte hausse des prix de vente pour améliorer ses revenus et son chiffre d’affaires, qui atteignent des records historiques.
  • | Le 28/11/2022 à 13:54

    CIMAR : des résultats conformes à fin septembre et un regain d’activité dès l’an prochain

    Le groupe a affiché un chiffre d’affaires stable à fin septembre, porté par un bon effet prix. La conjoncture pèse sur sa rentabilité et ses volumes de ventes. Dès 2023 cependant, une hausse mécanique des revenus et des marges sera observée, du fait notamment de l’allègement des prix des intrants.
  • | Le 26/11/2022 à 7:14

    Aradei Capital : une bonne dynamique à fin septembre et des revenus diversifiés

    Lors d’une conférence de presse organisée le 25 novembre à la Bourse de Casablanca, la foncière a présenté ses résultats à fin septembre et est revenue sur les objectifs de son augmentation de capital. Le PDG du groupe a également évoqué les discussions sur un second plan d’investissement avec Akdital Holding pour les deux ans à venir.