Adoption d’une résolution sur la lutte anticorruption par le CDH à l'initiative du Maroc

Le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies (CDH) a adopté par consensus, jeudi 13 juin, un projet de résolution sur la lutte contre la corruption, présenté à l'initiative du Maroc au nom d'un groupe de pays.  

Adoption d’une résolution sur la lutte anticorruption par le CDH à l'initiative du Maroc

Le 13 juin 2013 à 11h20

Modifié 13 juin 2013 à 11h20

Le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies (CDH) a adopté par consensus, jeudi 13 juin, un projet de résolution sur la lutte contre la corruption, présenté à l'initiative du Maroc au nom d'un groupe de pays.  

Ce projet relatif à «l'impact négatif de la corruption sur la jouissance des droits de l'Homme» fait suite aux recommandations d'un panel de discussions organisé au cours de la session de mars du CDH.

Présentant le texte de la résolution au nom du Maroc, de l'Autriche, du Brésil, de l'Indonésie et de la Pologne, le représentant permanent du royaume à Genève, Omar Hilale, a souligné le lien étroit entre le phénomène de la corruption et les droits de l'Homme et le rôle que peut jouer le conseil en la matière.

«C'est pourquoi nos pays ont jugé opportun de donner suite aux recommandations du panel en vue d'explorer le rôle que pourrait jouer le Conseil des droits de l'Homme dans ce domaine», a-t-il expliqué.

Le diplomate marocain a fait savoir que l'objectif principal de la résolution est de demander au Comité consultatif du CDH d'examiner cette question et de présenter un rapport au conseil en juin 2014.

Le texte demande en effet au comité de recueillir les contributions des parties prenantes, notamment les Etats membres de l'ONU, les organisations régionales et internationales compétentes, particulièrement l'Académie internationale de lutte contre la corruption et le Haut-commissariat aux droits de l'Homme, ainsi que les institutions nationales des droits de l'Homme, la société civile et les universités.

Il invite également le Comité consultatif à prendre en compte le mandat spécifique du Conseil des droits de l'Homme et le travail effectué sur cette question par les mécanismes et organes compétents de l'ONU.

Tout en reconnaissant que toutes les formes de corruption peuvent avoir de sérieux effets négatifs sur la jouissance des droits de l'Homme, la résolution souligne l'importance d'examiner les moyens de mieux utiliser les mécanismes de l'ONU relatifs aux droits de l'Homme.

Elle met en évidence la contribution de la coopération internationale en matière de lutte contre la corruption à la promotion et la protection des droits de l'Homme et rappelle le mandat de la Conférence des Etats parties à la convention internationale contre la corruption, dont la 5ème session est prévue en novembre à Panama.
 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Upline Capital Management: FCP “Upline Balanced fund (Ex-DAR AD DAMANE OPTIMUS)” RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES PERIODE DU 1ER NOVEMBRE 2023 AU 30 AVRIL 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

L'UM6P accueille la 1re Conférence internationale sur l'économie des soins et la protection sociale

 

12e édition InwiDays : Sport-tech, le futur du football