χ

Une fille sur quatre intègre le préscolaire dans le milieu rural (Fondation Zakoura)

La Fondation Zakoura pour l’éducation a présenté les résultats de l’étude d’impact de son modèle ANEER (2016-2021). Une fille sur quatre est préscolarisée dans le milieu rural, alors que l’accessibilité à l’eau renforce 3,7 fois l’opportunité d’intégrer le préscolaire.

Une fille sur quatre intègre le préscolaire dans le milieu rural (Fondation Zakoura)

Le 1 décembre 2022 à 12h27

Modifié 1 décembre 2022 à 17h52

La Fondation Zakoura pour l’éducation a présenté les résultats de l’étude d’impact de son modèle ANEER (2016-2021). Une fille sur quatre est préscolarisée dans le milieu rural, alors que l’accessibilité à l’eau renforce 3,7 fois l’opportunité d’intégrer le préscolaire.

Lancé en 2015, ANEER est un programme ayant pour objectif principal la généralisation du préscolaire dans les zones rurales les plus marginalisées du pays. La Fondation Zakoura a mené une étude d’impact du modèle durant la période 2016-2021.

Les résultats de cette étude d’impact font état des principales réalisations suivantes :

- 65 unités implémentées dans dix régions ;

- 20 MDH de fonds levés pour l’équité éducative ;

- 163 éducatrices formées recrutées ;

- 23 communes rurales couvertes ;

- 11 unités implémentées par année et deux éducatrices par unité.

Durant cette même période, ANEER a également permis la formation et l’encadrement de 16.000 enfants, dont 8.014 filles (50% des bénéficiaires). Soit une moyenne de 2.600 enfants intégrés par an.

Les résultats affichent un niveau d’appropriation des acquis d’apprentissage de 70%. Ce taux est de 74% pour le niveau d’appropriation des acquis comportementaux. La moyenne d’absence des enfants est de 0,6%. Le taux des parents convaincus par la plus-value du préscolaire communautaire est de 95%. Le taux d’appropriation par les parents des bonnes pratiques éducatives s’élève à 93%.

L’étude d’impact consiste à adopter une approche participative, impliquant l’ensemble des parties prenantes : les parents, les éducatrices, les équipes opérationnelles et pédagogiques, les équipes du pilotage, les enseignants et les associations, note la Fondation Zakoura.

L’étude a comporté trois phases : une phase d’analyse documentaire des politiques publiques, études, rapports d’activités, statistiques ; une phase qualitative avec 36 entretiens semi-directifs ; et une phase quantitative avec la consultation de 52 parents, 39 associations et 50 éducatrices.

"Une approche dans la perspective d’apporter une lecture objective et multidimensionnelle des retombées éducatives, psychosociales, économiques et communautaires escomptées de la mise en œuvre des 65 unités au niveau national", explique un communiqué de la Fondation.

L’étude repose sur quatre principaux leviers de mise en œuvre : l’épanouissement des enfants, l’appui à la parentalité positive, la cohésion communautaire et le pilotage des unités. Il s’agit également d’effectuer une analyse critique du mode opératoire afin d’identifier les axes de succès et les zones de fragilité pour explorer de nouvelles pistes de résilience du modèle actuel.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SCR : Communication financière au 31 décembre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.