Arrivées, nuitées, marchés émetteurs... L’analyse et les ambitions du nouveau président du CRT d’Agadir

Élu en juillet dernier à la tête du Conseil régional du tourisme de la région Souss-Massa, Salah Eddine Benhammane revient pour Médias24 sur les priorités de son programme, notamment l’ambition de faire revenir un certain nombre de marchés européens pour contribuer à doubler le nombre d’arrivées à l’horizon 2030.

Arrivées, nuitées, marchés émetteurs... L’analyse et les ambitions du nouveau président du CRT d’Agadir

Le 23 novembre 2023 à 18h53

Modifié 24 novembre 2023 à 21h44

Élu en juillet dernier à la tête du Conseil régional du tourisme de la région Souss-Massa, Salah Eddine Benhammane revient pour Médias24 sur les priorités de son programme, notamment l’ambition de faire revenir un certain nombre de marchés européens pour contribuer à doubler le nombre d’arrivées à l’horizon 2030.

L’activité touristique de l’année en cours sera en progression par rapport à l’année 2022, nous affirme Salah Eddine Benhammane, qui a pris les commandes de la présidence du Conseil régional du tourisme (CRT) Agadir Souss-Massa en juillet dernier.

Celui qui est par ailleurs directeur général des hôtels Atlas Hospitality, précise qu’il faudra toutefois attendre 2024 pour entamer une dynamique constante de croissance des arrivées.

"2023, l’année du retour à la normale par rapport à 2019"

Interrogé sur sa priorité après son élection, Salah Eddine Benhammane nous explique que "l’objectif  immédiat" de son équipe est de revenir au même niveau d’activité que durant l’année de référence pour toute la profession, à savoir 2019, avant l’apparition de la pandémie de Covid-19.

Selon les chiffres officiels du ministère de tutelle, les arrivées totales réalisées au cours des dix premiers mois de l’année 2023 au sein des établissements d’hébergement classé, ont enregistré une hausse de 21,78% par rapport à la même période de 2022 et de 1,45% par rapport à fin octobre 2019

Malgré le séisme d’Al Haouz survenu le 8 septembre dernier et la guerre qui a récemment éclaté au Proche-Orient, Salah Eddine Benhammane qualifie de plutôt positif le chiffre des arrivées des 10 premiers mois de 2023 −  1.023.943 − en se basant sur le fait qu’à la même période de 2019, Agadir avait reçu 1 million de visiteurs.

Hausse des arrivées mais baisse des nuitées

A contrario, l’hôtelier reconnaît un recul de 7,76% des nuitées à fin octobre 2023 par rapport à la même période de 2019. Une contre-performance consécutive à une baisse de la durée moyenne de séjour due à l’évolution des marchés émetteurs étrangers.

Les marchés qui ont régressé sont ceux qui réalisaient une durée moyenne de séjour beaucoup plus importante que ceux qui ont progressé. La désaffection des premiers a entraîné un déficit moyen d’environ 360.000 nuitées par rapport à la même période de 2019.

Avant de revenir sur les raisons de la désaffection des marchés étrangers − qui explique la baisse des nuitées selon notre interlocuteur −, ce dernier tient à mettre en avant la progression constante du marché national et des clientèles française, anglaise, espagnole, portugaise, italienne, suisse et canadienne.

Des marchés européens en forte baisse à cause de la mainmise des T.O. sur la décision d’achat

"Concernant ceux dont les arrivées ont le plus régressé, nous avons le marché allemand, dont le taux de récupération par rapport à 2019 est actuellement de 42% à peine ! Le marché polonais a réalisé un taux de récupération de 70%, le marché belge de 73% et celui des Pays-Bas de 62%."

Sur les raisons de cette baisse limitée aux marchés européens, notre interlocuteur affirme que l’activité des marchés allemands, polonais, belge et hollandais est axée sur le tour-operating. "Ce sont en effet des marchés verrouillés qui ne fonctionnent pas de la même manière que les autres marchés européens car ils dépendent étroitement du tour-operating (T.O.)", explique Salah Eddine Benhammane, précisant que les clients allemands passent à 90% par un package fourni par un prescripteur de voyages.

