χ

Maroc-Allemagne : une évolution qui prépare un rapprochement en 2022 (expert)

Au lendemain d'une publication du ministère allemand des Affaires étrangères sur la nécessité de renouer les liens distendus entre le Maroc et l’Allemagne, Médias24 a demandé à un diplomate de commenter cette évolution et son impact sur l’avenir des relations entre les deux pays.

Maroc-Allemagne : une évolution qui prépare un rapprochement en 2022 (expert)

Le 14 décembre 2021 à 18h13

Modifié 14 décembre 2021 à 18h23

Au lendemain d'une publication du ministère allemand des Affaires étrangères sur la nécessité de renouer les liens distendus entre le Maroc et l’Allemagne, Médias24 a demandé à un diplomate de commenter cette évolution et son impact sur l’avenir des relations entre les deux pays.

Au cours de la semaine écoulée, le nouveau gouvernement allemand a donné plusieurs signes de sa volonté de renouer les liens avec le Maroc, fortement distendus après un comportement jugé inamical.

« La politique de fermeté du Maroc commence à porter ses fruits »

Si l’ambassade d’Allemagne à Rabat a tenu à assurer la semaine dernière l’intérêt de son pays à rétablir ses relations avec le Maroc, la dernière déclaration du ministère des Affaires étrangères, qui a reconnu la contribution importante du plan d’autonomie marocain au processus onsuien au Sahara, s’interprète comme un pas vers la réconciliation après une brouille de plusieurs mois ayant abouti au gel des relations bilatérales.

Sollicité par Médias24 pour commenter cette évolution, un ambassadeur en poste dans une grande capitale européenne estime que la politique de fermeté du Maroc a fini par porter ses fruits.

« En effet, la décision prise par le nouveau gouvernement allemand, immédiatement après son entrée en fonction, est significative en soi de l’importance que voue l’Allemagne au Maroc.

« On ne peut que se féliciter du fait que le coup de gueule du Maroc a vraiment porté ses fruits après la série d’impairs à son endroit, comme la demande de réunion du Conseil de sécurité de l’ONU après la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara, la non-invitation du Maroc de la conférence allemande sur la Libye et, enfin, le fameux rapport d’un think tank très inamical et mal reçu, à raison, par le Maroc.

« Il faut en effet rappeler le communiqué officiel des autorités marocaines qui s’en est suivi, faisant état d’une remise en cause des intérêts fondamentaux de notre pays par l’ancien gouvernement allemand. »

« Le nouveau gouvernement allemand balise le terrain d’une réconciliation »

« Ainsi, la position officielle de la nouvelle ministre des Affaires étrangères est d’autant plus importante qu’elle engage tout le pays, et pas seulement un responsable allemand dans une circonstance particulière ou un moment circonstancié.

« Bien au contraire, il s’agit d’un article publié sur le site officiel dont le contenu met en évidence l’importance des relations bilatérales entre les deux pays, ainsi que leur diversité, en évoquant plusieurs sujets comme la coopération politique, la souveraineté du Maroc et enfin les questions économiques.

« C’est un appel, on ne peut plus clair, à la reprise des relations entre les deux pays. Cela suppose donc que l’on devrait dépasser dans les prochaines semaines la crise actuelle, qui a malheureusement été provoquée par une série de décisions qui ont irrité le Maroc au plus haut niveau de l’État.

« Venant de la première puissance économique du Vieux Continent, cette position inamicale était d’autant plus irritante pour le Royaume quand on sait que, par le passé, l’Allemagne a toujours eu une diplomatie discrète qui ne s’impliquait pas dans les grands dossiers internationaux. »

« Un mea culpa qui devrait précéder la reprise des relations diplomatiques »

« Cela est de moins en moins vrai, car ce pays a décidé de s’impliquer dans un certain nombre de dossiers comme celui du conflit libyen. Là encore, l’Allemagne a fait son mea culpa vis-à-vis du Maroc avec la déclaration de son ministère des Affaires étrangères qui a souligné son rôle essentiel et précurseur pour résoudre le conflit libyen.

« En fait, le communiqué dithyrambique à l’égard du Royaume est à interpréter comme un appel à la reprise des rapports entre les deux pays sur une base clarifiée en termes de fondements des relations bilatérales. »

« Pour la première fois de son histoire, la diplomatie allemande reconnaît la crédibilité de la proposition marocaine d’une autonomie de ses provinces du Sud »

« C’est d’autant plus vrai que l’Allemagne considère désormais que la proposition d’autonomie marocaine pour ses provinces du Sud est une contribution importante au processus de paix », se félicite notre interlocuteur.

Selon le diplomate, cette reconnaissance de l’apport marocain en termes de solutions est « une véritable première dans la bouche des autorités allemandes ».

« En effet, s’il a plusieurs fois été question de la responsabilité de l’Algérie dans les discussions au Parlement, c’est bien la première fois que le gouvernement allemand reconnaît l’apport du Maroc. »

Sur la prochaine étape, notre source avance que les autorités marocaines vont très certainement apprécier à sa juste valeur la nouvelle position diplomatique de l’Allemagne sur le dossier du Sahara.

« Une déclaration qui ne restera pas lettre morte en 2022 »

« Il est évident que cette déclaration ne restera pas lettre morte et qu’il y aura des suites positives, car l’Allemagne a clairement balisé le terrain pour reprendre langue avec le Royaume qui ne pouvait pas attendre meilleure réponse à sa politique de fermeté. »

Selon lui, le mea culpa de la nouvelle ministre des Affaires étrangères n’est pas du tout surprenant, même si les écologistes sont connus pour être proches de mouvements comme celui du polisario.

« C’est une image d’Épinal totalement fausse, car les Verts allemands sont des gens pragmatiques et réalistes qui n’ont rien à voir avec certains de leurs homologues européens qui sont dans la radicalité », conclut notre diplomate en tablant sur une évolution positive des relations bilatérales au début de 2022.

Voici les raisons de la suspension des relations du Maroc avec l’ambassade d’Allemagne

Allemagne-Maroc: une autre lecture

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Publication du Rapport Financier Annuel 2019 de LafargeHolcim Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.