Des élections partielles prévues le 23 avril pour pourvoir les sièges de Saïd Zaidi et Abdelkader Boussairi

Les ex-députés Saïd Zaidi et Abdelkader Boussairi ont été déchus de leurs sièges à la suite d'une décision de la Cour constitutionnelle.

Des élections partielles prévues le 23 avril pour pourvoir les sièges de Saïd Zaidi et Abdelkader Boussairi

Le 13 février 2024 à 18h32

Modifié 13 février 2024 à 18h52

Les ex-députés Saïd Zaidi et Abdelkader Boussairi ont été déchus de leurs sièges à la suite d'une décision de la Cour constitutionnelle.

Le décret 2.24.137, fixant la date des élections partielles pour pourvoir deux sièges vacants à la Chambre des représentants dans les circonscriptions électorales locales de Fès Sud et Benslimane, a été publié au Bulletin officiel du 12 février.

Les électeurs de la circonscription électorale locale de Fès Sud, relevant de la préfecture de Fès, et ceux de la circonscription électorale locale de Benslimane, relevant de la province de Benslimane, sont ainsi appelés à élire un membre à la Chambre des représentants, le mardi 23 avril, en remplacement des deux députés déchus par la Cour constitutionnelle.

Les déclarations individuelles de candidature sont déposées par chaque candidat lui-même du jeudi 4 avril au mardi 9 avril au siège de la préfecture ou de la province relevant de la circonscription électorale concernée. La campagne électorale commence à la première heure du mercredi 10 avril et se termine à midi le lundi 22 avril.

Pourvoir les sièges de Saïd Zaidi et Abdelkader Boussairi

Les élections partielles du 23 avril permettront de pourvoir les sièges de Saïd Zaidi et Abdelkader Boussairi.

Déchu de son siège à la suite d’une récente décision de la Cour constitutionnelle datant du 3 janvier 2024, Saïd Zaidi, député du PPS, a été condamné à un an de prison ferme pour des faits de corruption et de chantage.

Actuellement en détention préventive, l’ex-parlementaire Abdelkader Boussairi est quant à lui impliqué dans l’affaire dite du "réseau du maire de Fès", dans laquelle sont impliqués treize accusés dont deux en état de liberté provisoire. Les chefs d’accusation vont de la corruption à la constitution d’une bande criminelle en passant par le faux et l’usage de faux et la dilapidation de deniers publics, entre autres graves accusations auxquelles devront répondre les treize accusés dont fait partie le maire de la ville, Abdeslam Bekkali, et son adjoint Abdelkader Boussairi.

Affaire du “réseau du maire de Fès” : ce que l’on sait

Poursuivis et/ou condamnés : des élus face à la justice…

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Groupe LabelVie: INDICATEURS DU 4E TRIMESTRE 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.