χ
Samir Chaouki

Analyste en Économie & Géopolitique

Feuilles d’Afrique. Double échec géopolitique

Le 1 juillet 2022 à 13h50

Modifié 1 juillet 2022 à 13h50

Madrid décide d’écouler du gaz au Maroc à travers le gazoduc Maghreb-Europe par flux inversé, au même moment où l’OTAN se solidarise avec l’Espagne et le Maroc dans leur lutte contre l’immigration clandestine. Deux claques à Alger.

La semaine qui vient de s’écouler va marquer la géopolitique de la région, rives nord et sud de la Méditerranée, en matière de stabilité et de sécurité. Car, au même moment où l’OTAN tenait son congrès en Espagne, Madrid commençait à alimenter le Maroc par du gaz et poussait l’OTAN à exprimer sa solidarité à Madrid et Rabat dans leur lutte contre l’immigration clandestine. Un revers à l’Algérie, seul pays visé par ces démarches, et un message on ne peut plus clair.

La géopolitique du gaz

Dans un contexte de relations très tendues entre Alger et Madrid, cette dernière décide enfin de répondre aux menaces et intimidations algériennes à son égard, depuis que l’Espagne a déclaré son soutien à la proposition marocaine d’autonomie au Sahara.

L’Algérie croyant créer une pénurie d’énergie au Maroc en arrêtant unilatéralement l’utilisation du gazoduc Maghreb-Europe (GME), a provoqué un malaise du côté de l’Europe, notamment dans le contexte de guerre ukrainienne.

L’attitude hostile algérienne vis-à-vis de l’Espagne, ainsi que ses menaces proférées quant à son alimentation de la péninsule ibérique en gaz algérien, depuis le mois de mars, soit quelques jours après l’annonce du boycott européen du gaz russe, a été très mal interprétée aussi bien par l’Union européenne (UE) que l’OTAN.

L’Europe, qui avait dénoncé le chantage russe à son égard quant à l’approvisionnement en gaz, se retrouve avec une Algérie adoptant le même process, la même méthode. La confiance s’est brisée et plus rien ne sera comme avant. L’UE, notamment l’Espagne et le Portugal, continuera à recourir au gaz algérien tout en cherchant des pistes alternatives.

Déjà, le gaz versé vers le Maroc est du GNL qatari et américain ; c’est un message clair et précis et un signal sur les prochains fournisseurs de l’UE. Les États-Unis, profitant de la guerre ukrainienne, voudraient à tout prix étouffer l’économie russe, par le boycott de son gaz, et s’ériger en alternative crédible, allié et ami. La posture stupide de l’Algérie rend la tâche facile aux Américains et poussent les Européens vers le gaz de l’Oncle Sam.

Le sabotage par l’immigration

Dans un autre registre, l’offensive des immigrés clandestins sur la frontière de l’enclave de Melilia a donné lieu à plusieurs lectures. Il y a ceux qui se sont précipités pour condamner la violence utilisée et pointer du doigt le Maroc, et dans une moindre mesure l’Espagne, comme le chef de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki. Les relais de cette thèse ne se sont pas fait prier pour alimenter leur propagande anti-marocaine, notamment en Algérie et en Afrique du Sud.

Et puis, il y a l’OTAN qui a balayé d’un revers de main cette gesticulation vaine, en déclarant sa solidarité au Maroc et à l’Espagne quant à leur rôle dans la lutte contre l’immigration, tout en condamnant les réseaux de traite humaine qui utilisent ce fléau à des fins économiques et politiciennes.

Une posture dans le sens de certains observateurs en sécurité, qui accusent l’Algérie d’utiliser l’immigration clandestine en guise de riposte à l’Espagne. Des milliers d’immigrés sont conduits à Maghnia, aux frontières maroco-algériennes. C’est ainsi que le drame de Melilia pourrait se reproduire, car d’autres flots d’immigrés s’apprêteraient à franchir la frontière pour déstabiliser et miner les relations maroco-espagnoles, au top ces derniers jours ! L’OTAN en a pris conscience et suit la situation de prêt.

Alger risque gros en s’aventurant sur ce terrain. Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a mis en garde l’Algérie sur la situation des immigrés subsahariens à l’Est du pays. Une insinuation on ne peut plus claire à la traite humaine.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Wafabail : Indicateurs au 1er Trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.