Comment Impact Lab accompagne les start-up du programme Launchpad Agritech

Pas moins de treize start-up ont bénéficié du programme d’accélération Launchpad Agritech. Le 7 février, lors du "Demo Day" qui marque la clôture du programme, elles ont présenté leurs avancées devant des entrepreneurs, des investisseurs et de grandes entreprises du secteur. Retour sur un programme qui propose des solutions concrètes à des problèmes agricoles réels.

Comment Impact Lab accompagne les start-up du programme Launchpad Agritech

Le 28 février 2024 à 17h46

Modifié 28 février 2024 à 18h20

Pas moins de treize start-up ont bénéficié du programme d’accélération Launchpad Agritech. Le 7 février, lors du "Demo Day" qui marque la clôture du programme, elles ont présenté leurs avancées devant des entrepreneurs, des investisseurs et de grandes entreprises du secteur. Retour sur un programme qui propose des solutions concrètes à des problèmes agricoles réels.

Le Launchpad Agritech est un programme qui vise à soutenir la croissance des start-up Agritech africaines sélectionnées comme les plus innovantes. "C’est un programme d’accélération personnalisé qui comprend du mentorat, de la mise en réseau avec l’industrie agricole régionale et une connexion à l’écosystème de financement", explique Salma Kabbaj, cofondatrice de l’accélérateur Impact Lab, jointe par Médias24.

Le programme Launchpad Agritech est conçu par Impact Lab et financé par l’assistance technique du fonds Sanad pour soutenir la croissance des start-up Agritech en Afrique francophone.

Pour cette seconde édition, "l’approche stratégique s’est concentrée sur la sélection de start-up Agritech plus matures, animées par une forte ambition d’expansion régionale", explique d’emblée Salma Kabbaj. Les start-up sélectionnées pour cette seconde édition ont en commun la solidité de leur modèle d’affaires, leur engagement pour une agriculture performante et durable et la détermination de l’équipe fondatrice, assure Salma Kabbaj.

Du côté des start-up ayant présenté leur pitch lors du Demo Day virtuel organisé le 7 février, le programme les a aidées à "affiner leur modèle d’affaires pour une meilleure présentation aux investisseurs, à améliorer leur accès au marché, notamment auprès des grandes entreprises, et à mieux cerner la valeur créée pour le client".

Un accompagnement adapté à la réalité du marché

Le programme a conclu des partenariats avec de grandes entreprises en amont du programme, comme Lesieur Cristal, Domseeds et Sipra, pour identifier des opportunités de marché concrètes pour les start-up, "ce qui garantit que les solutions proposées sont adaptées à la réalité du terrain, d’autant plus que l’adoption des Agritech se fait bien plus facilement si elles répondent à des enjeux réels du secteur".

Pour assurer ce fil avec le marché, le programme mobilise, en plus des coachs seniors Impact Lab, spécialisés dans l’accompagnement de l’innovation, des experts tels que Jamyl Mamri, expert en digital, Amine Sebti, expert en stratégie d’entreprise, Léonard Canitrot, expert en personal branding et Maxime Bayen, expert en levée de fonds. "Ils ont également eu l’occasion d’échanger avec des acteurs clés de l’écosystème Agritech marocain, tels que Hamza Rkha, co-fondateur de Sowit, et Youssef Kassel, co-fondateur d’Agridata, qui ont partagé leurs apprentissages autour de la démarche commerciale et de la gestion des collaborations avec les grandes entreprises agro-alimentaires", souligne Salma Kabbaj.

Les sujets couverts par le programme reflètent les besoins clés qui ont émergé à la suite de l’évaluation initiale conduite par Impact Lab, en relation avec les problématiques réelles des start-up Agritech en phase de croissance. Dans ce cadre, l’accompagnement s’est focalisé sur le renforcement des modèles d’affaires des start-up en vue de leur passage à l’échelle, la réflexion autour de leur stratégie d’expansion et la préparation aux partenariats nécessaires pour soutenir leur croissance.

Des start-up marocaines, ivoiriennes et tunisiennes

Plus concrètement, le programme a permis aux start-up de développer 11 propositions de collaboration concrètes avec les trois partenaires du programme, en l’occurrence Domseeds, Lesieur Cristal et Sipra. "Deux pilotes sont d’ores et déjà en cours de déploiement, et plusieurs autres collaborations seront concrétisées dans les prochaines semaines", annonce Salma Kabbaj.

Ceci a été possible grâce à plus de 20 sessions de travail entre les entrepreneurs et les équipes opérationnelles des partenaires, permettant d’affiner leur compréhension des besoins du marché et de développer un plan d’action détaillé pour le déploiement de leurs solutions sur le terrain.

En somme, les start-up ont bénéficié de 11 sessions collectives sous forme de formations, workshops ou interventions d’experts. Elles ont également eu accès à des sessions individuelles de coaching hebdomadaires ou bimensuelles, pour un total de "plus de 110 heures de coaching déployé pour la cohorte".

