χ

Harcèlement sexuel. « L’Université Abdelmalek Essaâdi a reçu quatre plaintes »

Accusé par Me Aicha Guellaa, avocate et présidente de l'Association marocaine des droits des victimes, d'avoir reçu "plus de soixante-dix plaintes" pour harcèlement sexuel sans réagir, le président de l'Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan réplique. Selon Bouchta El Moumni, seules quatre plaintes ont été enregistrées.

Harcèlement sexuel. « L’Université Abdelmalek Essaâdi a reçu quatre plaintes »

Le 26 janvier 2022 à 16h11

Modifié 26 janvier 2022 à 16h52

Accusé par Me Aicha Guellaa, avocate et présidente de l'Association marocaine des droits des victimes, d'avoir reçu "plus de soixante-dix plaintes" pour harcèlement sexuel sans réagir, le président de l'Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan réplique. Selon Bouchta El Moumni, seules quatre plaintes ont été enregistrées.

Dans une vidéo filmée lors d’une conférence de presse, Me Aicha Guellaa, avocate au barreau de Casablanca et présidente de l’Association marocaine des droits des victimes (AMDV), déclare avoir pris connaissance de l’existence de “plus de soixante-dix plaintes pour harcèlement sexuel, reçues par l’Université Abdelmalek Essaâdi qui n’y a donné aucune suite”.

Contactée par Médias 24, Me Aicha Guellaa confirme ses propos et indique avoir obtenu cette information d’une “source sûre au sein même de l’Université Abdelmalek Essaâdi”.

De son côté, la présidence de l’université a rapidement réagi par un communiqué, daté du 21 janvier, indiquant que le chiffre relayé était “exagéré”.

Joint par nos soins, Bouchta El Moumni, président de l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan, confirme que “l’Université n’a reçu que quatre plaintes”.

“La commission régionale des droits de l’Homme (Tanger-Tétouan-Al Hoceima, NDLR) nous a envoyé un écrit dans ce sens, auquel nous avons répondu en détail au sujet des quatre plaintes”, poursuit Bouchta El Moumni.

« La présidence du ministère public doit investiguer »

Pour Me Guellaa, l’essentiel ne concerne pas le nombre de plaintes reçues, mais l’absence de mesures prises en conséquence. “L’AMDV a préparé un écrit qui sera adressé, en cours de semaine, à la présidence du ministère public qui doit assumer ses responsabilités, puisque l’institution a le pouvoir de se saisir de ces affaires et d’investiguer”, souligne l’avocate.

Cette dernière représente, par ailleurs, une étudiante de l’Université Abdelmalek Essaâdi, dans un cas de harcèlement sexuel porté devant la justice. “Dans cette affaire, l’étudiante dispose de toutes les preuves. Douze étudiants sont prêts à témoigner en sa faveur, contre un professeur qui est actuellement en détention préventive”, précise Me Guellaa.

Tanger : un professeur poursuivi pour harcèlement sexuel, violences physiques et morales

L’accusé, dont le procès s’est ouvert à Tanger le 7 janvier 2022, devra répondre de “harcèlement sexuel”, “violences physiques” et “violences morales”. La prochaine audience est prévue pour le 4 février prochain.

“En tant qu’activiste dans le domaine des droits humains, mais aussi étant un pur produit de l’université marocaine et de l’école publique, notre objectif n’est pas de nuire à la réputation de l’Université Abdelmalek Essaâdi ni à aucune autre université marocaine. Au contraire, l’idée est de protéger les étudiants, et c’est dans ce sens que l’université doit agir également. Or l’Université Abdelmalek Essaâdi s’est constituée en tant que partie civile dans ce procès. L’on se demande alors quelle est sa position dans cette affaire pénale”, poursuit Me Guellaa.

Selon l’avocate, ces scandales sexuels dans les universités reflètent une réalité longtemps passée sous silence. “D’autres affaires, notamment à Casablanca et à Meknès seront bientôt dévoilées au grand jour”, conclut-elle.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Morocco Real Estate Management: Extrait du Document d’Information TERRAMIS SPI-RFA

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.