χ

Fin de parcours pour l’équipe nationale des joueurs locaux (A’)

Doublement sacrée au Championnat d’Afrique des nations (CHAN), l’équipe nationale des joueurs locaux (A’) sera dissoute. Elle ne pourra pas défendre son titre et sera suppléée par les U-23 nationaux afin de préparer la CAN de la catégorie, qualificative aux Jeux olympiques 2024 à Paris.

Fin de parcours pour l’équipe nationale des joueurs locaux (A’)

Le 1 septembre 2022 à 10h33

Modifié 1 septembre 2022 à 13h19

Doublement sacrée au Championnat d’Afrique des nations (CHAN), l’équipe nationale des joueurs locaux (A’) sera dissoute. Elle ne pourra pas défendre son titre et sera suppléée par les U-23 nationaux afin de préparer la CAN de la catégorie, qualificative aux Jeux olympiques 2024 à Paris.

Faouzi Lekjaa a surpris les observateurs en annonçant la fin d’une histoire jalonnée de succès. Lors de la présentation du nouveau sélectionneur national Walid Regragui, ce mercredi 31 août au complexe Mohammed VI de football à Maâmoura, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a annoncé la dissolution de l’équipe nationale des joueurs locaux (A’).

« Elle sera remplacée lors du prochain CHAN 2023 (en Algérie) par l’équipe nationale des U-23″, a révélé Faouzi Lekjaa. Derrière ce choix, la volonté de la FRMF de préparer les U-23 à la CAN de la même catégorie, qualificative aux Jeux olympiques 2024 à Paris.

Créée en 2008, l’équipe nationale des joueurs locaux a eu un démarrage poussif, en ratant par deux fois la qualification au CHAN en 2009 et 2011. Après deux participations mitigées en phase finale (2014 et 2016), l’équipe nationale A’ a été sacrée sur ses terres en 2018.

Une embellie confirmée en 2021 au Cameroun, où le Maroc a conservé son titre après avoir éliminé le pays hôte en demi-finale, et surclassé le Mali en finale. L’équipe nationale A’ a permis de révéler, aux yeux des observateurs, les talents peu médiatisés de la Botola Pro. Une stratégie payante, mais qui ne sera pas prolongée.

Lors de la présentation de Walid Regragui, le président de la FRMF, Faouzi Lekjaa, a par ailleurs tenu à clarifier les points suivants :

– des divergences sur la préparation de l’équipe nationale à la Coupe du monde au Qatar 2022 sont à l’origine de la séparation avec Vahid Halilhodzic ;

– le coach bosnien a perçu trois mois de salaire au moment de son limogeage ;

– la FRMF a pris du retard pour nommer le nouveau sélectionneur national, car les championnats n’étaient pas encore arrivés à leurs termes. Une période délicate pour échanger avec des entraîneurs encore sous contrat avec leurs équipes ;

– Adil Ramzi a reçu une proposition pour coacher l’une des équipes nationales de jeunes, avant de se voir proposer le poste d’adjoint de Walid Regragui. Mais l’ancien international souhaitait cumuler cette fonction avec son poste d’adjoint au PSV Eindhoven. Inenvisageable pour la FRMF ;

– Houcine Ammouta a été sondé pour le poste de sélectionneur national avant Walid Regragui.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium du Maroc : Communication financière - Résultats Annuels au 31/12/2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Conférence Fondation Abderrahim Bouabid : Repenser les liens Maroc-France