χ

Enseignement professionnel privé: Plus de 65.000 nouveaux inscrits

Le président de la Fédération marocaine de l'enseignement professionnel privé (FMEP), Abdessalam Benhara a déclaré que le secteur accueille au titre de l'année scolaire 2013/2014 plus de 65.000 nouveaux étudiants.  

Enseignement professionnel privé: Plus de 65.000 nouveaux inscrits

Le 23 septembre 2013 à 15h31

Modifié 23 septembre 2013 à 15h31

Le président de la Fédération marocaine de l'enseignement professionnel privé (FMEP), Abdessalam Benhara a déclaré que le secteur accueille au titre de l'année scolaire 2013/2014 plus de 65.000 nouveaux étudiants.  

Le nombre des inscrits est en baisse constante, a souligné M. Benhara dans une déclaration à la MAP, ajoutant qu'en 2000, l'enseignement professionnel privé qui emploie 14.000 personnes, a connu l'inscription de plus de 85.000 étudiants.

Le secteur qui dispense des formations dans 100 filières dont l'électricité, la comptabilité, l'informatique, contribue à la lutte contre l'abandon scolaire et la formation d'étudiants, a expliqué le président de la FMEP, ajoutant que 65% des lauréats trouvent un emploi 9 à 12 mois après l'obtention des diplômes.

La baisse du nombre des inscrits est due à l'absence d'une coordination entre le secteur et l'Office national de la formation professionnelle et la promotion de l'emploi en ce qui concerne les filières et les établissements de formation, a-t-il précisé, ajoutant que le besoin en ressources humaines du secteur du bâtiment et des travaux public, par exemple, est chiffré à 150.000 personnes au moment où l'enseignement professionnel public-privé ne forme que 51.000.

Le même responsable a mis par ailleurs l'accent sur les efforts fournis par le ministère de tutelle dont le lancement récemment d'une étude pour l'élaboration d'une stratégie globale visant le développement du secteur de l'enseignement professionnel public et privé à l'horizon 2020, ajoutant que les professionnels misent grandement sur les résultats de cette enquête.

Il a rappelé que le secteur souffre de plusieurs difficultés liées notamment aux prévisions du marché de l'emploi et l'adaptation de l'offre à la demande outre le faible pouvoir d'achat des ménages malgré que l'enseignement privé ne demande pas des montants exorbitants (entre 6 et 15 mille DH par ans).

M. Benahra qui a appelé à la création d'un observatoire national de l'emploi chargé d'enquêter sur les besoins du marché, a précisé que la fermeture de 300 établissements de l'enseignement professionnel privé est motivé par le fait que secteur compte 50% des sièges pédagogiques vacants outre l'absence de l'encouragement et l'orientation dans le secteur malgré son potentiel et son importance.

(Par MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium Du Maroc : Avis de réunion de l’Assemblée Générale Ordinaire Annuelle du 02 juin 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.