Les nouveaux critères de guérison à l’origine de la forte baisse des cas actifs

1.701 guérisons en moins de 4 jours. Les nouveaux critères de guérison sont à l'origine de cette forte amélioration des statistiques, nous assure une source locale du ministère de la Santé publique.

Les nouveaux critères de guérison à l’origine de la forte baisse des cas actifs

Le 4 juin 2020 à 10h00

Modifié 10 avril 2021 à 22h39

1.701 guérisons en moins de 4 jours. Les nouveaux critères de guérison sont à l'origine de cette forte amélioration des statistiques, nous assure une source locale du ministère de la Santé publique.

La situation épidémique a connu une soudaine explosion des guérisons:

-434 annoncées le lundi 1er juin;

-517 annoncées le mardi 2 juin

-456 annoncées le mercredi 3 juin.

-294 annoncées jeudi 4 juin à 10H.

Selon le ministère de la Santé, il ne restait que 600 cas actifs ce jeudi 4 juin à 10 H après ces 1.701 guérisons en moins de 4 jours.

A quoi est due cette inflexion qui a interpellé de nombreux citoyens?

Le ministre de la Santé n’a pas répondu à nos sollicitations. Par contre, une source locale directement concernée nous a indiqué qu’il s’agit de l’adoption des nouveaux critères de guérison.

Ces nouveaux critères, datés du 18 mai et contenus dans une circulaire du ministre de la Santé diffusée à partir du 20 mai, sont les suivants

Voici l’évolution des critères de guérison dans le temps:

Le 18 mai (fac-similé ci-dessus):

>Critères de guérison pour un cas confirmé:

est considéré guéri, tout cas confirmé de Covid-19 qui présente à l’issue de la période de traitement de 10 jours, les 3 critères suivants:

1. amélioration nette du tableau clinique avec une apyrexie pendant 3 jours consécutifs;

2. normalisation du bilan biologique;

3. un test moléculaire de contrôle négatif pour le Sars cov 2, réalisé au 9e jour du traitement.

>Cas particulier:

Sont également déclarés guéris, les cas confirmés dont le prélèvement de contrôle reste positif au delà du 9e jour de traitement, si les critères de guérison 1 et 2 sont vérifiés (le patient guéri chez qui le test moléculaire de contrôle réalisé le 9e jour, est revenu positif, doit observer 14 jours de confinement à domicile; un nouveau test est réalisé au bout de 14 jours, J25.

Le 28 avril:

La guérison ne peut être évoquée qu’à l’issue de 10 jours de traitement, avec: 

– amélioration du tableau clinique ;

– et apyrexie (absence de fièvre) pendant 3 jours consécutifs ;

– et:

Deux tests de diagnostic moléculaire négatifs pour le Srars-Cov-2, réalisés sur deux spécimens différents et prélevés à J9 et à J10, ou à J14 et J15 s’il n’y a pas eu de négativation du test de J9 ou de J10;
ou bien séroconversion (absence d’IgM et augmentation d’IgG) constatée au 15e jour de son hospitalisation.

Le 26 mars:

Il s’agit de « tout cas probable ou confirmé:

-dont le tableau clinique a connu une amélioration;
-une apyrexie pendant 3 jours consécutifs;
-deux prélèvements réalisés en 24h d’intervalle et testés négatifs par RT-PCR.

A lire aussi


Maroc : Une lente reprise prévue et un risque sur le financement des entreprises privées (FMI)

Le chef de la mission du FMI au Maroc, Roberto Cardarelli a dressé un état des lieux de l’économie marocaine et des risques liés à la crise. Pour lui, la reprise économique est bel et bien amorcée. Mais le poids du tourisme dans l’économie et son lent redémarrage seront pénalisants. L’accroissement des besoins de financement du Trésor pourrait également impacter la disponibilité des crédits au secteur privé.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Communication financière d’Aluminium du Maroc au 31/12/2019

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.