Oulmès perd plus de 87% de son bénéfice à cause du boycott

| Le 20/9/2018 à 13:46

Les indicateurs financiers des Eaux Minérales d’Oulmès ont marqué un net recul au premier semestre 2018 par rapport à leur niveau du premier semestre de l’année précédent. Mais le résultat net semestriel reste bénéficiaire. Détails.

Les Eaux Minérales d’Oulmès affiche, comme prévu, des résultats en forte baisse au premier semestre 2018 ; période pendant laquelle la société était visée par le mouvement de boycott lancé le 20 avril dernier.

La société avait anticipé une baisse de ses résultats, sans pour autant la chiffrer.

        >> Lire aussi : Boycott: Les Eaux Minérales d’Oulmès anticipe une baisse de ses résultats

Plus de 160 MDH du chiffre d’affaires consolidé se sont évaporés. Voici l’évolution des principaux indicateurs financiers d'Oulmès :

Source: LeBoursier ; Données: Oulmès 

Les indicateurs sociaux de la société reflètent également l’impact de la campagne de boycott.

Le résultat d’exploitation s’est établi à 26 MDH, contre 127 MDH au premier semestre de l’année précédente, soit une baisse de 79,52%

La société explique cette contre-performance par les coûts engagés durant les premiers mois de l’année, en prévision de la haute saison qui a été obérée par le mouvement de boycott. 

Par conséquent, le résultat net social de la société a baissé de 89% pour s’établir à 12 MDH à fin juin 2018.

La société indique que plusieurs mesures ont été prises afin d’atténuer l’impact du boycott et de réaliser un résultat net semestriel bénéficiaire, "sans nuire à ses standards de qualité".

Elle précise qu’elle a réussi à optimiser ses coûts et à réaliser plusieurs économies, "tout en préservant les emplois, les engagements citoyens envers les communautés et en gardant le cap sur son plan de développement’’.

lire aussi
  • | Le 30/11/2022 à 13:48

    HPS : chiffre d'affaires en hausse de 27% à fin septembre

    Le groupe a capitalisé sur la progression de l'activité de paiement, poussée par les revenus SaaS et les revenus d'upselling. L'endettement baisse de 14% à 155 MDH par rapport à fin 2021. Le contrôle fiscal a été clôturé avec un accord auprès de la DGI, avec un impact net de 7,5 MDH au niveau des comptes de l’exercice 2022.
  • | Le 30/11/2022 à 12:38

    Sanlam Maroc : hausse de 6,3% du chiffre d’affaires à fin septembre

    Le chiffre d’affaires du groupe progresse à fin septembre, poussé par la hausse de l’activité Non-Vie. Les provisions nettes progressent de 2% à 15 MMDH.
  • | Le 30/11/2022 à 10:55

    Cosumar : chiffre d’affaires en hausse de 15,5% à fin septembre

    L’activité export booste le chiffre d’affaires à la hausse à fin septembre. Les volumes exportés ont progressé de 18% à 570 KT. L’endettement est réduit fortement de 58,5% à 167 MDH.
  • | Le 30/11/2022 à 10:20

    BMCI : baisse de 47% du résultat net à fin septembre

    Le groupe affiche une bonne dynamique de distribution des crédits. Le PNB progresse timidement de 1% sous l’effet de la bonne tenue de la marge sur commissions et des opérations de marché.
  • | Le 30/11/2022 à 9:39

    Immorente Invest : le chiffre d’affaires stable à fin septembre

    Le groupe conserve un chiffre d’affaires stable malgré la baisse anticipée du taux d’occupation due à l’arrivée à terme de certains baux à la fin du S1. Immorente anticipe de nouveaux baux à conclure dans les actifs vacants.
  • | Le 30/11/2022 à 9:16

    LafargeHolcim Maroc : baisse de 2% du chiffre d’affaires à fin septembre

    Les volumes de ventes du groupe ont baissé dans un contexte de retrait de la demande nationale en ciment. L’endettement progresse de 12% à près de 6 MMDH par rapport à la même période en 2021.