Réouverture des frontières aériennes : Premiers détails de l’offre de la RAM

Royal Air Maroc a prévu d’injecter 2,5 millions de sièges entre le 15 juin et le 15 septembre et va proposer des formules économiques pour les familles nombreuses des Marocains résidents à l’étranger, apprend Médias24 de source autorisée.

Réouverture des frontières aériennes : Premiers détails de l’offre de la RAM

Le 11 juin 2021 à 16h58

Modifié 11 juin 2021 à 17h14

Royal Air Maroc a prévu d’injecter 2,5 millions de sièges entre le 15 juin et le 15 septembre et va proposer des formules économiques pour les familles nombreuses des Marocains résidents à l’étranger, apprend Médias24 de source autorisée.

Dès l’annonce de la reprise du trafic aérien, nombreux ont été les MRE, désireux de rentrer visiter leur famille et les touristes étrangers de séjour (TES), de prendre des vacances au Maroc, à se précipiter sur le site de la compagnie aérienne nationale pour savoir si son programme de vols estivaux les concernait. Explications du top-management.

75 destinations desservies à la fin de l’été

Souhaitant connaître les destinations internationales et les tarifs proposés par la RAM, Médias24 a donc sollicité une source autorisée qui nous déclaré que l’offre d’avions sera progressive mais conséquente.

« A l’international, nous allons couvrir à terme 75 destinations principalement sur les continents africain, européen et américain en commençant par les grandes capitales avant de proposer une offre crescendo qui inclura de nombreuses petites villes de province, en particulier sur le vieux continent.

« Sachant qu’avant la crise, nous desservions 10 destinations internationales de plus, la RAM va donc opérer un retour en force, en retrouvant à la fin de l’été près de 80% de son trafic aérien estival de 2019.

2,5 millions de sièges pour la RAM sur un total de 3,5 promis par l’ONMT

« Pour cela, la compagnie va injecter 2,5 millions de sièges entre le 15 juin et le 15 septembre prochains, soit 72% de sa capacité durant la même période avant la crise », révèle notre interlocuteur en ajoutant que toute la flotte de la RAM, notamment celle qui était clouée au sol, va reprendre du service.

Précisons que l’ONMT a promis une capacité totale de 3,5 millions de fauteuils pour la saison estivale.

Se voulant optimiste mais prudent sur la suite des événements et notamment sur un retour à la normale plus vite que prévu (2023-24), notre source préfère attendre de voir comment évoluera la demande.

MRE, étudiants et touristes, tout le monde sera servi

« Quoi qu’il advienne, la RAM a mis tous les moyens à sa disposition pour transporter ses clients MRE, étudiants ou simples touristes.

« L’objectif est de proposer suffisamment de routes et de fréquences aux étudiants et aux MRE pour qu’ils puissent rentrer cet été et de l’autre de constituer une offre diversifiée aux touristes étrangers qui souhaitent visiter notre pays.

« Les choses se présentent plutôt bien pour les trois prochains mois de la saison estivale; mais à partir du mois de septembre, ça sera une toute autre histoire.

Tanger, Oujda, Marrakech reprennent du service

« D’ci là, la RAM va démarrer un programme de vols très ambitieux entre Tanger et des petites villes de pays du nord de l’Europe (Belgique, Hollande …), du centre comme la France et du sud comme l’Espagne.

« Idem pour Marrakech qui va desservir des villes de la province française et ibérique.

« S’il n’y a pas lieu de citer les connexions internationales de Casablanca qui reste notre principale hub continental ou intercontinental, nous allons nous reconnecter à des villes étrangères qui ont un grand impact touristique. Rabat reprendra ses liaisons avec la France, la Belgique et l’Espagne tandis que Oujda desservira à nouveau la Hollande, la France et la Belgique.

A la fin de l’été, la RAM retrouvera 72% de son trafic aérien de 2019

« C’est donc un retour en force de la RAM vers ses marchés émetteurs traditionnels, avec de grosses capacités qui seront mises à la disposition aussi bien en termes de routes que de sièges pour le tourisme », liste notre interlocuteur en ajoutant Paris-Dakhla qui sera lancé dans quelques jours.

Selon lui, les fréquences des liaisons entre les villes marocaines et celles de la France, l’Espagne et l’Italie seront renforcées progressivement pour arriver à la fin de l’été à 72% du trafic de l’été 2019.

Questionné sur une éventuelle annulation de la vente programmée de 6 aéronefs, le dirigeant affirme que le processus de cession est déjà bien avancé malgré le contexte actuel prometteur qui pourrait nécessiter un retour en arrière.

Des tarifs spéciaux pour les familles

Concernant les tarifs, notre source précise que la RAM va proposer des packages intéressants destinés aux familles notamment pour ceux qui voulaient venir en voiture et qui ne peuvent pas faute de liaisons maritimes entre le Maroc et l’Espagne.

« Ceci-dit, comme dans toutes les périodes de pointe, les tarifs dépendront de la demande et de l’offre, ce qui veut dire que les premiers arrivés bénéficieront des prix les plus bas à partir du 15 juin.

« Si toutes les compagnies étrangères vont proposer leur offre, la RAM a des avions beaucoup moins densifiés que ceux de nos concurrents low-cost.

« Cela veut dire que nous avons moins de fauteuils et de passagers par avion (150 à la RAM contre 200) et que par conséquent, il y a moins de promiscuité et un plus grand confort pour nos clients.

« De plus, nous ne transigeons pas avec les normes sanitaires très strictes et nos passagers peuvent donc voyager en toute quiétude », conclut notre source qui ajoute que la RAM a rétabli les repas chauds de qualité.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : Mise à disposition du rapport financier annuel 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.