χ

Benkirane: « Sa Majesté m’a réveillé à 6h du matin pour me reprocher la gestion du dossier Amendis »

Le dossier Amendis et plus globalement la gestion déléguée étaient le principal sujet le 17 novembre dans l'après-midi, lors de la séance des questions orales au Parlement.

Benkirane: « Sa Majesté m’a réveillé à 6h du matin pour me reprocher la gestion du dossier Amendis »

Le 17 novembre 2015 à 15h47

Modifié 17 novembre 2015 à 15h47

Le dossier Amendis et plus globalement la gestion déléguée étaient le principal sujet le 17 novembre dans l'après-midi, lors de la séance des questions orales au Parlement.

Abdelilah Benkirane a déclaré: "Sa Majesté m’a réveillé à 6h pour me reprocher la gestion du dossier Amendis." C’était le dimanche 1er novembre. La veille au soir, les habitants de Tanger étaient sortis manifester après avoir organisé une opération d’extinction totale des lumières.

"Suivant les directives royales, j’ai contacté M. Hassad et lui ai demandé de m’accompagner à Tanger", rapporte le Chef du gouvernement. Ce fut la fameuse réunion de crise tenue dimanche sous la présidence du Chef du gouvernement, avec les élus et les dirigeants du gestionnaire délégué. Elle fut suivie par une réunion du ministre de l’Intérieur avec Amendis où M. Hassad a tancé les dirigeants du gestionnaire délégué.

Abdelilah Benkirane a expliqué que la gestion d’un contrat international est complexe, et que le contrat et ses annexes pèsent plusieurs kilos. Ce type de contrat revêt des dimensions politiques, économiques et juridiques et ne peut être dénoncé sans un coût pour la collectivité.

"Donnez-moi cinq milliards de DH et le contrat Amendis sera dénoncé. Donnez-moi 5 autres milliards et je dénonce celui de Véolia. Mais avant de le faire, êtes-vous sûrs que vous avez au Maroc des structures capables de prendre la relève?"

Les échanges avaient tourné autour des thèmes déjà connus et qui avaient été relevés par le fameux rapport de la Cour des comptes: les deux parties ne respectent pas leurs engagements. Mais les députés ont plutôt fait le procès des gestionnaires délégués que des parties délégantes et insisté sur le fait que des SDL (sociétés de développement local) peuvent remplacer Amendis et Veolia.

Abdelilah Benkirane a annoncé que des discussions sont en cours pour réviser les contrats Amendis et Veolia. A l'avenir, les autorités pensent se diriger vers une séparation entre les activités de distribution et celles d'investissement. Les secondes devraient être confiées à des SDL.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Avis de convocation AGO et AGE de la Sociétés Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Point de presse suite au Conseil de gouvernement du jeudi 26 mai 2022