χ

Remous à l’Istiqlal : Baraka rencontre ce lundi les élus istiqlaliens des deux Chambres

Le secrétaire général de l’Istiqlal rencontre ce lundi, à leur demande, les membres des groupes istiqlaliens des deux Chambres. Une rencontre qui doit être analysée à la lumière du bras de fer avec le comité exécutif et Hamdi Ould Rachid.

La réunion du Conseil national de l'Istiqlal en octobre 2017. Le conseil national, principal enjeu du bras de fer actuel.

Remous à l’Istiqlal : Baraka rencontre ce lundi les élus istiqlaliens des deux Chambres

Le 13 juin 2022 à 9h44

Modifié 13 juin 2022 à 14h12

Le secrétaire général de l’Istiqlal rencontre ce lundi, à leur demande, les membres des groupes istiqlaliens des deux Chambres. Une rencontre qui doit être analysée à la lumière du bras de fer avec le comité exécutif et Hamdi Ould Rachid.

Comme toujours dans une organisation, chaque partie compte ses troupes. Hamdi Ould Rachid a jusqu’à présent contrôlé le comité exécutif. Nizar Baraka semble avoir pour lui une nette majorité d’élus des deux Chambres du Parlement, ainsi que des organisations du parti.

L’enjeu est le contrôle de la commission des statuts et, à partir de là, du conseil national. Le conseil national élit le secrétaire général. La bataille qui se joue depuis fin mai au sein de l’emblématique parti concerne donc, finalement, le siège de secrétaire général. Baraka a été élu en octobre 2017. Un congrès doit donc se tenir cette année.

Au cours d’une "retraite" à Harhoura le 26 mai dernier, le comité exécutif, sous l’impulsion de Hamdi Ould Rachid, s’est ouvertement cabré contre l’actuelle direction du parti. Des critiques ont été émises contre différentes structures. Des décisions ont été annoncées, telles que la révision des statuts, pour réduire fortement le nombre de membres (1.400 actuellement). Une grande partie des membres ès qualité ne le seraient plus, comme les inspecteurs du parti ou encore les élus des deux Chambres du Parlement.

Après avoir manifesté leur mécontentement à travers un communiqué qui désavoue Hamdi Ould Rachid et critiqué ouvertement les décisions du comité exécutif annoncées après "Harhoura", 54 députés de la Chambre des représentants ont signé un communiqué dans ce sens. Les élus istiqlaliens des deux Chambres ont demandé une réunion avec le secrétaire général Nizar Baraka. Celle-ci est prévue ce lundi 13 juin 2022. Il sera intéressant de savoir si Hamdi Ould Rachid y a participé ou pas. Il est en effet député.

L’Alliance des économistes istiqlaliens soutient Nizar Baraka

A l’issue d’une réunion tenue vendredi 10 juin 2022 à Bouznika, l’Alliance des économistes istiqlaliens a exprimé son soutien sans équivoque "à l’institution du secrétariat général en la personne de Nizar Baraka". Elle a dénoncé la volonté de modifier les statuts dans l’objectif de faire élire un conseil national sur-mesure et donc de contrôler l’élection du futur secrétaire général.

Elle a également répondu aux critiques qui l’ont visée au cours de la réunion de Harhoura mettant en cause l’appartenance à l’Istiqlal de certains membres de cette alliance. Voici le fac-similé de ce communiqué de l’Alliance :

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Promopharm S.A: COMMUNIQUE DE PRESSE – RESULTAT FINANCIER AU 31/12/2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.