χ

L’imprimante 3D arrive timidement au Maroc

L’imprimante 3D est considérée comme une révolution qui va durablement transformer la vie quotidienne. Un opérateur marocain vient de se lancer dans l’importation, mais uniquement sur commande.  

L’imprimante 3D arrive timidement au Maroc

Le 9 décembre 2013 à 11h58

Modifié 9 décembre 2013 à 11h58

L’imprimante 3D est considérée comme une révolution qui va durablement transformer la vie quotidienne. Un opérateur marocain vient de se lancer dans l’importation, mais uniquement sur commande.  

Contactés par medias24, les grands distributeurs de matériel électronique au Maroc expriment leur indifférence vis-à-vis de l’imprimante 3D pourtant présentée comme une révolution mondiale.

Selon le responsable des achats de Virgin Megastore, la commande de l’imprimante 3D ne représente pas d’intérêt économique pour cette enseigne, du moins pour le moment. Il estime en effet que le prix sera décourageant pour le public marocain. La commande n’est pas non plus à l’ordre du jour du côté de la FNAC, Microchoix et Electroplanet.

Pourtant le public marocain est connu pour son amour du high-tech et pour dépenser sans compter quand il s’agit de matériel électronique. De plus, la gamme de prix des diverses imprimantes 3D vendues en Europe est large, les moins chères étant commercialisées aux alentours de 250 euros.

Il est vrai que pour plus de qualité d’impression et une plus grande taille d’objets produits, les prix standards seront plutôt entre 1.000 et 3.000 euros mais c’est aussi le cas pour les appareils photos numériques de qualité qui sont en vente au Maroc.

C’est, d’ailleurs, dans cette gamme de prix que se vendent depuis peu des imprimantes 3D sur commande sur le territoire marocain.

AlienWare Maroc, entreprise spécialisée dans la vente de matériel de pointe, importe la «Replicator 2», une imprimante 3D, à 35.000 DH.

Le fournisseur explique dans une déclaration à Médias 24 que les imprimantes 3D qu’il a vendues jusqu’à présent intéressaient particulièrement des architectes. «Pour réaliser une maquette, il faut compter à peine 750 DH de support d’impression, du plastique biodégradable, alors qu’un maquettiste demandera au moins 6.000 DH pour le même travail,» nous explique M. Bennouna, DG d’AlienWare Maroc.

Concernant la position des grandes surfaces à ce sujet, il l’explique par le fait que dans les pays industrialisés, le produit est valorisé par tout ce qu’il peut apporter aux enfants en leur donnant la possibilité de matérialiser les jouets qu’ils imaginent.

Mais l’utilité de l’imprimante 3D ne s’arrête pas là et il suffira de laisser le temps au grand public de mieux la connaitre pour voir des imprimantes 3D débarquer dans les marchés de contrebande… en attendant Virgin.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata, avis modificatif de la convocation à l'AGO

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.