La clinique Olive Hill ouvre ses portes lundi prochain à Marrakech

Spécialisée dans le traitement des addictions, la clinique Olive Hill va ouvrir ses portes le lundi 25 mars, apprend-on auprès de son fondateur Aly Horma.

La clinique Olive Hill ouvre ses portes lundi prochain à Marrakech

Le 21 mars 2024 à 17h12

Modifié 21 mars 2024 à 17h32

Spécialisée dans le traitement des addictions, la clinique Olive Hill va ouvrir ses portes le lundi 25 mars, apprend-on auprès de son fondateur Aly Horma.

Située à Marrakech, cette clinique, qui a nécessité près de 60 MDH d’investissements, se déploie sur 10 hectares, et sa capacité est de 55 lits, nous indique Aly Horma.

Elle est nichée sur une colline à 30 minutes de l’aéroport de Marrakech et est dotée d’une unité médicale et infirmerie, d’une pharmacie, de bureaux de thérapie individuelle et de groupe, de salles d’art-thérapie et de musicothérapie, d’un café et d’une bibliothèque, d’un théâtre et d’une salle de conférence, d’un spa médical, d’un salon de beauté, d’une piscine à débordement, d’une salle de fitness entièrement équipée, ainsi que d’un studio de yoga et pilates, d’un jardin potager et enfin d’un restaurant panoramique.

Le fondateur d’Olive Hill nous informe que "plus de 70 personnes, dont plusieurs experts internationaux de l’addiction, œuvrent à plein temps au sein de la clinique pour prodiguer ce programme complet et prendre en charge le patient".

Cette clinique propose des modèles thérapeutiques de traitement qui apportent des solutions testées et probantes. "C’est le modèle anglo-saxon du Rehab qui n’existait pas au Maroc jusqu’alors, et qui favorise la réhabilitation comme pilier du traitement de l’addiction", poursuit la même source.

Traiter les dépendances aux substances et comportements addictifs

Ce Rehab a pour objectif d’amener ses patients à se libérer du cercle vicieux de la consommation de substances et des comportements autodestructeurs. Il traite ainsi les dépendance à des substances, à savoir l’alcool, les opiacés (héroïne, morphine...), les stimulants (cocaïne, MDMA, méthamphétamine, amphétamine...), les drogues de synthèse (kétamine, hallucinogènes, GHB...) et les médicaments sur ordonnance, ainsi que les comportement addictifs (jeux de hasard, réseaux sociaux, internet, pornographie, travail, surmenage...).

Pour ce faire, Olive Hill adopte une variété d’approches psychothérapeutiques, telles que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), les programmes à 12 étapes (modèle Minnesota) et l’entretien motivationnel.

"Lors de leur séjour à la clinique, les patients passeront en moyenne 8 h par jour en ateliers thérapeutiques pour traiter de sujets tels que l’estime de soi, la confiance, les émotions fortes, les traumatismes, la culpabilité, le réseau familial...", nous explique le fondateur, "mais aussi en groupes de paroles pour stimuler l’interaction thérapeutique, en activités sportives et artistiques, en excursions, et enfin de nutrition et bien-être pour reprendre goût à une vie saine et équilibrée".

À un tarif maximum de 7.500 DH/jour

Chaque patient, âgé au minimum de 18 ans, y séjourne pour une durée moyenne de quatre à six semaines, et le tarif tout inclus ne dépasse pas 7.500 dirhams par jour, selon les besoins du patient.

Le tarif quotidien inclut la prise en charge médicale, les bilans, les consultations générales, le suivi psychiatrique, la pharmacie, le programme psychothérapeutique dans sa globalité, les activités et l’ensemble des services hôteliers de la clinique.

"La volonté et l’acceptation du patient sont des ingrédients clés du rétablissement. Ainsi, la clinique n’admet strictement pas de patients de force ou contre leur gré, car seuls des patients volontaires au traitement peuvent prétendre durablement au maintien de l’abstinence", souligne Aly Horma.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Le département d'État US présente les atouts et lacunes du Maroc en termes d'investissements étrangers

Le département d’État américain a publié le mercredi 17 juillet son rapport annuel sur le climat d’investissement dans le monde, dans lequel il met en exergue les atouts et les ambitions du Maroc en tant que pays qui “encourage et facilite activement” les investissements étrangers et tend à s’imposer comme “hub régional d’affaires” et “porte d’entrée” vers le continent africain.

Sociétés régionales multiservices : voici comment seront gérés les biens et les dettes de l'ONEE

D’ici août 2025, toutes les régions du Royaume seront dotées d'une Société régionale multiservices qui va gérer à l'échelle régionale le service de distribution de l’eau potable, de l’électricité et de l’assainissement liquide. Les 12 SRM hériteront ainsi des biens mobiliers et immobiliers de l’Office national de l’électricité et de l’eau, mais aussi de ses dettes de financement qui seront gérées par une société de développement des services publics de distribution, nouvellement créée.

Communication financière

Africa Stone Management: Valeur liquidative au 01/07/2024 de l'OPCI « CMR ASTONE SPI-RFA »

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.