χ

Antony Blinken : “Le plan d’autonomie du Maroc est sérieux, crédible et réaliste”

Le secrétaire d’Etat américain a déclaré que les Etats-Unis maintenaient leur position en faveur du plan d'autonomie du Maroc qu'ils jugent "crédible, sérieux et réaliste". D'autres sujets ont été évoqués, notamment la coopération entre les deux pays dans plusieurs domaines comme celui de l'eau.

Antony Blinken : “Le plan d’autonomie du Maroc est sérieux, crédible et réaliste”

Le 29 mars 2022 à 15h55

Modifié 29 mars 2022 à 20h58

Le secrétaire d’Etat américain a déclaré que les Etats-Unis maintenaient leur position en faveur du plan d'autonomie du Maroc qu'ils jugent "crédible, sérieux et réaliste". D'autres sujets ont été évoqués, notamment la coopération entre les deux pays dans plusieurs domaines comme celui de l'eau.

En visite de travail au Maroc ces 29 et 30 mars, le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a tenu une conférence de presse au ministère des Affaires étrangères à Rabat, avec le ministre marocain Nasser Bourita. Plusieurs sujets ont été évoqués, à leur tête la position des Etats-Unis sur le dossier du Sahara marocain.

"Nous continuons à voir le plan d’autonomie du Maroc comme un plan sérieux, crédible et réaliste", a-t-il précisé. "Les États-Unis reconnaissent le rôle important que joue le Maroc dans le maintien de la sécurité et de la stabilité régionales, ainsi que sa contribution à la paix et à la prospérité dans la région" 

"Nous collaborons étroitement pour résoudre des problèmes régionaux comme le Sahel et la Libye, la lutte contre le terrorisme, où le Maroc a fait preuve d'un leadership soutenu auprès du Forum mondial de lutte contre le terrorisme et de la Coalition mondiale pour vaincre l'Etat islamique", a-t-il ajouté. 

Il a aussi mentionné les relations économiques, précisant que "depuis plus de quinze ans, notre accord de libre-échange profite aux peuples de nos deux pays, et nous avons discuté de la possibilité de faire croître cette coopération économique au profit des populations mal desservies". 

Des experts américains pour aider le Royaume à faire face à la sécheresse

D'autres exemples de coopération économique ont été présentés par le secrétaire d'état américain. "La semaine dernière, une zone industrielle à Bouznika a démarré son expansion et devrait générer 4.000 nouveaux emplois." Ce projet est réalisé dans le cadre du programme mené par Millennium Challenge Corporation (MCC).

Antony Blinken a évoqué le sujet de la sécheresse. "Les partenaires se soutiennent les uns les autres dans les temps difficiles, et le Maroc connaît une des plus grandes sécheresses depuis des décennies. Des experts américains sont actuellement au Maroc pour aider le Royaume à faire face à la sécheresse", a-t-il indiqué. "Une conférence sera organisée demain (mercredi 30 mars, ndlr) à Casablanca pour réunir les experts marocains et américains qui se concentreront sur la meilleure utilisation des ressources hydrauliques du pays."

"Nous voulons renforcer les capacités du pays en matière de prévision et d’atténuation de l’impact de la sécheresse, et nous essayons de former la nouvelle génération d’experts en matière de gestion de l'eau."

"La sécheresse au Maroc, ou ailleurs souligne l’urgence de faire face à ce genre de problématique. Le Maroc est leader dans le domaine et est sur la bonne voie", a poursuivi Antony Blinken. 

Il est également revenu sur l’impact de la guerre en Ukraine. "Aujourd'hui, la catastrophe naturelle (sécheresse, ndlr) est aggravée par une catastrophe d'origine humaine, le gouvernement russe et sa guerre brutale en Ukraine ayant interrompu l'approvisionnement en blé et autres produits de base", détaille-t-il.

"Ici, dans toute la région, nous discutons des mesures concrètes que nous pouvons prendre et que nos partenaires peuvent prendre pour aider à réduire l'impact de ces pénuries, en particulier sur les populations les plus vulnérables. Cette perturbation est une autre raison pour laquelle nous continuerons d'exhorter nos amis et partenaires à s'exprimer d'une seule voix pour condamner l'agression du gouvernement russe - dont les conséquences se font sentir dans le monde entier - et à tenir le Kremlin responsable tant que cela continuera", avance le secrétaire d'Etat américain.

Le Maroc, un intermédiaire entre ses partenaires et le continent africain

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, a souligné que l’accord entre le Maroc et les Etats-Unis bénéficiait aux deux pays, mais qu'il s’étendait également au continent. Selon lui, l’Afrique regorge de ressources pour le développement des énergies renouvelables, ainsi que dans le domaine technologique.

"L’Afrique regorge de nouvelles opportunités et a prouvé sa résilience durant la crise sanitaire. Trente millions d’africains accèdent à la classe moyenne par an, dans le continent." 

En tant que deuxième investisseur dans le continent, "le Maroc se veut un intermédiaire entre ses partenaires et le continent africain". D'un côté, il est le seul pays africain a avoir un accord de libre-échange avec les Etats-Unis, de l'autre il est membre de la ZLECA, la zone de libre échange continentale. 

 "On soutient la solution à deux États"

Le dossier de la Palestine a également été abordé. "Nous continuons à soutenir la solution à deux Etats" a affirmé Antony Blinken, répondant à la question d'une journaliste. "Il s’agit d’une solution qui répondrait aux aspirations des Palestiniens, qui ont droit à un Etat qui leur est propre d’une part et, d’autre part, elle assurerait la sécurité d’Israël en tant qu'Etat". 

"La normalisation des relations et les efforts réalisés par le Maroc et les autres pays ne se substituent pas à cette solution à deux Etats. A mon sens, cela peut renforcer cette solution" a-t-il précisé, en indiquant que cette solution avait été abordée lors de sa visite en Israël. 

Pas d'avancée concernant la guerre Ukraine-Russie

Concernant la guerre Ukraine-Russie, en réponse à une question des médias, "il y a ce que la Russie dit et il y a ce que la Russie fait. Nous nous concentrons sur  ce que fait la Russie, c'est la brutalisation continue de l'Ukraine et de son peuple, et cela continue au moment où nous parlons", a affirmé le secrétaire d'Etat américain. 

Et d'ajouter, "nous nous concentrons donc sur ce que fait la Russie. Et ce qu'il devrait faire, c'est mettre fin à l'agression maintenant, arrêter de tirer, retirer ses forces et, bien sûr, engager des pourparlers".

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Nema immo invest 01 spi:Extrait de document d’information

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.