Assurance : bonne évolution du secteur coté au 1er semestre 2022

| Le 25/9/2022 à 15:20
Hausse des primes émises, progression des résultats semestriels, recommandations des analystes… Voici comment évolue le secteur des assurances cotées.

L’indice sectoriel coté "Assurance" affiche une baisse limitée par rapport à celle du MASI, se situant à 3,7% depuis début 2022, contre 8,2% pour l’indice de référence de la cote.

Cet indice est composé de cinq valeurs : trois compagnies d’assurance, à savoir Sanlam Maroc (ex-Saham Assurance), Wafa Assurance, AtlantaSanad, et deux courtiers (Afma et Agma).

La baisse de cet indice est causée par Sanlam Maroc et Wafa Assurance qui ont lâché respectivement 13,7% et 11,3%.

Pour leur part, AtlantaSanad, Afma et Agma ont gagné 10,6%, 2,9% et 22,6%, dans l'ordre respectif.

Réalisations semestrielles en hausse

Globalement, les réalisations des compagnies d’assurance et des courtiers cotés au titre du premier semestre 2022 ont connu une évolution positive. Mais cette évolution enregistre quelques disparités, notamment en ce qui concerne le rythme de croissance de l’activité.

À rappeler que les primes émises par les compagnies d’assurance et de réassurance se sont établies à 29,7 MMDH à fin juin 2022 au Maroc, en hausse de 5,3% par rapport à la même période de l’année précédente.

Joint par LeBoursier, un analyste de la place commente les réalisations des assureurs au titre du premier semestre. "L’activité des assureurs a pu poursuivre sa croissance cette année. Les résultats des compagnies cotées sont globalement bons. Ils démontrent une forte résistance face au contexte économique qui demeure morose."

Quant aux facteurs ayant influencé l’activité des assureurs au premier semestre, notre interlocuteur indique que "les deux principaux sont l’amélioration de la sinistralité et la baisse des marchés financiers. L’activité des assureurs a bien profité du premier facteur. En ce qui concerne le deuxième, l’impact diffère d’une compagnie à l’autre puisqu’il est lié à la stratégie et à la gestion financières qui sont adoptées par ces compagnies".

Voici comment a évolué l'activité des assureurs cotés au premier semestre 2022 :

Wafa Assurance se démarque

Le groupe Wafa Assurance a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 5,89 MMDH en hausse de 7,7%, porté par la performance de l’activité au Maroc et à l’international. Le RNPG ressort à 554 MDH en forte progression de 47,4% par rapport à 2021, tiré par l’amélioration des indicateurs techniques et financiers de Wafa Assurance Maroc et la hausse de la rentabilité des filiales à l’international. Ces réalisations sont tirées par l’amélioration de la sinistralité et la progression des résultats financiers – malgré la baisse des marchés financiers.

BMCE Capital Global Research (BKGR) recommande dans son dernier Stock Guide d’accumuler le titre Wafa Assurance dans les portefeuilles, avec un cours cible de 4.419 dirhams, soit un potentiel d’appréciation de 2,7% (en comparaison avec le cours de clôture de 4.300 dirhams, observé ce vendredi). Cette recommandation repose sur les facteurs suivants :

> La solidité financière de l’assureur qui se traduit par une marge de solvabilité de 300%, ainsi que par sa capacité à maintenir son statut de leader en dépit d’un contexte sectoriel marqué par une rude concurrence.

> Les perspectives prometteuses qui se présentent pour WAA, notamment en Afrique, avec l’accélération de sa stratégie d’expansion à travers de nouvelles implantations prévues au cours des cinq prochaines années, afin d’atteindre un taux de couverture de 65% (contre 39% aujourd’hui).

> La diversification attendue de ses placements en intégrant d’autres classes d’actifs, notamment les OPCI, ce qui devrait réduire sa forte exposition sur les placements en actions cotées (27,6% en 2021).

Stagnation du résultat net de Sanlam Maroc

Sanlam Maroc a enregistré un chiffre d’affaires semestriel en hausse de 8,3% à 3.367 MDH. Il a été porté par la bonne performance des activités Vie, en hausse de 5,5% à 525 MDH, et des activités Non-Vie, en progression de 8,8% à 2.841 MDH. Par contre, son résultat net ressort en stagnation à 191 MDH contre 189 MDH pendant la même période en 2021. Cette stagnation est liée principalement à l’impact de la contre-performance des marchés financiers.

