χ

Le Kenya révise sa position officielle sur le Sahara après avoir soutenu le polisario

Au lendemain de son investiture- et après avoir accueilli la veille Brahim Ghali, le nouveau président du Kenya, William Ruto, fait un pas en arrière. Il réaffirme la prééminence des Nations Unies dans la recherche d'une solution.

Le Kenya révise sa position officielle sur le Sahara après avoir soutenu le polisario

Le 14 septembre 2022 à 16h42

Modifié 15 septembre 2022 à 7h42

Au lendemain de son investiture- et après avoir accueilli la veille Brahim Ghali, le nouveau président du Kenya, William Ruto, fait un pas en arrière. Il réaffirme la prééminence des Nations Unies dans la recherche d'une solution.

Le nouveau président du Kenya qui fêtait son investiture a  clairement entamé une révision de la position de son pays. Mais jusqu’où ira cette révision?

Ce mercredi soir 14 septembre 2022, l’incertitude régnait à ce sujet.

Dans l’après-midi, le président Ruto a annoncé par tweet le retrait de la reconnaissance de la « rasd ». Ce tweet a été rapidement suivi par un communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères et un autre de la présidence kényane, confirmant cette décision.

Séquence n°1. Le nouveau président a en effet reçu dans la journée le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, qui lui a remis un message de félicitations du Roi Mohammed VI après son investiture, comme l’a annoncé un communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères.

A la suite du message du Roi Mohammed VI, la République du Kenya décidé de révoquer la reconnaissance de la pseudo “rasd” et d’entamer les étapes pour la fermeture de sa représentation à Nairobi, poursuit le communiqué. L’information a été publiée par plusieurs journaux kényans.

Un communiqué conjoint, dont des passages ont été rendus publics par le site web du Palais d’Etat de la République du Kenya (State House), à la suite de la remise, ce mercredi, d’un message du Roi au chef de l’Etat kényan, indique que “la République du Kenya a décidé de révoquer sa reconnaissance de la pseudo +RASD+ et d’entamer les étapes pour la fermeture de sa représentation dans le pays”.

“Par respect du principe d’intégrité territoriale et de non-ingérence, le Kenya apporte son soutien total au plan d’autonomie sérieux et crédible proposé par le Royaume du Maroc, en tant que solution unique basée sur l’intégrité territoriale du Maroc”, pour résoudre ce différend, souligne le communiqué conjoint.

“Le Kenya soutient le cadre des Nations unies en tant que mécanisme exclusif pour parvenir à une solution politique durable et permanente au différend sur la question du Sahara”, ajoute la même source.

Dans son message, le Roi Mohammed VI félicite M. William Samoei Ruto pour son élection en tant que 5e président de la République du Kenya et salue l’achèvement réussi des élections démocratiques dans le pays en août 2022, soulignant que ces échéances consolident la position du Kenya en tant que pays phare en matière de démocratie au niveau du continent.

Le Souverain salue en outre la promesse du président kényan de renforcer et d’approfondir les relations bilatérales actuelles entre son pays et divers États d’Afrique et d’ailleurs.

Pour sa part, M. William Ruto a exprimé sa volonté et son engagement à travailler avec le Souverain pour le renforcement des relations entre les deux pays, saluant le leadership du Roi Mohammed VI dans la promotion de politiques de tolérance et d’accommodement au niveau de la région du Maghreb, ainsi que Sa contribution à la paix et à la sécurité mondiales.

Les deux pays se sont engagés à hisser leurs relations diplomatiques bilatérales au niveau de partenariat stratégique dans les six prochains mois, souligne le communiqué, ajoutant que la République du Kenya s’est engagée à ouvrir son ambassade à Rabat.

De même, il a été convenu d’accélérer immédiatement les relations économiques, commerciales et sociales entre les deux pays, notamment dans les domaines de la pêche et de l’agriculture et la sécurité alimentaire (importation d’engrais).

Les domaines de la santé, du tourisme, des énergies renouvelables, de la collaboration en matière de sécurité, ainsi que des échanges culturels, religieux et interpersonnels sont également concernés.

Le message royal a été remis par une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Séquence n°2. Le tweet de la présidence annonçant le retrait de la reconnaissance avait été supprimé, de même que la page comportant le communiqué commun annonçant cette décision. Par contre, le tweet exprimant le soutien au cadre des Nations Unies en tant que mécanisme exclusif est, lui, resté (ci-dessous).

Séquence n°3. Des journaux du Kenya évoquent une certaine incertitude quant à la portée de cette révocation. En d’autres termes, jusqu’où ira le président? Et en combien de temps?

Le Standard écrit que la “décision [de révocation] de Ruto n’est pas une surprise, l’an dernier, la haute direction était divisée sur la question de l’indépendance du Sahara occidental, le vice-président devenu chef de l’Etat occupant des positions contradictoires avec son ancien patron, Uhuru Kenyatta”.

“Le plan d’autonomie sous souveraineté marocaine est la meilleure solution à la question du Sahara”, a-t-il déclaré il y a quelques mois au cours d’une rencontre avec l’ambassadeur du Maroc à Nairobi. Il avait également estimé que “le Kenya et le Maroc sont des puissances de premier plan dans leurs régions et a noté que leur coopération bilatérale profitera à l’ensemble du continent.” Ces propos, cités par l’ambassadeur du Maroc, avaient été par la suite démentis ou nuancés.

Au final, le Kenya révise sa position, ne serait-ce qu’en réaffirmant la prééminence du processus onusien. Et le nouveau président a une position favorable au plan d’autonomie marocain, qu’il n’assume pas toujours d’une manière publique. Jusqu’où ira cette révision? Ce n’est pas clair à ce stade.

Côté marocain, aucun commentaire ni explication n’ont pu être obtenus, le département de la communication n’ayant pas répondu à nos sollicitations.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ajarinvest : Rapport annuel au 31/12/2021 de l’OPCI Immovert Placement SPI

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Réunion de la commission en charge de la réforme des retraites