Récupérer ces marchés trustés par les T.O. est l’une des priorités du CRT

Contrairement aux marchés français et britanniques où le consommateur a pris l’habitude de confectionner son voyage à la carte, les T.O. en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas et en Pologne contrôlent l’activité du voyage d’une manière bien plus importante.

Déterminé à dépasser cette contrainte structurelle, notre interlocuteur affirme qu’il faudra cependant être un peu patient pour y arriver.

"En effet, si l’ONMT arrive à négocier en quelques semaines avec des compagnies low cost pour les pousser à développer leur réseau au Maroc, la mise en place de liaisons charter, presque totalement contrôlée par les T.O. allemands, nécessite plusieurs mois", avance l’hôtelier, ajoutant que ces intermédiaires contrôlent plus l’activité voyage que les autres prescripteurs européens.

"Les arrivées allemandes devraient croître à partir de juin prochain"

A la question de savoir à quel horizon un retour à une dynamique positive sera envisageable, Salah Eddine Benhammane affirme qu’il faudra plusieurs mois avant de renouer avec "les années glorieuses" d’un marché qui a toujours été parmi les plus importants de la ville d’Agadir, notamment durant la période automne et hiver.

Pour cela, l’ONMT a signé récemment un accord avec une compagnie aérienne allemande qui a mis en place, depuid début novembre, plusieurs vols vers la ville d’Agadir, nous révèle-t-il.

Selon lui, les chiffres devraient s’améliorer dans les mois à venir. En revanche, il faudra au moins une saison pour constater un retour massif des touristes allemands, à savoir à partir de mai ou de juin prochain pour espérer parvenir à un taux de récupération maximale,

"Malgré des aléas conjoncturels en 2023, 2024 se présente sous les meilleurs auspices"

Sur l’impact du séisme et de la situation géopolitique au Proche-Orient, l’hôtelier affirme que si la ville d’Agadir n’a pas subi d’annulations massives, l’activité traverse une petite grippe.

"Avec la situation dans le monde, c’est normal, d’autant plus que nous ne sommes pas les seuls affectés car même le tourisme en Europe a été touché.

Malgré ces aléas conjoncturels, nous allons terminer correctement la saison d’automne et d’hiver pour repartir d’un bon pied en 2024", soutient Salah Eddine Benhammane.

Selon lui, Agadir devrait en effet profiter des embellissements urbains qui l’ont métamorphosée.

Et de citer la politique de grands travaux entamé depuis 2020 par le plan de développement urbain (PDU) avec plusieurs projets structurants qui vont conférer à la ville une autre à l’international.

La feuille de route du PDU permettra à la ville de bénéficier d’un nouvel élan en terme d’arrivées touristiques, poursuit-il.

Et il en est certain : 2024 sera l’année du départ d’une très belle série de réalisations pour Agadir.

"L’objectif du CRT est de doubler le nombre d’arrivées au plus tard en 2030"

Le potentiel touristique de la ville est actuellement sous-exploité, reconnaît le responsable.

L’objectif du CRT est donc d’augmenter les arrivées le plus rapidement possible.

"Si pendant mon mandat, les chiffres doublent, nous en serons ravis, mais s’il faut attendre un autre mandat, c’est tant mieux aussi car au final, l’essentiel et de travailler pour y arriver", estime-t-il, se montrant très optimiste pour doubler le nombre d’arrivées avant 2030.

"Les 18 grands hôtels fermés commenceront à rouvrir à partir de l’année prochaine"

Sur les 18 grands hôtels fermés depuis plusieurs années, Salah Eddine Benhammane explique que la grande majorité d’entre eux a souffert des séquelles de la pandémie de Covid-19, qui a précipité leur fermeture.

Pour remédier à cette situation, qui prive tout de même la ville d’une partie de sa capacité litière d’accueil, un plan rapide de réouverture piloté par la primature, la ministre de tutelle, la région, la mairie et le wali sera mis en place "le plus rapidement possible".

"Toutes les autorités concernées sont fortement sensibilisées et travaillent d’arrache-pied sur ce dossier. Les premières réouvertures devraient avoir lieu en 2024 et le reste dans les années suivantes", conclut Salah Eddine Benhammane.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

AKDITAL: AVIS DE CONVOCATION À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE ANNUELLE DU 13 JUIN 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Defendis lance sa plateforme marocaine de cybersécurité