Les créations d’entreprises ont baissé de 11% en 2022 (OMPIC)

Siège de l'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale à Casablanca.
| Le 23/2/2023 à 14:54
Au total, 93.272 entreprises ont été créées l’an dernier, en recul de 11% par rapport à 2021, annonce l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale. Un chiffre en baisse du fait d'une conjoncture économique compliquée et du manque de visibilité à moyen et long termes.

Les derniers chiffres de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) à fin 2022 montrent une baisse de 11% des créations d’entreprises par rapport à 2021. Par rapport à une année normative comme 2019, le nombre de créations d’entreprises a légèrement reculé de 1,8%.

Au total, 93.272 entreprises physiques et morales ont été créées sur la période, contre un total de 104.932 en 2021. Parmi ces entreprises, 63.219 sont des entreprises personnes morales et 30.053 sont des entreprises personnes physiques. Respectivement, le nombre de créations d’entreprises personnes morales a baissé de 12,5% et les créations d’entreprises personnes physiques ont reculé de 7,9% par rapport à 2021.

L’an dernier, 61,8% des entreprises créées étaient des sociétés à responsabilité limitée à actionnaire unique (SARLAU), et 37,8% étaient des SARL. En 2021, les SARLAU comptaient pour 56,5% des entreprises créées, et les SARL pour 43%, ce qui démontre un engouement clair pour la création d’entreprise unipersonnelle.

Contacté au sujet de la baisse du nombre de créations d’entreprises, Abdellah El Fergui, président de la Confédération marocaine des TPE-PME, estime qu’elle provient d’un manque de visibilité. "Il y a un manque de confiance entre les particuliers, les banques et l’État. Qui plus est, il n’y a pas d’encouragement ou d’accompagnement ; il est donc difficile pour les petites structures de lancer leur projet. Les TPE se financent en immense partie avec leurs propres moyens. Or les moyens ont diminué avec le contexte économique."

Pour Amine Diouri, directeur des études et de la communication chez Inforisk Dun & Bradstreet, la baisse observée cette année provient en effet d’"un manque de visibilité assez fort, lui-même impulsé par la crise provoquée par la guerre en Ukraine. Nous avons constaté que le contexte s’est tendu pour les entreprises ; il y a donc forcément un impact sur l’individu qui veut entreprendre".  Un contexte qui change d’une année 2021, marquée, elle, par un rebond porté par un effet de reprise et un effet conjoncturel, notamment avec le programme Intelaka.

Des créations de plus en plus nombreuses dans le secteur des services

En termes de répartition dans les secteurs économiques, les créations se cantonnent aux secteurs usuels en 2022. Au total, 36,32% des entreprises créées concernent le secteur du commerce ; 17,65% le BTP et activités immobilières ; 17,64% les services divers.

Des chiffres qui demeurent globalement alignés avec ceux observés à la même période l’an dernier. Les chiffres montrent bien une baisse progressive de la part du commerce dans les secteurs où se font les créations. Le commerce regroupait 36,67% des créations d’entreprises en 2021 et 41,93 en 2019. La part des services, elle, s’accroît progressivement. En 2021, elle était de 16,16%.

La région Casablanca-Settat rassemble toujours près de 28% des créations d’entreprises

Parmi les 93.272 créations d’entreprises enregistrées en 2022, 27,8% l’ont été dans la région Casablanca-Settat, soit un total de 25.995. Cette dernière connaît un dynamisme similaire à celui de la même période l’an dernier, où elle enregistrait 27,1% des créations d’entreprises.

La seconde région qui regroupe le plus grand nombre de créations d’entreprises est Tanger-Tétouan-Al Hoceima, avec 13.519 entreprises créées sur la période, soit 14,5% du total. Cette part a augmenté par rapport à la même période l’an dernier, où la région du Nord comptait pour 12,2% du total des entreprises créées. Elle a pris la place de la région Rabat-Salé-Kénitra, qui occupait la deuxième position en 2021.

En troisième position vient la région Rabat-Salé-Kénitra, avec 12.138 entreprises créées en 2022. Cela représente 13% des entreprises créées sur la période. À la même période l’an dernier, elle comptait pour près de 14,2% du total des entreprises créées.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 24/4/2024 à 14:10

    L'or à des niveaux historiques, Managem en profitera

    L'once d'or flirte désormais avec les 2.400 dollars. Du jamais vu. Cette hausse va à contre-courant de la situation macroéconomique actuelle. Factuellement, l'accélération de la hausse du cours ne trouve pas de raison fondamentale, excepté les inquiétudes géopolitiques au Proche-Orient. Managem, dont la moitié des revenus proviennent de l'or, devrait profiter de cette bonne dynamique des prix.
  • | Le 24/4/2024 à 9:03

    Bitcoin : hausse attendue d'ici la fin de l'année grâce au halving

    Historiquement, le halving tire le cours du bitcoin à la hausse. Cependant, cet effet n'est pas instantané. D'ailleurs, le cours du bitcoin n'a que peu évolué depuis le dernier halving en date du 20 avril. L'offre baissera de facto et les prix à moyen terme seront tirés à la hausse si le niveau de demande actuelle demeure soutenue par les ETF.
  • | Le 23/4/2024 à 12:10

    Le groupe Atlantique en passe de prendre un nouveau virage avec l’entrée de CDG Invest dans son capital

    La filiale d’investissement de CDG est entrée dans le tour de table du groupe Atlantique en acquérant 20% du capital. Une opération qui permettra au groupe éducatif d’accélérer sa croissance et son développement. Le président du groupe Atlantique, Rachid M’Rabet, en a dévoilé les contours lors d’une conférence de presse organisée à l’occasion, le mardi 22 avril.
  • | Le 22/4/2024 à 16:56

    Le MASI euphorique sur certains secteurs comme l'immobilier et le BTP

    Les deux valeurs du secteur BTP, TGCC et Jet Contractors, affichent des progressions respectives en bourse de 70% et 117% en YTD. Les cours bénéficient de l'accueil favorable du marché concernant les résultats 2023, ainsi que de bonnes perspectives de développement dans le cadre de la Coupe du monde 2030 et des grands projets d'infrastructure.
  • | Le 22/4/2024 à 10:22

    TGCC : désengagement de Mediterrania Capital confirmé au profit d’investisseurs locaux

    Le fonds Mediterrania Capital, après six ans d’investissement, s’est totalement désengagé du groupe TGCC. Les titres ont été cédés en plusieurs séances sur le marché central.
  • | Le 19/4/2024 à 16:01

    “Le Maroc peut lorgner 5% ou 6% de croissance économique” (Maxime Darmet, Allianz)

    Lors d’un entretien avec Médias24, l’économiste sénior d’Allianz, Maxime Darmet, est revenu sur les grands chamboulements du monde économique depuis les cinq dernières années et a évoqué les perspectives de l’économie marocaine. Selon lui, plusieurs leviers sont actionnables pour faire bénéficier l’économie d’un souffle de croissance et la porter à 5% ou 6%. Entretien.