χ

11e congrès de l’USFP : Lachgar pas encore candidat et déjà contesté par ses concurrents

À un mois du 11e congrès ordinaire de l'USFP, la reconduction de Driss Lachgar pour un troisième mandat est de plus en plus contestée par les autres candidats au poste de premier secrétaire.

11e congrès de l’USFP : Lachgar pas encore candidat et déjà contesté par ses concurrents

Le 27 décembre 2021 à 18h11

Modifié 27 décembre 2021 à 18h35

À un mois du 11e congrès ordinaire de l'USFP, la reconduction de Driss Lachgar pour un troisième mandat est de plus en plus contestée par les autres candidats au poste de premier secrétaire.

Les changements apportés au règlement intérieur du parti, actés le 18 décembre, ne font pas l’unanimité.

Le membre du bureau politique et candidat au poste de premier secrétaire, Abdelkrim Benatik, n’hésite pas à les dénoncer. « Le règlement intérieur est la loi suprême pour le parti, il ne peut être changé qu’à travers le congrès national qui est la plus haute autorité », déclare-t-il dans un communiqué.

Selon Mehdi Mezouari, membre du bureau politique contacté par nos soins, ces changements devront encore être validés par le congrès, qui se tiendra les 28, 29 et 30 janvier. Selon deux sources du parti, ces changements ont obtenu un large appui du conseil national.

Des candidatures annoncées, d’autres dans l’expectative

Jusqu’à présent, Driss Lachgar n’a pas officiellement annoncé sa candidature. Même s’il avait déclaré auparavant son intention de ne pas se présenter pour un troisième mandat, tout porte à croire qu’il le fera. Ainsi, parmi les changements apportés au règlement intérieur, on note le passage de deux à trois mandats maximum pour les responsables locaux et nationaux du parti, y compris pour le premier secrétaire.

La commission d’organisation du congrès a également fait en sorte que le dépôt de candidature ne se fasse officiellement que le jour du congrès, tout en prenant en compte les candidatures qui lui sont déjà parvenues. Il est donc fort probable que la candidature de Driss Lachgar ne soit annoncée qu’après le démarrage du congrès.

Jusqu’à présent, cinq autres candidatures ont été annoncés, dont celle de Abdelkrim Benatik, mais aussi de Hasna Abouzaid qui, selon Alyaoum24, a décidé de recourir à la justice pour dénoncer les changements apportés par le conseil national au règlement interne du parti. Les trois autres candidats connus pour l’instant sont Mohammed Boubekri, Abdelmjid Moumer et Tariq Sellam.

Ahmed Réda Chami, qui était pressenti par des observateurs, à l’instar de Nizar Baraka, son prédécesseur au Conseil économique, social et environnemental, pour prendre la tête de son parti, n’a toujours pas indiqué son intention de se présenter. Toutefois, dans une interview accordée à Al Ayam, il dit regretter « l’essoufflement du projet de l’USFP ».

Le projet politique pour l’USFP reste précisément le grand absent du débat autour de ce congrès. En effet, il n’y a pas encore de réelles propositions pour remettre ce parti, autrefois leader de la gauche, sur le devant de la scène.

Un congrès régionalisé et à distance

Pour cause de pandémie, le congrès se tiendra à distance au niveau de plusieurs plateformes régionales. Ce que conteste également Abdelkrim Benatik comme étant une infraction au règlement intérieur. Ainsi, d’après lui, les changements dans le règlement intérieur, y compris l’extension à un troisième mandat, ne peuvent pas être rétroactifs ; et s’il y a lieu de les adopter, ils devraient entrer en vigueur après la tenue du congrès et non pas avant.

D’autre part, le conseil national a également voté le règlement pour élire les congressistes au niveau des différentes provinces. Ainsi, le nombre de congressistes qui représenteront chaque province est fonction des résultats des dernières législatives du 8 septembre. Ce nombre est compris entre un seul congressiste pour les provinces ayant collecté moins de 500 voix, et 25 congressistes pour celles qui en ont obtenu plus de 25.000.

L’élection des congressistes aura lieu entre le 8 et le 16 janvier, au niveau des différentes branches et provinces. Elle se fera sous la supervision d’une commission présidée par un membre de la commission préparatoire du congrès, et composée d’un membre du bureau politique, du secrétaire provincial, du secrétaire de la branche et de trois autres membres proposés par le secrétaire provincial parmi les membres participants.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Salafin: Avis de convocation des actionnaires à l’AGO

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.