Affaire Brahim Ghali : les partis politiques marocains agissent

Des partis politiques marocains agissent face à l"hospitalisation en Espagne de Brahim Ghali. Le PPS et le RNI ont notamment exprimé leur mécontentement aux partis espagnols avec lesquels ils sont en affinité.

Affaire Brahim Ghali : les partis politiques marocains agissent

Le 11 mai 2021 à 15h16

Modifié 11 mai 2021 à 15h30

Des partis politiques marocains agissent face à l"hospitalisation en Espagne de Brahim Ghali. Le PPS et le RNI ont notamment exprimé leur mécontentement aux partis espagnols avec lesquels ils sont en affinité.

Aziz Akhannouch, président du Rassemblement national des indépendants (RNI) et Pablo Casado, président du Partido Popular (PP) espagnol, ont tenu un entretien par visioconférence, mardi 11 mai.

Cet entretien avait pour objet de mener une discussion ouverte et franche autour des dernières actions entreprises par le gouvernement espagnol, relatives à la présence sur le territoire espagnol du dénommé Brahim Ghali, précise un communiqué.

Lors de cet entretien, le président du RNI a souligné la déception et l’incompréhension des Marocains quant aux conditions de l’accueil du dénommé Brahim Ghali qui viennent mettre à mal le climat de confiance ayant toujours primé entre le Maroc et l’Espagne.

M. Akhannouch a rappelé que l’histoire du partenariat entre le Royaume et l’Espagne, marquée par des choix de rapprochement et de collaboration stratégiques, appelle aujourd’hui la responsabilité de l’ensemble des parties prenantes et des forces vives espagnoles pour œuvrer à préserver les acquis entre les deux nations.

De son côté Pablo Casado a indiqué à propos de l’objet de la visioconférence tenue, l’enregistrement de cinq questions parlementaires afin de demander des explications au gouvernement autour de l’entrée irrégulière, non communiquée et sous une fausse identité du leader du Front polisario Brahim Ghali.

Pour sa part le parti du Progrès et du socialisme, a entamé une correspondance avec les partis de gauche espagnols. S’adressant au partis « Podemos », le Parti socialiste espagnol et le Parti communiste espagnol, le PPS a exprimé son étonnement devant l’initiative des autorités espagnoles en accueillant Ibrahim Ghali, avec une fausse identité et de faux documents. Le parti considère cet acte comme « une provocation et un comportement inapproprié », vu lu partenariat qui relie le Maroc à l’Espagne.

« La démarche officielle et volontaire des autorités du Royaume ibérique laisse comprendre que Madrid résume la coopération avec Rabat et la met en avant des domaines spécifiques, telle que la coopération économique et sécuritaire et la coordination dans les domaines de l’immigration et la lutte contre le terrorisme, tout en niant la confiance qui doit être donnée dans les relations entre les deux pays voisins, incarnée par les relations négatives avec la souveraineté du Maroc sur l’ensemble de ses territoires (…) », précise un communiqué du parti.

Le PPS a souligné son rejet de cet acte « décevant » se base sur le fait de Ghali est un ennemi de l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc, et qu’il fait l’objet de poursuites judiciaires, en cours, devant les tribunaux espagnols pour crimes contre l’humanité et pour violations des droits de l’homme contre des détenus dans les camps de Tindouf.

Début avril, le ministre algérien des Affaires étrangères a adressé une demande d’aide à l’Espagne pour l’hospitalisation du chef du polisario, «atteint de la Covid et en danger de mort», a rapporté El Païs.

La demande a été analysée au «plus haut niveau» et, malgré les réticences du ministre de l’Intérieur.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Indicateurs trimestriels au 31.12.2020 de la Société AFRIC INDUSTRIES

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Saâd Dine El Otmani, invité de la 3e session du cycle politique spécial élections 2021 de l’APD