Mise à niveau des avions de transport : l’option KC-390 en réflexion au sein des FAR

Les Forces armées royales sont en pleine phase d’évaluation dans le cadre de la modernisation de leur flotte aérienne, avec un intérêt particulier au KC-390, l’avion de transport militaire conçu par l’entreprise brésilienne Embraer. Abdelhamid Harifi, notre consultant Défense, partage son analyse sur la situation actuelle et les possibilités à venir.

Mise à niveau des avions de transport : l’option KC-390 en réflexion au sein des FAR

Le 12 mars 2024 à 13h33

Modifié 12 mars 2024 à 14h29

Les Forces armées royales sont en pleine phase d’évaluation dans le cadre de la modernisation de leur flotte aérienne, avec un intérêt particulier au KC-390, l’avion de transport militaire conçu par l’entreprise brésilienne Embraer. Abdelhamid Harifi, notre consultant Défense, partage son analyse sur la situation actuelle et les possibilités à venir.

"Le fait d’essayer un matériel ne traduit pas forcément un intérêt envers ce matériel ou un type de matériel particulier. Cela peut simplement être l’occasion de s’en faire une idée en cas de besoin futur. Ces essais se font souvent à la demande du vendeur dans le cadre de ses actions commerciales", nous éclaire Abdelhamid Harifi, contacté par Médias24.

"Le KC390 a été présenté à plusieurs reprises aux Forces armées royales au cours des dix dernières années", rappelle-t-il, ce qui témoigne selon lui de l’intention du brésilien Embraer de se positionner pour les appels d’offres lancés par le Maroc. Ces efforts ont d’ailleurs conduit à l’acquisition, par le Maroc, des appareils Spartan.

Aujourd’hui, face à une flotte de CN235 CASA approchant la fin de leur cycle de vie opérationnelle et des C130H nécessitant une mise à niveau, M. Harifi estime que "l’option KC390 reste envisageable vu le prix compétitif et la possibilité de transfert de technologies". Ces facteurs pourraient jouer un rôle clé dans les décisions futures concernant la stratégie de renforcement des capacités de transport aérien du Maroc.

L’expert militaire fait référence à des négociations antérieures, précisant qu’"il y a quelques années, nous avons parlé de la reprise de deux C130H, ex-USAF, via le programme EDA ; reprise qui n’a finalement pas abouti compte tenu des conditions des cellules et du coût exorbitant pour les remettre en conditions opérationnelles". Cette expérience passée pourrait influencer la manière dont les décideurs marocains appréhendent les discussions actuelles sur le renouvellement de la flotte.

L’ensemble de ces considérations stratégiques rendent donc très complexe le processus de modernisation de la flotte aérienne militaire du Maroc, dans un contexte de course au réarmement de plus en plus soutenue.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Maydane Reim :Valeur Liquidative de l’OPCI « CMR LSTONE SPI-RFA » au 01/07/2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.