χ

Huile : la guerre en Ukraine impacte à la hausse les prix des oléagineux

La production de tournesol ukrainien étant potentiellement compromise, le marché européen se tourne vers d’autres alternatives, dont le soja. C’est de cette graine que 85% de l’huile de table au Maroc est extraite. Les industriels tentent de limiter les impacts sur les prix de vente, en cherchant les économies ailleurs.

Huile : la guerre en Ukraine impacte à la hausse les prix des oléagineux

Le 5 avril 2022 à 12h15

Modifié 5 avril 2022 à 13h55

La production de tournesol ukrainien étant potentiellement compromise, le marché européen se tourne vers d’autres alternatives, dont le soja. C’est de cette graine que 85% de l’huile de table au Maroc est extraite. Les industriels tentent de limiter les impacts sur les prix de vente, en cherchant les économies ailleurs.

En ce mois de Ramadan, les ménages sont fortement exposés à la hausse généralisée des prix concernant les biens alimentaires de consommation courante. L’huile en fait partie.

Cette augmentation s’était déjà manifestée en 2021 lors du redémarrage de l’économie mondiale. En novembre de la même année, Brahim Laroui, directeur général de Lesieur Cristal, nous expliquait que le prix de la tonne de soja avait grimpé de 50% en douze mois, atteignant 1.400 dollars la tonne. Par ailleurs, la hausse du pétrole impacte le fret et la progression du dollar rend le produit plus cher.

Et la situation ne s’arrange pas. Depuis le début de l’année, le prix des oléagineux qui entrent dans la composition des huiles de table a encore subi des augmentations, cette fois-ci en raison de la guerre en Ukraine. En effet, la Russie et l’Ukraine sont deux grands fournisseurs d’oléagineux, notamment le tournesol, fortement consommé en Europe sous forme d’huile de table.

Ce conflit a également des répercussions au Maroc. Mi-février, des sources ont expliqué à Medias24 que des hausses de prix sur les huiles étaient imminentes en raison de la forte progression des cours internationaux.

Une hausse des prix conduite en partie par le déplacement de la demande

L’Europe est directement en proie aux répercussions de la guerre en Ukraine, notamment parce qu’elle consomme majoritairement de l’huile de tournesol, principalement fournie par ce pays d’Europe de l’Est.

"Cette guerre est venue perturber, de façon directe, l’une des principales sources d’huile alimentaire européenne qu’est le tournesol", nous confie un industriel du secteur. "L’Ukraine est l’un des principaux exportateurs de graine et d’huile de tournesol dans le monde. En raison de la guerre, la mise en marché de sa production est totalement compromise. In fine, cela va réduire l’offre mondiale d’huile de tournesol", ajoute-t-il.

Premièrement, ce conflit va faire augmenter le prix du tournesol de façon massive et impacter le prix des huiles de tournesol distribuées au Maroc. A terme, cette hausse demeurera marginale car cette huile n’est pas majoritaire dans la consommation nationale. En effet, 85% de l’huile consommée au Maroc est de l’huile de soja.

Ensuite, l’autre phénomène déclenché par la guerre en Ukraine est le report de la consommation européenne vers d’autres huiles, ce qui entraîne une hausse des cours. "Au-delà de la forte croissance du prix du tournesol, il y a un phénomène de report de consommation du tournesol vers d’autres huiles, dont le soja et le maïs. Ce déplacement va automatiquement se répercuter, notamment dans les pays où l’Etat n’encadre pas les prix de ce produit, ce qui est le cas au Maroc", explique notre interlocuteur.

LIRE LA SUITE SUR LEBOURISER.MA

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata : Avis complémentaire à la convocation de l’AGO

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.