BKGR recommande aux investisseurs de conserver le titre Sanlam Maroc dans les portefeuilles, avec un cours objectif de 1.416 dirhams. Le titre garde ainsi un potentiel de hausse de 13,2% (en comparaison avec un cours de 1.250 dirhams, observé ce vendredi).

D’après les analystes, les perspectives pour cette compagnie d’assurance en 2022 se présentent comme suit :

> Une meilleure dynamique de son activité commerciale, notamment en Vie (+6%) grâce au lancement prévu des produits en UC.

> Une réduction de ses placements en actions, ce qui devrait garantir une stabilité et moins de volatilité au niveau de son portefeuille.

> Un impact positif devant émaner de la création d’une joint-venture entre les groupes Sanlam et Allianz, à travers la réalisation d’économies d’échelle et la proposition de nouveaux produits diversifiés et innovants.

Légère amélioration des résultats d’AtlantaSanad

Le chiffre d’affaires consolidé d’AtlantaSanad s’est situé à 3.143 MDH au 1er semestre 2022, en progression de 2,4% par rapport au premier semestre 2021. Pour sa part, le résultat consolidé affiche une hausse de 4,2% pour s’établir à 229 MDH.

BKGR recommande d’accumuler le titre AtlantaSanad pour un cours objectif de 145 dirhams (contre un cours de 135 dirhams, observé ce vendredi), soit un potentiel de hausse de 7,4%. La recommandation de la société de recherche tient compte de l’amélioration attendue de son positionnement sectoriel, grâce à une stratégie commerciale agressive et à une solidité financière se traduisant par une marge de solvabilité très confortable de 220% en 2021.

S’y ajoutent une gestion financière efficace devant mener à une bonne progression du résultat financier, le développement escompté de l’activité Bancassurance suite à l’acquisition prévue avant fin 2022 de 12,8% du capital de CDM, ainsi qu'une politique généreuse en termes de distribution de dividendes (un D/Y 2021 de 4,3%).

Croissance à deux chiffres de l’activité d’Afma

Le groupe Afma a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 134,5 MDH contre 117,1 MDH pendant la même période en 2021, soit une progression de 15%. Cette performance s'explique par la réalisation de nouvelles affaires en 2022, et l’intégration du chiffre d’affaires des filiales acquises et entrées en périmètre de consolidation depuis le deuxième semestre 2021.

 

Agma n’a toujours pas publié ses réalisations à fin juin 2022.

lire aussi
  • | Le 29/11/2022 à 10:56

    Sonasid : hausse de 17% du chiffre d’affaires à fin septembre

    Le groupe continue de bénéficier d’un bon effet prix provenant de la répercussion de la hausse des intrants sur les prix de vente. Les investissements augmentent fortement à fin septembre et continueront de croître durant le T4-2022. L’endettement net s’établit à -878 MDH.
  • | Le 29/11/2022 à 10:36

    BOA : hausse de 6% du résultat net à fin septembre

    Le groupe affiche à fin septembre une bonne tenue de ses marges d’intérêts et sur commissions. Le PNB progresse de 5% par rapport à la même période de l’an dernier.
  • | Le 29/11/2022 à 9:17

    TGCC : hausse de 69% du produit d’exploitation

    Le groupe a connu une forte amélioration de son produit d’exploitation du fait de projets d’envergure et de la montée en puissance de ses filiales subsahariennes. L’endettement progresse de 9,5% à 884,4 MDH.
  • | Le 29/11/2022 à 8:43

    A fin septembre, OCP réalise un chiffre d’affaires historique de près de 89,5 MMDH

    Malgré une baisse des volumes exportés, le groupe a pu capitaliser sur une forte hausse des prix de vente pour améliorer ses revenus et son chiffre d’affaires, qui atteignent des records historiques.
  • | Le 28/11/2022 à 13:54

    CIMAR : des résultats conformes à fin septembre et un regain d’activité dès l’an prochain

    Le groupe a affiché un chiffre d’affaires stable à fin septembre, porté par un bon effet prix. La conjoncture pèse sur sa rentabilité et ses volumes de ventes. Dès 2023 cependant, une hausse mécanique des revenus et des marges sera observée, du fait notamment de l’allègement des prix des intrants.
  • | Le 26/11/2022 à 7:14

    Aradei Capital : une bonne dynamique à fin septembre et des revenus diversifiés

    Lors d’une conférence de presse organisée le 25 novembre à la Bourse de Casablanca, la foncière a présenté ses résultats à fin septembre et est revenue sur les objectifs de son augmentation de capital. Le PDG du groupe a également évoqué les discussions sur un second plan d’investissement avec Akdital Holding pour les deux ans à venir.