Le gouvernement de Pedro Sánchez s'apprête à céder le contrôle de l'espace aérien du Sahara au Maroc (média)

Selon Okdiario, le gouvernement de Pedro Sánchez est en train de finaliser les détails de la rétrocession au Maroc du contrôle de l'espace aérien du Sahara, actuellement géré par l'Espagne sous mandat de l'ONU.

Le gouvernement de Pedro Sánchez s'apprête à céder le contrôle de l'espace aérien du Sahara au Maroc (média)

Le 22 décembre 2023 à 15h58

Modifié 22 décembre 2023 à 16h09

Selon Okdiario, le gouvernement de Pedro Sánchez est en train de finaliser les détails de la rétrocession au Maroc du contrôle de l'espace aérien du Sahara, actuellement géré par l'Espagne sous mandat de l'ONU.

D'après le médias Okdiario, cette condition a été exigée pour que le Roi Mohammed VI accorde une audience à Pedro Sánchez, contrairement à la précédente réunion de haut niveau organisée en février dernier.

Lors de la dernière visite du ministre des Affaires étrangères espagnol au Maroc le 14 décembre dernier, l'ordre du jour comprenait, du côté espagnol, la finalisation de la visite officielle de Pedro Sánchez à Rabat. Et du côté marocain, "connaître les contreparties avec lesquelles Sánchez retournerait à Rabat", poursuit la même source.

L'enjeu est loin d'être négligeable : l'espace aérien de l'ancien Sahara espagnol constitue une voie aérienne majeure pour les vols reliant l'Europe à l'Amérique du Sud. Emprunté par un nombre considérable de vols chaque année, cet espace est sur le point de passer sous le contrôle marocain, après la prochaine visite de Pedro Sánchez à Rabat, selon les informations rapportées par des sources diplomatiques mentionnées.

Depuis plusieurs décennies, l'Espagne exerce un contrôle aérien sur le Sahara à partir de son centre de contrôle basé aux îles Canaries. Chaque vol traversant cette zone, et nécessitant les services de contrôle aérien, est facturé conformément aux réglementations de l'OACI (Organisation de l'aviation civile internationale), une branche spécialisée de l'ONU.

Tout aéronef qui survole cette portion communique avec le Centre de contrôle du trafic aérien situé à l'aéroport de Gando, où l'armée de l'air espagnole est également opérationnelle. Cette obligation s'étend aux avions militaires et aux chasseurs de combat marocains actifs dans la région.

Avec cette potentielle cession au Maroc, le contrôle de cette zone s'étendrait au-delà du sol pour englober également l'espace aérien. Reste alors la question épineuse des eaux territoriales et de leur démarcation avec les Canaries, un enjeu crucial lié à "la maîtrise des riches gisements d'hydrocarbures de cette partie de la côte africaine".

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Upline Capital Management: FCP “AL IJTIMAÏ ADDAMANE” Rapport du commissaire aux comptes exercice du 1er Janvier 2023 au 31 Décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.