χ

En chiffres et par tranches d’âge : l’énorme effort vaccinal qu’il reste à faire

Pour les jeunes comme pour les personnes âgées, des efforts restent à faire afin de compléter le schéma vaccinal. Voici le détail du taux de couverture vaccinale par tranches d’âge.

En chiffres et par tranches d’âge : l’énorme effort vaccinal qu’il reste à faire

Le 3 février 2022 à 19h42

Modifié 4 février 2022 à 16h30

Pour les jeunes comme pour les personnes âgées, des efforts restent à faire afin de compléter le schéma vaccinal. Voici le détail du taux de couverture vaccinale par tranches d’âge.

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a livré, mercredi 2 février, un message on ne peut plus clair : la généralisation de la troisième dose est une priorité. Il a même affirmé que "des décisions seraient prises dans les prochains jours".

Réussir le challenge d'une réouverture pérenne et durable des frontières est donc conditionné par une adhésion plus large à la vaccination par la dose booster, dont les chiffres sont très timides.

Malgré les appels répétés du ministère de la Santé, à ce jour, seulement 4,6 millions de Marocains ont reçu leur troisième dose, sur plus de 19 millions de personnes ayant effectué leur deuxième dose depuis plus de quatre mois (03/10/2021) et ne disposant donc pas d'un schéma vaccinal complet.

Un effort est attendu de la part des jeunes

Sur la tranche d'âge des 12-17 ans, le taux de couverture avec les deux doses est de 62,3%, contre 73,5% pour la D1.

"Il faut au moins parvenir à un taux de 73%. Les jeunes ayant reçu la D1 doivent donc compléter leur vaccination pour se protéger", préconise le Dr Saïd Afif, membre du comité technique de vaccination. Ce dernier appelle à ce qu'un effort soit fait par cette catégorie de la population, chez qui la D3 n'est pas recommandée par le comité.

Les personnes âgées entre 18 et 40 ans, qui sont les plus mobiles et donc susceptibles d'être contaminées, sont également amenées à faire un effort.

Au niveau de cette catégorie, le taux de couverture par les deux doses est en deçà de l'objectif fixé. Il est de 68,4% à peine. "Il y a 7,6% de cette population à récupérer sur la D2", insiste notre interlocuteur. "Sur près de 10 millions de personnes ayant reçu leur D1, pas moins de 700.000 doivent encore recevoir la deuxième dose et atteindre un taux de couverture de 76%", analyse le Dr Afif.

Concernant la D3, le chiffre est alarmant. À peine 5% ont reçu leur dose booster. "La situation est grave à ce niveau, et elle l'est encore plus quand on passe à la tranche d'âge des 40-74 ans, alors même que l'on sait que les plus de 60 ans peuvent avoir des pathologies et des comorbidités", poursuit le Dr Afif.

2,3 millions de personnes de plus de 60 ans doivent effectuer la D3

Sur cette catégorie, presque 29% ont effectué la D3. Un taux qui reste faible sachant que ces personnes sont plus vulnérables.

"Si l'on se limite aux 60-74 ans susceptibles de développer des pathologies graves, soit 3,2 millions de personnes, il reste plus de 2,3 millions de personnes qui doivent prendre la troisième dose", avance notre interlocuteur.

Les plus de 75 ans, qui représentent un peu plus de 930.000 personnes, ne sont couverts qu'à hauteur de 40%. "Cela signifie que plus de 550.000 personnes très vulnérables n'ont pas encore pris la dose booster", alerte le Dr Afif.

En somme, il y a un effort à faire pour toutes les tranches d'âge, surtout les plus vulnérables qui, même avec un virus moins virulent comme Omicron, peuvent développer des formes graves de Covid.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Communication financière d'Aluminium du Maroc au 31/12/2019

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.