La consommation et production d'électricité augmentent au Maroc et le tourisme redémarre (DEPF)

| Le 24/8/2021 à 15:36
La DEPF a relevé dans sa dernière note du mois d’août, une bonne reprise de la consommation et de la production d’électricité sur le second trimestre de l’année. La reprise progressive du tourisme se profile également bien qu’elle demeure fragile en présence de l’importance du variant Delta. La mobilité post confinement dans les lieux publics se redresse de manière continue.

Dans sa note de conjoncture du mois d’août 2021, la direction des études et des prévisions financières du ministère des finances a noté différentes tendances sectorielles.

Concernant les différentes activités de l’économie nationale, la DEPF dresse les perspectives ci-dessous :

Source: DEPF

Elle a notamment souligné la progression soutenue de la production et de la consommation d’électricité au cours du second trimestre de l’année.

Hausse de la production et consommation d’énergie électrique au second trimestre

En effet, à fin juin, la production de l’énergie électrique a augmentée de 15,5% au second trimestre 2021. Au premier trimestre de l’année, cette hausse n’était que de 0,7%. Au second trimestre 2020, elle affichait un recul de 11,7%. Selon la DEPF, « cette évolution est attribuable à la hausse de la production privée de 7,2%, de celle de l’ONEE de 11,3% et de celle des énergies renouvelables relatives à la loi 13-09 de 6,6% ».

Le volume des importations d’énergies électriques a chuté de 26,9% sur le second trimestre alors que le volume exporté a augmenté de 51,3% sur la même période.

La consommation de l’énergie électrique a connu un bon rebond au second trimestre 2021 de l’ordre de 16,6%. Sur les trois premiers mois de l’année elle affichait un léger retrait de 1%. Pour la DEPF, « cette évolution a été impulsée, particulièrement, par la bonne tenue des ventes de l’énergie de « très haute, haute et moyenne tension » (+9,2%) et de celles de basse tension (+2,5%) ».

Une amélioration du tourisme en vue, bien que fragile et une reprise de la mobilité

La DEPF note un redémarrage progressif du tourisme mondial notamment grâce à l’assouplissement des restrictions de voyage dans le monde. Au Maroc, cela s'est matérialisé à la mi-juin avec la réouverture graduelle des frontières et les dispositifs exceptionnels de l’opération Marhaba 2021. Pour la DEPF, cela "laisse entrevoir une poursuite de ce redressement au troisième trimestre 2021 sans pour autant atteindre les niveaux enregistrés en 2019".

Néanmoins, elle souligne que « d’après les dernières données de l’Organisation Mondiale de Tourisme, le volume des arrivées de touristes internationaux s’est réduit, à fin mai 2021, de 85% par rapport à son niveau de 2019 et de 65% par rapport à celui de 2020 ».

D’après les chiffres de l’office des changes, repris par la DEPF, le recettes touristiques affichaient une chute de 68,8% au premier trimestre 2021 et de 10,5% seulement au second trimestre. Cela démontre d’une certaine reprise amorcée. D'ailleurs, la DEPF note "qu'au titre du mois de juin 2021, les recettes touristiques ont augmenté de 15,2%". Cependant, ce redressement demeure encore fragile, notamment « au vu des préoccupations croissantes concernant le variant Delta du virus », précise-t-elle.

Une amélioration de la mobilité dans les lieux publics post confinement

A date du 12 août, la DEPF a également mis en exergue le redressement continu de la mobilité post confinement d’après les big data de Google. Cela traite de la fréquentation de différents lieux publics au Maroc.

Cette mobilité a progressé de 98% (par rapport à la période de référence qui est la médiane des jours des cinq semaines s’étalant entre le 03 janvier et le 06 février 2020, ndlr) dans les lieux d’alimentation et les pharmacies. Dans les lieux de commerce et loisirs, une hausse de 14% a été observée. Dans les parcs, elle a été de 52%.

Sur toute la période post-confinement qui s'étend entre le 11 juin 2020 et le 12 août 2021, "le rythme baissier de la mobilité a affiché une décélération dans les lieux de commerce et loisirs (-17% en moyenne entre le 11 juin et le 12 août 2021 après -77% en moyenne entre le 20 mars et le 10 juin 2020), dans les parcs (-11% contre -64%), dans les arrêts de transport en commun (-16% contre -70%) et dans les lieux de travail (-16% contre -56%)" note la DEPF.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 18/4/2024 à 17:48

    L'immobilier à Benslimane, ville en devenir : prix, volume de transactions, évolution...

    Dans un futur proche, Benslimane connaîtra un bouleversement notable avec la construction du plus grand stade de football du monde (115.000 places) et une station de ligne à grande vitesse (LGV). Ces équipements renforceront l'attractivité de la ville, notamment sur le plan immobilier. En attendant que ce changement se matérialise, voici ce que l'on sait aujourd'hui de l'activité immobilière et des prix pratiqués.
  • | Le 17/4/2024 à 15:12

    Assurances : le secteur doit se moderniser pour faire face aux incertitudes grandissantes

    À l'occasion de la 10e édition du Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance ce 17 avril, les chamboulements du secteur dans un monde incertain étaient au centre du débat. Le président de la Fédération marocaine de l'assurance, Mohamed Hassan Bensalah, et la ministre de l'Économie, Nadia Fettah, ont évoqué l'impact de cette incertitude globale sur le secteur, et comment s'y adapter.
  • | Le 16/4/2024 à 14:07

    Bourse : nouveau record pour Addoha avec plus de 230 MDH échangés au cours de la séance

    A la clôture de la séance du 16 avril, l'immobilière affichait un volume d'échange dépassant 230 MDH, avec un peu plus de 6,2 millions d'actions. Un record qui succède à celui établi le 9 avril. Les OPCVM et les personnes physiques à fort portefeuille se positionnent. La valeur a progressé de 500% depuis début 2023.
  • | Le 15/4/2024 à 17:07

    Créations d’entreprises : un démarrage maussade en janvier 2024

    Le nombre de créations d’entreprises recensées en janvier a baissé de près de 2% par rapport à janvier 2023 à 6.969 entreprises. La part créée dans le secteur du BTP a progressé d’une année sur l’autre. Cependant, ce chiffre n’a jamais été aussi bas depuis 2017. Pour Zakaria Fahim, président de l’Union des auto-entrepreneurs Bidaya, cela s’explique par une conjoncture encore compliquée et un délaissement du statut d’autoentrepreneur.
  • | Le 13/4/2024 à 13:29

    Addoha et Alliances ont atteint des volumes d'échange records à la cote le 9 avril

    Les volumes d'échange sur les deux valeurs immobilières ont dépassé les 210 MDH lors de la séance du 9 avril. Un record. Ces chiffres s'expliquent par un effet de concentration du fait de plusieurs jours fériés dans la semaine. De plus en plus d'investisseurs OPCVM et de gros investisseurs personnes physiques se positionnent sur le secteur immobilier, dont le poids dans l'indice avoisine les 4%.
  • | Le 9/4/2024 à 16:49

    Ce que l'on sait sur les ambitions de Stena Line, repreneur des parts d'Attica dans AML

    Le groupe Attica, qui détient 49% du capital d'Africa Morocco Link, s'est accordé avec le suédois Stena Line pour racheter ses parts. L'opération permettra à l'opérateur scandinave de se diversifier et de pérenniser ses opérations en mettant un pied en Méditerranée. Contactée, Stena Line nous explique les motivations de cette acquisition.