Mondial 2026. Le Maroc en ballotage défavorable

Une question est sur toutes les lèvres: quelles sont les chances du Maroc ? Eh bien, il ne faut pas se raconter d’histoires. Ce sera dur et très difficile.

Mondial 2026. Le Maroc en ballotage défavorable

Le 9 juin 2018 à 18h29

Modifié 11 avril 2021 à 2h47

Une question est sur toutes les lèvres: quelles sont les chances du Maroc ? Eh bien, il ne faut pas se raconter d’histoires. Ce sera dur et très difficile.

Le compte à rebours a cette fois-ci commencé. Vendredi et samedi, en deux groupes, le team qui défendra les chances du Maroc s’est envolé pour Moscou. Il y a dedans Fouzi Lekjaâ d’abord. Le président de la Fédération royale marocaine de football est aux commandes. Il y aura des représentants du gouvernement, tels que la secrétaire d’Etat au tourisme. Le team Maroc et notamment Hicham El Amrani. Moulay Hafid Elalamy sera également présent pour épauler le groupe, sa mission étant terminée.

Ce dimanche 10 juin à 14 heures locales, le Conseil de la FIFA se réunira à l’hôtel Radisson Royal de Moscou. L’ordre du jour est chargé. Le point 4.2.4. est relatif à la définition de la liste finale des pays candidats pour le Mondial 2026, qui sera soumise au congrès de mercredi prochain 13 juin.

A priori, le conseil va entériner le contenu du rapport des experts de la Task Force et proposer les deux candidatures au vote, United 2026 et Morocco 2026.

David contre Goliath

211 fédérations affiliées sont en principe éligibles au vote. Les fédérations des 4 pays candidats n’auront pas le droit de voter. Il restera 207 fédérations. Parmi les 207, le Guatemala qui était sanctionné et n’avait pas le droit de voter. Mais il a été rétabli in extremis dans ses droits il y a une dizaine de jours. Il votera United 2026. Par contre, la fédération du Ghana, supporter incontestable du Maroc, est privée de vote à la dernière minute, pour des raisons présentées comme disciplinaires.

Il reste donc 206 pays qui devraient voter. Mais le Maroc conteste le droit de 4 fédérations à voter, en raison d’un conflit d’intérêts: Samoa américaine, Guam, Porto-Rico et les Iles vierges. Leurs citoyens naissent en effet américains. Cette question sera peut-être débattue lors du Conseil de la FIFA. Quoi qu’il en soit, ce conseil définira le corps électoral.

De nombreux médias s’essaient au jeu de la simulation. L’une des plus prudentes et des plus significatives est celle du New York Times. Ce samedi 9 juin, elle comptabilisait 26 votes favorables au Maroc (dont 17 certains) contre 24 pour United 2026 (dont 23 certains). Le NYT recense donc 157 votes incertains à cette date!! Difficile dans ces conditions d’avancer le moindre pronostic.

Sur la base de ses contacts et analyses, Médias24 qui a suivi au jour le jour l’avancement de la campagne marocaine, peut affirmer que le Maroc se trouve en ballotage défavorable, selon l’expression de l’une de nos sources. Cela signifie que ce n’est pas perdu, mais que ça va être difficile. En d'autres termes, à ce stade, aucun des deux dossiers n'est assuré de gagner, mais l'avantage va aux Américains.

Pourtant, avec les voix africaines, européennes, arabes, islamiques et asiatiques, le Maroc semblait avoir de grandes chances de remporter le vote. Si l’on en croit la presse américaine, le président de la commission sportive saoudienne Turki Al Sheikh a non seulement décidé de voter pour United 2026, mais il a également fait campagne pour cette candidature, ramenant de nombreuses voix d’Asie. Une campagne qui pourrait être fatale à la candidature marocaine.

A cela, ajoutons les menaces de Trump, dans un contexte où le vote sera public:

“Les Etats-Unis ont mis au point un projet FORT avec le Canada et le Mexique pour la Coupe du monde 2026“, écrit Trump sur Twitter. Suivent des menaces à peine voilées à ceux qui ne soutiendraient pas ce projet United 2026.

The U.S. has put together a STRONG bid w/ Canada & Mexico for the 2026 World Cup. It would be a shame if countries that we always support were to lobby against the U.S. bid. Why should we be supporting these countries when they don’t support us (including at the United Nations)?

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) April 26, 2018

“Cela serait dommage que les pays que nous soutenons en toutes circonstances fassent campagne contre la candidature américaine. Pourquoi soutiendrions-nous ces pays quand ils ne nous soutiennent pas (y compris à l’ONU)“.

Selon nos sources, la diplomatie américaine s'est mobilisée dans tous les pays pour obtenir un vote favorable au dossier United 2026, en relayant les propos de Trump.

Le Maroc fait donc face, sans exagération, et de l’avis général, à la candidature américano-canado-mexicaine, à l’hostilité de la FIFA (président et administration), à la puissante fédération saoudienne de football et aux menaces du président Trump.

On a du mal à croire qu’un petit pays d’Afrique du Nord tient la dragée haute à cette coalition. “United 2026, ce sont trois pays qui globalement sont 180 fois plus puissants que le Maroc“, répète Moncef Belkhayat.

Obtenir un score de 2,7 sur 5 contre 4 sur 5 pour United 2026, ce n’est pas du tout un mauvais score. La différence est essentiellement justifiée par le gap d’infrastructure, les USA alignant des stades à 1 milliard de dollars.

Le parcours aura donc été, jusqu’à présent, plus qu’honorable. Si le Maroc est éliminé au vote final, il aura malgré tout marqué une victoire. S’il est élu, ce sera un triomphe.

Tout va se jouer les lundi 11 et mardi 12 juin, dans les coulisses, à Moscou et dans toutes les capitales concernées. Une négociation de dernière minute pour une attribution du Mondial 2030 ou 2034 au Maroc n’est pas impossible.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS : Tableau des Comptes 2020 et Rapport des Commissaires Aux Comptes

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.