Les résultats de Mutandis sont en ligne et malgré le contexte économique tendu, les relais de croissance sont là

| Le 8/11/2022 à 13:18
Mutandis affiche une forte hausse de son chiffre d’affaires à fin septembre, poussé par la consolidation de Season et d’un bon effet prix suite à l’inflation. Les taux de marge se dégraderont cette année. L'évolution des revenus en 2023 sera assujettie à différents facteurs, mais les relais de croissance sont bien présents. Les taux de marge se redresseront progressivement dès l'an prochain.

Depuis le début de l’année, le groupe connaît un bon comportement de ses indicateurs financiers. Dans la présentation de ses résultats à fin septembre, il affiche une hausse de 50% de son chiffre d’affaires consolidé à 1.729 MDH. Pour une source de la place, les performances du groupe étaient attendues et n’ont donc pas provoqué de surprise.

Hausse des revenus et baisse des marges cette année

La croissance notable des revenus du groupe est engendrée par différents facteurs. « La croissance des revenus est dans un premier temps portée par l’effet périmètre avec l’intégration de Season. Ensuite, il y a une reprise qui a été prononcée sur certains segments, notamment les bouteilles alimentaires avec un effet volume engendré par la fin de toute restriction sanitaire. Enfin, il y a l’impact de l’inflation sur la croissance du chiffre d’affaires », explique notre source.

L’inflation avait déjà débuté en 2021, mais les répercussions de Mutandis sur les prix de vente n’ont débuté qu’en 2022. « Cela résultait d’un choix de l’entreprise de temporiser pour ne pas diluer sa part de marché. Ils sont co-leaders sur certains produits comme les détergents, mais disposent de moins de 20% de parts de marché. Donc, in fine, ils ne peuvent pas impacter en une fois la hausse des intrants sur les prix de vente. »

La croissance se manifestera également lors du dernier trimestre de l’année 2022, d’après notre interlocuteur, dans le sillage de ce qu’avait annoncé l’entreprise lors de la publication des indicateurs à fin septembre, tablant sur un accroissement des revenus.

Cette année, le groupe devrait cependant voir un ralentissement de ses taux de marge du fait de l’impossibilité de répercuter l’intégralité de la hausse des intrants sur les prix de vente. « En cumul sur l’année, ils n’auront pas répercuté l’ensemble des hausses sur les prix de vente. Le premier semestre va peser sur les indicateurs. »

D'après notre source, le bon comportement du résultat net cette année (en hausse de 32% au S1-2022, ndlr) est principalement induit par la consolidation de Season. « Cette année, l’effet périmètre vient sauver la mise côté résultat, car fondamentalement, les marges reculent. »

D’ailleurs, dans son dernier Stock Guide, CFG Bank dresse ses prévisions concernant la valeur Mutandis et table aussi sur un recul de la marge d’EBITDA, passant de 13,3% en 2021 à 11,1% en 2022. La marge d’EBIT, quant à elle, devrait passer cette année à 7% contre 7,9% l’an dernier. Mais elles devraient se redresser dès l'an prochain, malgré une grande incertitude économique.

Malgré le contexte économique global compliqué attendu en 2023, les relais de croissance sont là

L’année prochaine, la croissance des revenus du groupe devrait revenir à des niveaux normatifs. Mais elle sera soumise à de nombreux facteurs. « Il y aura probablement une petite croissance en 2023, mais de nombreux facteurs sont à prendre en compte. Cela commence par l’évolution de l’inflation courant l’année prochaine », précise notre source.

Le niveau des prix devrait notamment conditionner le dynamisme des ventes et le pouvoir d’achat des ménages, selon notre interlocuteur. Mais cela pose également la question de l’aptitude du groupe à répercuter la hausse des prix tout en préservant ses parts de marché. «Cela sera dépendant de nombreux facteurs, donc nous ne serons pas sur une croissance de chiffre d’affaires comme observé en 2022 », indique notre source.

D’autant plus que 2022 est marquée par un bon effet prix, et un effet de reprise du fait de la disparition des restrictions sanitaires pour certains segments d’activités. « En 2022, l’effet prix prend en compte l’inflation qui avait débuté en 2021 et celle de 2022, ce qui est conséquent. Donc, même si l’inflation se maintient l’an prochain, l’effet prix ne sera pas aussi fort que cette année », explique notre source.

Cependant le groupe dispose de bons relais de croissance à l'avenir. Il devrait, en moyenne, voir ses revenus progresser de 11,3% dans les trois prochaines années. Ses bénéfices devraient afficher un taux de croissance annuel moyen de 24,1% sur la période 2021-2024 au périmètre actuel, pour atteindre 147 MDH. Ces derniers devrait également devoir progresser avec le renforcement de la force commerciale de Mutandis qui ne dessert actuellement que 40 000 des 70 000 points de ventes dans le royaume.

La société de recherche CFG Bank table, elle, sur une croissance maigre de 3,3% du chiffre d’affaires en 2023 à 2.258 MDH, et sur une amélioration des marges. Ces dernières devraient progresser également du fait de l’amélioration de l’appareil industriel. « En effet, le groupe a investi dans trois nouvelles usines qui permettront d’améliorer l’efficacité industrielle, de contribuer à réduire les charges d’exploitation, et surtout d’aider à diversifier dans de nouvelles lignes de produits d’hygiène », indique la société de recherche. Cette stratégie de diversification lui permet également d'assurer sa résilience et sa croissance sur le marché.

lire aussi
  • | Le 1/12/2022 à 10:01

    L’encours du crédit bancaire progresse de 64,6 MMDH sur un an

    En octobre, les crédits bancaires progressent de 6,7% sur 12 mois glissants. Sur la même période, les impayés augmentent de 4,9% ou 4,2 MMDH. L’encours des crédits ralentit cependant par rapport à septembre, particulièrement pour les sociétés financières.
  • | Le 1/12/2022 à 9:25

    Le cash en circulation progresse de 23,2 MMDH à fin octobre

    En octobre, le cash en circulation repart à la hausse et progresse de 1,6 MMDH par rapport à septembre. Les dépôts bancaires reculent de 4,3% sur 12 mois glissants et se fixent à 1.084 MMDH.
  • | Le 30/11/2022 à 16:36

    Addoha : hausse de 4,2% du chiffre d'affaires à fin septembre

    Les préventes progressent de 2% à 6.961 unités, grâce à une bonne progression en Afrique de l'Ouest qui vient compenser la baisse sur le marché national. La filiale Douja Promotion Côte d’Ivoire a réalisé une première opération de dette privée de 200 MDH sur le marché financier à Abidjan.
  • | Le 30/11/2022 à 13:48

    HPS : chiffre d’affaires en hausse de 27% à fin septembre

    Le groupe a capitalisé sur la progression de l’activité de paiement, poussée par les revenus SaaS et les revenus d’Upselling. L’endettement baisse de 14% à 155 MDH par rapport à fin 2021.
  • | Le 30/11/2022 à 12:38

    Sanlam Maroc : hausse de 6,3% du chiffre d’affaires à fin septembre

    Le chiffre d’affaires du groupe progresse à fin septembre, poussé par la hausse de l’activité Non-Vie. Les provisions nettes progressent de 2% à 15 MMDH.
  • | Le 30/11/2022 à 10:55

    Cosumar : chiffre d’affaires en hausse de 15,5% à fin septembre

    L’activité export booste le chiffre d’affaires à la hausse à fin septembre. Les volumes exportés ont progressé de 18% à 570 KT. L’endettement est réduit fortement de 58,5% à 167 MDH.