χ

Istiqlal: Enième report du Congrès national?

Le 17ème congrès qui doit renouveler toutes les instances du parti est censé se tenir du 29 septembre au 1er octobre prochain. Selon ses opposants, l’annulation d’une réunion du comité préparatoire montre que le secrétaire général sortant essaye toujours de gagner du temps en reportant pour la 5ème fois cet événement refondateur du parti de l’Istiqlal.

Istiqlal: Enième report du Congrès national?

Le 18 juillet 2017 à 13h33

Modifié 11 avril 2021 à 2h42

Le 17ème congrès qui doit renouveler toutes les instances du parti est censé se tenir du 29 septembre au 1er octobre prochain. Selon ses opposants, l’annulation d’une réunion du comité préparatoire montre que le secrétaire général sortant essaye toujours de gagner du temps en reportant pour la 5ème fois cet événement refondateur du parti de l’Istiqlal.

"De plus en plus menacé par Nizar Baraka qui a enfin annoncé officiellement sa candidature à Oujda, Sefrou et Casablanca, Chabat veut éloigner la perspective du congrès en reportant les travaux du comité préparatoire présidé par son fidèle lieutenant Abdallah Bekkali.

"L’annulation sans explication de cette réunion prévue le 15 juillet dernier a pour objectif de déclarer le moment venu que le PI n’est pas prêt. Cela lui permettra de gagner quelques semaines et essayer de trouver une solution pour rempiler", nous déclare sous couvert d’anonymat un membre du comité exécutif.

Une réunion de ce comité exécutif, majoritairement anti-Chabat, présidée par le secrétaire général sortant a d’ailleurs eu lieu ce mardi 18 pour convaincre ses membres d’accorder plus de temps aux organisateurs du congrès.

Joint par Médias24, Taoufik Hejira président du conseil national du PI, déclare n’avoir aucune certitude ou de visibilité sur la date du congrès dont les travaux devraient démarrer vendredi 29 septembre.

"Nous avons perdu beaucoup de temps et notre image auprès de nos électeurs a beaucoup souffert à cause des disputes et de ces éternels reports. Je souhaite donc que ce congrès soit l’occasion d’une renaissance avec la candidature consensuelle de Nizar Baraka que je soutiens. Il ne sert à rien d’essayer de se maintenir à la tête d’un parti quand tout le monde vous a lâché. Il faut donc régler ce problème d’égo avant le congrès qui légalement doit être organisé au maximum début 2018", affirme celui qui vient d’être réintégré au comité exécutif après en avoir été exclu par Chabat.

Selon une autre source appartenant au courant des réformateurs de Hamdi Ould Rachid, même si le secrétaire général sortant parvient à reporter le congrès, la perte du contrôle des locaux historiques de l’UGTM lui a porté un coup sévère et il ne pourra plus compter sur le soutien des troupes syndicales du parti.

"Malgré ses incessantes pirouettes pour se présenter comme un homme providentiel, ceux qui le soutiennent encore à la Chabiba sont en train de comprendre qu’il a perdu la main.

"La médiatisation de son expulsion manu militari par les forces de l’ordre du siège de l’UGTM a montré qu’il n’avait aucune dignité et qu’il croyait aux miracles de dernière minute.

"Imagine-t-on le défunt M’Hamed Boucetta faisant le pied de grue avec femme et enfants et entonnant des chants religieux devant le siège du syndicat du parti après avoir été expulsé des locaux", conclut notre interlocuteur qui ajoute que le temps des illusions sera bientôt fini.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

ARADEI : AVIS DE REUNION VALANT AVIS DE CONVOCATION A L’ASSEMBLEE GENERALE DES OBLIGATAIRES DU 06 JANVIER 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.