Ramadan : baisse des investissements publicitaires audiovisuels (Imperium)

Les chiffres des dix premiers jours de Ramadan 2023 indiquent une légère baisse des investissements publicitaires par rapport à l’année précédente. La télévision est la plus touchée.

Ramadan : baisse des investissements publicitaires audiovisuels (Imperium)

Le 7 avril 2023 à 17h25

Modifié 7 avril 2023 à 17h38

Les chiffres des dix premiers jours de Ramadan 2023 indiquent une légère baisse des investissements publicitaires par rapport à l’année précédente. La télévision est la plus touchée.

Les investissements publicitaires au Maroc, durant la première dizaine du mois de Ramadan (du 1er au 10), s’élèvent en brut à plus de 394 millions de DH, soit une baisse de 3,2% par rapport à l’année précédente, lit-on dans un communiqué d’Imperium.

Traditionnellement, le mois de Ramadan génère de fortes audiences sur les différents médias, et par conséquent des pics plus ou moins notoires des investissements publicitaires au Maroc. Cependant, la tendance actuelle voit ce chiffre baisser légèrement.

La télévision, le média le plus touché par la baisse

Le média le plus touché reste la télévision, qui a enregistré une baisse de 13,6% durant les dix premiers jours du mois de Ramadan, tout en absorbant 56,4% de part de marché.

L’affichage, quant à lui, enregistre une hausse de 0,2%, soit 19% de part de marché ; suivi de la radio, qui a enregistré une hausse de 13,7% (12,5% de part de marché) ; et du digital, qui connaît une augmentation de 9,1% pour 6,1% de part de marché.

Enfin, la presse a enregistré une hausse de 139,4%, soit 6% de part de marché.

Baisse des budgets publicitaires

Dans le top 5 des secteurs qui ont le plus investi en cette première dizaine de Ramadan, on retrouve :

- l’alimentation, avec une augmentation du budget d’investissement de 6,2%, contre une hausse de 36% en 2022 ;

- les télécommunications, dont le budget d’investissement a baissé de 12,4%, contre une augmentation de 6% en 2022 ;

- le secteur de la banque et assurance, dont le budget d’investissement a baissé de 16,3%, contre une baisse de 42% en 2022 ;

- les boissons, dont le budget a augmenté de 23,5%, contre une baisse de 4% en 2022 ;

- le BTP, avec une baisse de 21,7% du budget d’investissement, contre une hausse de 5% en 2022.

Bien qu’ayant augmenté considérablement leurs investissements publicitaires par rapport à 2022, viennent ensuite les secteurs de la distribution (+48%), du voyage et tourisme (+89%), de l’information et média (+70,7%), de la culture et loisirs (+162%) et de l’énergie (+116%).

Davantage d’annonceurs pour la presse et l’affichage en 2023

Si les budgets publicitaires connaissent une nette baisse en valeur, la présence d’annonceurs sur cette période du Ramadan a augmenté par rapport à 2022. Au total, 990 annonceurs ont répondu présent ces dix premiers jours de Ramadan, contre 726 en 2022.

Fait marquant, c’est la télévision et la presse qui ont enregistré l'augmentation la plus importante, avec respectivement 4 et 284 annonceurs de plus ayant communiqué sur ces médias.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

SRM: LES INDICATEURS TRIMESTRIELS AU 31 DECEMBRE 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.