Marsa Maroc : les résultats en ligne à fin juin, le S2 devrait être encore meilleur

| Le 31/8/2022 à 13:54
Le second semestre devrait bénéficier de l’effet de report des importations de vracs solides, retardé au premier semestre. La croissance du trafic de transbordement devrait continuer sa forte progression et générer un chiffre d’affaires supérieur à 740 MDH cette année. Le désendettement progressif du groupe devrait améliorer le résultat financier et la marge nette en 2022.

Le groupe Marsa Maroc a affiché des indicateurs en bonne forme à fin juin 2022. Le groupe a enregistré une hausse de 14% de son chiffre d’affaires consolidé à 1.993 MDH. Il a pu notamment capitaliser sur la hausse du trafic global traité, en amélioration de 9% à 25 millions de tonnes (MT).

Cette évolution provient de la hausse du trafic conteneurisé traité par le groupe qui a évolué de +13% avec un volume de 1.023 KEVP. Le trafic de vrac et divers a affiché une hausse de 4% à 14,2 MT, notamment marqué par la progression du vrac liquide de 16% à 5,2 MT.

Contacté sur le sujet, un analyste de la place note que ces performances sont en ligne avec les projections à fin juin 2022. « Globalement, les résultats affichés par Marsa Maroc sont sans surprise. Nous tablons sur un chiffre d’affaires annuel de 3,9 MMDH en 2022, ce qui montre qu’ils sont exactement dans les prévisions,» explique notre source. D’ailleurs, d’après les prévisions, les 6 prochains mois devraient s’annoncer encore meilleurs.

La bonne dynamique devrait s’accentuer au S2-2022

La bonne tenue attendue au S2-2022 s’explique par différents facteurs. Premièrement, la saisonnalité. « Il y a un léger effet de saisonnalité qui devrait être observé durant le second semestre, car il y a eu une mise en consignation temporaire durant le premier trimestre en raison d’intempéries. Ce qui fait que certains terminaux n’ont pas pu ouvrir, notamment le port de Casablanca » explique notre source.

En plus de cela, le groupe devrait bénéficier d’une amélioration sur les volumes de vracs solides. Durant le S1-2022 le trafic de vracs solides a baissé de 5% pour atteindre 7,6 MT. Cela a été causé par le retard des livraisons de céréales du fait de la guerre en Ukraine. « Ce décalage devrait bénéficier à la seconde partie de l’année, et in fine, ce second semestre devrait être meilleur que le premier » précise notre source.

Marsa Maroc devrait également pouvoir compter sur une forte amélioration de son activité de transbordement, démarrée en 2021. Au premier semestre, le trafic de conteneurs en transbordement a connu une forte progression de 42% à 518 KEVP. « C’est en ligne avec les prévisions et nous anticipons un trafic d’un peu plus d’un million d’EVP d’ici fin 2022. Le second semestre devrait être meilleur car c’est une activité qui connaît une montée en puissance progressive. L’an dernier, le taux d’utilisation était de 62% et d’ici fin 2022, il devrait osciller entre 70% et 75% » explique notre source.

Une croissance durable attendue et une bonification de la marge nette

Le groupe devrait continuer à afficher une bonne croissance de son chiffre d’affaires sur les années à venir. Dans la dernière note de CFG Bank sur les activités de Marsa Maroc, la société de recherche recommandait le titre à l’achat et anticipait un upside de 23,2% à 318 dirhams.

CFG anticipait un taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 5,4% sur la période 2021-2025, notamment poussé par une bonne croissance de 5,3% en moyenne des volumes de conteneurs. La croissance annuelle moyenne sur la période, du segment vrac devrait s’afficher à 2,8%. En 2022, CFG notait que la croissance sur ce segment serait significative « grâce à une croissance significative des volumes d’importation de céréales dans le sillage d’une très mauvaise campagne agricole, et d’hydrocarbures dans le sillage de la reprise du secteur touristique ». L’activité de transbordement devrait générer, quant à elle, un chiffre d’affaires de 746 MDH cette année et afficher sur la période 2021-2025 un TCAM de 14,4% pour franchir le milliard de dirhams d’ici 3 ans.

La bonne dynamique du groupe l’amènera également à une amélioration de sa rentabilité et de sa marge nette. Cette année, un RNPG de 770 MDH est attendu avec un TCAM de 8,1% sur la période 2021-2025. En 2022, la marge nette du groupe devrait également progresser de 1,1 point à 19,7% par rapport à l’année précédente. CFG Bank explique en ce sens : « nous anticipons un meilleur résultat financier suite au désendettement progressif du groupe et à une potentielle remontée de dividende de Tanger Alliance, et un taux d’IS effectif plus faible ». A noter qu’à fin juin 2022, l’endettement net du groupe a baissé de 24% à 954 MDH, composé de 2.638 MDH de dettes de financement et 1 683 MDH de disponibilités.

lire aussi
  • | Le 27/9/2022 à 17:22

    Voici pourquoi Maroc Telecom continue de baisser en bourse

    Nouvelle sanction, hausse du taux directeur, risque inflationniste… Voici les facteurs qui alimentent la baisse du titre Maroc Telecom en bourse.
  • | Le 26/9/2022 à 15:17

    Aradei Capital poursuit sa croissance en profitant du programme d’investissement lancé

    Les résultats d'Aradei Capital, au titre du premier semestre 2022, ont connu une belle évolution, profitant des résultats du programme d’investissement du groupe. Un analyste de la place, joint par LeBoursier, anticipe la même tendance pour l’année 2023.
  • | Le 26/9/2022 à 14:32

    HPS : hausse de 83% du résultat net part du groupe au premier semestre 2022

    Les revenus consolidés de HPS ont grimpé de 22,6% au premier semestre 2022. Le résultat net part du groupe ressort à 67,7 MDH, en hausse de 83,8%. Voici l’évolution détaillée des principaux indicateurs de HPS.
  • | Le 26/9/2022 à 8:53

    Les investisseurs partagés sur l’évolution du taux directeur (AGR)

    D’après des acteurs sondés par Attijari Global Research (AGR) sur l’évolution du taux directeur en marge de la troisième réunion de politique monétaire de Bank Al-Maghrib, les avis sont partagés. 49% anticipent un statu quo et 51% pensent que la Banque centrale augmentera le taux directeur.
  • | Le 26/9/2022 à 8:35

    Label’Vie : hausse de 37% du résultat net à fin juin 2022

    L’évolution du réseau du groupe et la bonne performance à niveau constant ont permis au groupe d’améliorer sa rentabilité. Les ouvertures de douze nouveaux points de ventes sont attendus au deuxième semestre.
  • | Le 26/9/2022 à 8:18

    LafargeHolcim Maroc : baisse de 27% du résultat net à fin juin

    Le groupe fait face à une conjoncture de marché défavorable, notamment avec la forte hausse du prix des intrants. Le chiffre d’affaires stagne à 4 MMDH à fin juin. La hausse de la contribution sociale a également rogné sur le résultat net du groupe. La tendance baissière pourrait se maintenir au S2-2022.