À Casablanca, la décharge sauvage de Médiouna en cours de fermeture

Une page se tourne pour les Casablancais qui poussent un immense soupir de soulagement. La décharge sauvage est en cours de fermeture et la nouvelle décharge contrôlée est opérationnelle depuis ce vendredi 19 novembre.

À Casablanca, la décharge sauvage de Médiouna en cours de fermeture

Le 19 novembre 2021 à 17h47

Modifié 19 novembre 2021 à 18h12

Une page se tourne pour les Casablancais qui poussent un immense soupir de soulagement. La décharge sauvage est en cours de fermeture et la nouvelle décharge contrôlée est opérationnelle depuis ce vendredi 19 novembre.

C’est un grand jour pour les citoyens casablancais, après plus d’une dizaine d’années de promesses non tenues : la décharge de Médiouna va enfin être fermée.

L’information nous a été confirmée par la société SOS NDD, qui s’occupait de la gestion de cette décharge sauvage depuis le départ d’Ecomed, et qui s’était vu attribuer, en novembre 2020, la gestion de la nouvelle décharge contrôlée pour un peu plus de 45 millions de DH.

« La fermeture devait intervenir hier (jeudi 18 novembre, NDLR), mais puisque c’était un jour férié et que nous devions régler quelques papiers de passation entre les deux décharges, nous avons démarré les travaux de fermeture ce vendredi 19 novembre au matin. La fermeture est donc en cours« , nous confie notre source.

« D’ici le week-end, la décharge sauvage sera complètement fermée« , insiste-t-il.

« Le nouveau site contrôlé est opérationnel à partir d’aujourd’hui. Certains arrondissements ont déjà commencé à y déposer leurs déchets ce vendredi. »

Notons que, dans la nouvelle décharge contrôlée, un casier d’enfouissement sur 11 ha a été aménagé pour accueillir environ 4.000 tonnes de déchets par jour, ainsi qu’un bassin de stockage de lixiviat d’une capacité de 38.000 m3 ; et ce, en attendant la mise en place d’un centre de valorisation de déchets, d’un centre de tri et d’un centre de traitement de lixiviat, qui feront l’objet d’autres marchés.

Le nouveau site est également équipé de plusieurs caméras de surveillance à haute définition, dont les images peuvent être consultées depuis les locaux de la société de développement local Casa Baia. Le site est entouré d’un mur de clôture de 3 m de hauteur en béton armé, pour prévenir toute intrusion externe.

Qu’en sera-t-il de la décharge sauvage désormais ? « Dans le cadre de notre contrat de gestion de l’ancien site (avec la commune de Casablanca, NDLR), notre tâche se limite à sa fermeture. »

Ce qui est sûr, c’est qu’elle ne recevra plus de déchets, mettant ainsi fin à des années de nuisance pour les habitants de la région, mais aussi du grand Casablanca de manière générale.

L’ancien bureau du conseil de la ville prévoyait par ailleurs de la réhabiliter et de la transformer en espace vert, dès l’ouverture de la décharge contrôlée. En février 2021, Abdessamad Haiker, alors vice-président de la commune de Casablanca, avait annoncé que 80% de la décharge sauvage avaient été couverts de terre végétale. Le reste devrait également subir le même sort, une fois le site complètement fermé.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

HPS : Communiqué de presse post assemblée générale

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.