Contesté par les syndicats, le statut unifié de l’enseignant sera révisé sous la houlette de la primature

Après les remous suscités par le nouveau statut unifié de l’enseignant, des réunions individuelles ont été tenues, ce lundi 30 octobre, entre le chef du gouvernement Aziz Akhannouch et les quatre syndicats signataires de l’accord du 14 janvier. Aucun retour sur l’accord du 14 janvier, mais le gouvernement est prêt à rediscuter des réajustements du statut unifié de l’enseignement. Cette phase se fera sous la supervision de la primature.

La réunion du 30 octobre 2023 entre Akhannouch et les quatre syndicats enseignants.

Contesté par les syndicats, le statut unifié de l’enseignant sera révisé sous la houlette de la primature

Le 30 octobre 2023 à 17h43

Modifié 30 octobre 2023 à 18h02

Après les remous suscités par le nouveau statut unifié de l’enseignant, des réunions individuelles ont été tenues, ce lundi 30 octobre, entre le chef du gouvernement Aziz Akhannouch et les quatre syndicats signataires de l’accord du 14 janvier. Aucun retour sur l’accord du 14 janvier, mais le gouvernement est prêt à rediscuter des réajustements du statut unifié de l’enseignement. Cette phase se fera sous la supervision de la primature.

Le chef du gouvernement s’est entretenu ce lundi 30 octobre avec les quatre signataires de l’accord du 14 janvier. "Chacun des syndicats représentatifs a été reçu individuellement", apprend Médias24 auprès de Youness Firachine, secrétaire général du Syndicat national de l’enseignement (SNE) de la Confédération démocratique du travail (CDT).

Younes Firachine a fourni à Médias24 les détails de la réunion entre Aziz Akhannouch et son syndicat. Selon lui, "il a été convenu que le statut unifié de l’enseignant soit amélioré sous la supervision de la primature, en présence de tous les secteurs ministériels concernés".

Les prochaines discussions se feront sous la houlette de la primature

La primature a publié un communiqué, cette fin de journée, confirmant la reprise en main du dossier. "Ces réunions (avec les syndicats, ndlr) interviennent dans le contexte des développements en cours pour mettre en œuvre la réforme du système éducatif, et s’inscrivent dans le cadre de la dynamique de dialogue et de consultations que le gouvernement entretient avec les partenaires sociaux, dans le but d’améliorer l’école publique", précise le communiqué.

"Ces réunions ont permis de s’arrêter sur la volonté commune du gouvernement et de ses partenaires sociaux de mettre en œuvre de manière optimale les dispositions de l’accord signé le 14 janvier 2023. Dans ce cadre, des réunions ultérieures seront tenues, sous la supervision du chef du gouvernement, afin de travailler sur l’amélioration du statut unifié en accord avec le développement de la réforme du secteur éducatif", ajoute-t-on.

"L’accord du 14 janvier 2023 a ouvert la voie à la mise en œuvre d’une feuille de route pour la réforme de l’école publique sur le terrain, dans le cadre d’une dynamique visant à placer l’élève au cœur du processus de réforme", rappelle la même source.

Reprise du dialogue avec le ministère de l’Education nationale

"La SNE/CDT a dans un premier temps protesté contre l’approbation unilatérale du statut unifié, qui est à l’origine des grèves et des oppositions que nous observons aujourd’hui. Nous avons également mis l’accent sur l’importance de l’amélioration du statut unifié. Nous avons aussi fait mention du déclin de la confiance dans le ministère de l’Education nationale après ce qui s’est passé. Cela nécessite la supervision de la primature et l’implication des autres secteurs concernés, notamment le ministère de l’Economie et des finances et le ministère de l’Administration publique", nous explique Younes Firachine.

"Nous allons faire fixer, dans les plus brefs délais, un agenda avec le ministère de l’Education nationale", conclut-il.

Tensions dans l'enseignement : Voici ce qu'en dit Chakib Benmoussa (Entretien)

Grèves, sit-in et protestations : refusé par toutes les catégories de l’enseignement, le nouveau statut unifié fait des remous

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

REIM Partners: l’OPCI « SYHATI IMMO SPI »

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Rencontre économique Maroc-Belgique

 

Policy Center. Conférence débat sur “Les enjeux stratégiques des espaces maritimes de l'Afrique atlantique”