A titre de rappel, les start-up bénéficiaires sont marocaines, ivoiriennes et tunisiennes :

- AremTech (Maroc) : elle propose des solutions d’IA, de MLOps et de blockchain pour aider les entreprises à exploiter leurs données, automatiser les modèles d’IA et améliorer la gestion de la chaîne d’approvisionnement, tout en offrant des services de conseil pour une transformation numérique réussie, y compris des solutions spécifiques à l’industrie pour l’agriculture.

- Atlas Invention (Maroc) : elle développe et fabrique des machines de pulvérisation de produits phytosanitaires en arboriculture, machines qui allient flexibilité, autonomie, économie d’intrants phytosanitaires et optimisation des performances.

- Deepleaf (Maroc) : Morshida, développé par DeepLeaf, est un assistant agricole intelligent qui révolutionne les pratiques agricoles en utilisant des technologies avancées pour détecter et diagnostiquer les maladies des plantes, tout en fournissant des informations personnalisées aux agriculteurs via WhatsApp, le web et les plateformes mobiles. DeepLeaf a également développé Agrigo, un robot utilisant une caméra multi-spectrale pour détecter les maladies des plantes et appliquer des pesticides de manière ciblée grâce à l’intelligence artificielle, réduisant ainsi l’impact environnemental des pratiques agricoles.

- Korair (Maroc) : la start-up est spécialisée dans la conception de drones et de logiciels pour des applications diverses, notamment la pulvérisation de pesticides et la distribution d’engrais, ainsi que la stérilisation et la désinfection de différents espaces.

- PGPR Technologies (Maroc) : elle offre des produits biostimulants novateurs qui tirent parti des propriétés bénéfiques des micro-organismes et des composés naturels pour améliorer la productivité, la résistance et la durabilité des cultures.

- Traçagri (Maroc) : une plateforme agricole IoT qui utilise des capteurs pour collecter et transmettre en temps réel des données sur les activités et les machines agricoles. Les agriculteurs bénéficient ainsi de tableaux de bord, de rapports détaillés et de recommandations pour optimiser leur productivité et leur prise de décision.

- Adara (Côte d’Ivoire) : une plateforme complète pour la gestion de la traçabilité et de la transparence de la fourche à la fourchette.

- Capture Solutions (Côte d’Ivoire) : la solution Agricapture, développée par Capture Solutions, utilise une combinaison de smartphones, de balances numériques, de codes QR et de paiements numériques pour garantir la traçabilité et la précision du traitement des matières premières.

- Grainothèque (Côte d’Ivoire) : Pharmanimal est une plateforme HealthTech développée par la Grainothèque pour la gestion numérique des troupeaux et de téléconsultation vétérinaire adaptée aux systèmes d’élevages dans le Sahel.

- PouliCare (Côte d’Ivoire) : elle offre une solution naturelle pour la prévention et la lutte contre les maladies aviaires, en utilisant des méthodes telles que la gestion de l’environnement, l’alimentation équilibrée, l’immunisation naturelle par la mise en place de traitement médicamenteux naturel et la surveillance continue de la santé des volailles, tout en mettant en place un système de traçabilité basé sur la technologie de la blockchain, garantissant la transparence et la fiabilité des informations sur l’élevage et la distribution des volailles.

- Anfa Solutions (Tunisie) : elle offre un logiciel de gestion sur l’ensemble du processus de culture avec des découpages analytiques très fins incluant la gestion de la qualité, le conditionnement, la transformation, la gestion de stock, etc. La solution est aussi adaptée aux coopératives et permet la gestion des adhérents, des flux physiques et financiers d’achats et ventes et paiement. La solution offre un module financier complet et est interfaçable avec toute autre solution pour la collecte de données et la production de dashboards.

- InnoROV (Tunisie) : elle offre une solution basée sur l’intelligence artificielle pour aider les entreprises d’aquaculture marine à calculer précisément les besoins en nourriture par cage, tandis qu’un système IoT surveille en temps réel des paramètres tels que le pH et la température, réduisant la suralimentation de 10 à 15%. La plateforme mobile dédiée permet aux éleveurs d’optimiser la gestion de leurs bassins, d’accéder à une offre compétitive d’intrants et de fournir des prévisions de production aux détaillants de poissons.

- Smart Farm (Tunisie) : elle propose des capteurs de sol avancés qui surveillent en temps réel l’humidité, la température et la salinité du sol, transmettant ces données à une plateforme logicielle intelligente. Cette plateforme utilise l’intelligence artificielle pour fournir des recommandations personnalisées aux agriculteurs, permettant une irrigation précise et efficace, tout en favorisant la durabilité et la résilience de l’agriculture face aux défis climatiques.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Maydane Reim : « IIF SECURITE SPI-RFA » Extrait du Document d’Information

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.