χ

Guergarate : Large soutien international de l’intervention marocaine

L'intervention légitime du Maroc pour mettre fin aux provocations répétées du "polisario" et de ses milices, qui avaient entravé la circulation au passage de Guergarate entre le Maroc et la Mauritanie, a suscité un vaste élan de solidarité international.

Guergarate : Large soutien international de l’intervention marocaine

Le 14 novembre 2020 à 16h28

Modifié 10 avril 2021 à 23h03

L'intervention légitime du Maroc pour mettre fin aux provocations répétées du "polisario" et de ses milices, qui avaient entravé la circulation au passage de Guergarate entre le Maroc et la Mauritanie, a suscité un vaste élan de solidarité international.

Dès l’annonce de l’opération marocaine dans la région et la mise en place par les Forces Armées Royales (FAR) d’un cordon de sécurité en vue de sécuriser le flux des biens et des personnes, les réactions de soutien au Maroc se sont succédé et se poursuivent, condamnant au passage l’insistance du « polisario » à entraver la circulation dans la région, au mépris de la légitimité internationale et sans aucun respect pour les appels des Nations Unies et des pays concernés par ce conflit.

Vendredi 13 novembre, le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres est l’un des premiers à s’exprimer en se déclarant « gravement préoccupé par les conséquences possibles » des derniers développements survenus à Guergarate, engendrés par les provocations graves et inacceptables auxquelles se sont adonnées dernièrement les milices du « polisario » dans la zone tampon de Guergarate. Il a également déploré que les appels du chef de l’ONU, lancés aux séparatistes du « polisario », aient été ignorés.

Depuis, les réactions, notamment des pays arabes frères, soutenant l’action marocaine se sont enchainées.

L‘Etat des Emirats Arabes Unis (EAU), le Royaume d’Arabie Saoudite, la Jordanie, le Royaume du Bahreïn, le Qatar, Sultanat d’Oman, Le Koweit ont tous exprimé leur solidarité et leur soutien au Maroc dans la protection de ses territoires.

« Les Émirats Arabes Unis ont réitéré leur solidarité et leur soutien au Royaume du Maroc frère et appuyé la décision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de mettre fin à l’incursion illégale (du polisario) dans la zone tampon de Guergarate, qui relie le Maroc et la Mauritanie, dans le but de sécuriser les flux naturels de marchandises et de personnes entre les deux pays voisins », indique un communiqué du ministère émirati des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

De son côté, le Royaume d’Arabie Saoudite a exprimé son soutien aux mesures prises par le Royaume du Maroc et sa « condamnation de toute pratique qui menace le trafic dans ce passage vital entre le Royaume du Maroc et la République islamique de Mauritanie ».

Le ministère jordanien des Affaires étrangères et des Expatriés a condamné, dans un communiqué, « l’incursion illégale à El Guergarate, qui viole les accords signés et pousse vers une menace pour la sécurité et la stabilité ».

Le ministère bahreïni des Affaires étrangères a également exprimé sa forte condamnation des actes hostiles entrepris par les milices du « polisario » et ses provocations dangereuses au passage d’El Guergarate dans le Sahara marocain. Le communiqué souligne que ces actes hostiles constituent également une tentative de semer l’insécurité et l’instabilité dans la région.

Pour sa part, l’Etat du Qatar a exprimé via son ministère des Affaires étrangères « la profonde préoccupation de l’Etat du Qatar face à la perturbation des mouvements civils et commerciaux au poste frontière d’El Guergarate, situé entre le Maroc et la Mauritanie ». Il a renouvelé sa position ferme sur le règlement des différends par le dialogue, la diplomatie et les moyens pacifiques, soulignant la nécessité du respect de la souveraineté des États.

Quant au Sultanat d’Oman, il a affirmé son appui au Royaume du Maroc frère en ce qui concerne les mesures qu’il a prises en vue de préserver sa sécurité et sa souveraineté et garantir le maintien de la liberté de circulation civile et commerciale dans la zone tampon de Guergarate.

Soutien des politiques arabes et européens

Dans la continuité de l’élan de soutien international, le président du Parlement arabe, Adel Abdel Rahmane Al-Asoumi, a exprimé sa solidarité et son soutien total au Maroc dans toutes les mesures qu’il entreprend pour protéger ses intérêts nationaux, son intégrité territoriale et sa sécurité.

Il a exprimé également sa condamnation et sa dénonciation de toutes pratiques menaçant le trafic dans cette zone vitale entre le Maroc et la Mauritanie et a appelé à la retenue et à la non-escalade, conformément aux résolutions pertinentes sur la légitimité internationale.

De même, le groupe des Verts au Parlement européen a salué, samedi, l’attachement du Maroc au cessez-le-feu. «Parce qu’il est vital de préserver la stabilité politique, économique de la région, je salue l’attachement du Maroc au cessez-le-feu », a souligné le député européen Mounir Satouri dans un tweet au nom du groupe des Verts au Parlement européen, notant que «la libre circulation des personnes et des biens n’est pas négociable». Le député européen a affirmé dans ce contexte que «l’Europe doit encourager la relance du processus politique» pour le règlement définitif du conflit artificiel autour du Sahara marocain.

Auparavant, le Commissaire européen chargé du Voisinage et de l’Elargissement Olivér Várhelyi avait également salué l’attachement du Maroc au cessez-le-feu. «Je salue l’attachement du Maroc au cessez-le-feu. Garantir la libre circulation des personnes et des biens est fondamentale», a déclaré M. Várhelyi sur son compte twitter, notant que « les tensions doivent laisser la place au processus politique » et qu’il est «primordial de préserver la stabilité politique et économique du voisinage».

Plusieurs personnalités politiques européennes et des experts ont souligné le caractère légitime de l’intervention des Forces Armées Royales pour sécuriser le passage reliant le Maroc et la Mauritanie via la zone tampon de Guergarate, rappelle-t-on.

(Avec MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ciments du Maroc : COMPTES SOCIAUX ET CONSOLIDÉS AU 30 JUIN 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.