Financement innovant : l’objectif des 12 MMDH a été atteint en 2021

Le ministère des Finances a finalement bouclé l'année 2021 en concrétisant les 12 milliards de dirhams dits de financements innovants prévus dans la loi de Finances 2021. Ainsi, 8,5 MMDH ont été concrétisés durant les derniers jours du mois de décembre.

Photo Médias24

Financement innovant : l’objectif des 12 MMDH a été atteint en 2021

Le 12 janvier 2022 à 15h57

Modifié 12 janvier 2022 à 17h36

Le ministère des Finances a finalement bouclé l'année 2021 en concrétisant les 12 milliards de dirhams dits de financements innovants prévus dans la loi de Finances 2021. Ainsi, 8,5 MMDH ont été concrétisés durant les derniers jours du mois de décembre.

Les financements innovants sont appelés à prendre de plus en plus de place dans la stratégie de financement du budget de l’État. L’objectif inscrit dans la loi de Finances 2021 était de 12 milliards de dirhams. Début décembre, seuls 3,5 MMDH étaient réalisés.

Toutefois, l’objectif initial a pu être finalement atteint, nous confirment des sources sûres. Les finances ont donc bouclé l’année 2021 en concrétisant 12 MMDH de financements innovants, dont 8,5 MMDH ont été réalisés au cours des tous derniers jours du mois de décembre.

Les financements innovants sont tous les mécanismes financiers, hors privatisation, auxquels peut recourir l’État pour se financer en substitution à l’endettement.

Pour le moment, le financement innovant tel qu’opéré par l’État consiste en une opération de monétisation des actifs de l’État via le mécanisme des Organismes de placement collectif immobilier (OPCI). Un OPCI est un véhicule d’investissement dans l’immobilier et actifs financiers. Au Maroc, il y a deux catégories : les OPCI ouverts au grand public et les OPCI à règles de fonctionnement allégées (OPCI-RFA), réservés aux investisseurs qualifiés. L’OPCI dont nous parlons n’est pas ouvert au grand public.

L’État définit les actifs concernés par l’opération, opère une expertise visant à évaluer la valeur de l’actif ou du bien. Cette étape passée, les biens sont mis à disposition de l’OPCI.

Selon nos sources, l’OPCI, qui gère les actifs de l’État, livre un taux fixe de 6,3% (y compris les frais de gestion). Les biens sont ensuite remis en location à l’État pour une durée de 30 ans.

En 2022, le budget de l’État prévoit également 12 MMDH de ressources non ordinaires et hors endettement. Maintenant que le processus est rôdé, il n’est pas impossible que ce montant soit revu. Selon nos informations, le ministère continue d’examiner les différents actifs publics pour savoir lesquels seront destinés à la privatisation ou à ce nouveau mécanisme des OCPI.

Financements innovants : les explications du ministère des finances

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – Indicateurs financiers trimestriels à fin Septembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.