χ

Décès de Youssef Bejjaj : le parquet retient la thèse de l'accident de moto

À la suite d'une enquête approfondie menée par la BNPJ, le procureur général du roi près la cour d’appel de Casablanca annonce, via un communiqué daté du 8 décembre, que la cause de la mort de Youssef Bejjaj est un accident de moto. La piste des violences policières a été écartée.

Ph. Médias24

Décès de Youssef Bejjaj : le parquet retient la thèse de l'accident de moto

Le 9 décembre 2021 à 10h40

Modifié 9 décembre 2021 à 18h55

À la suite d'une enquête approfondie menée par la BNPJ, le procureur général du roi près la cour d’appel de Casablanca annonce, via un communiqué daté du 8 décembre, que la cause de la mort de Youssef Bejjaj est un accident de moto. La piste des violences policières a été écartée.

L’enquête approfondie de la BNPJ sur les circonstances de la mort de Youssef Bejjaj confirme la thèse de l’accident mortel et écarte celle des violences policières, revendiquée par la famille et les amis du défunt.

Dans un communiqué détaillé daté du 8 décembre, le procureur général du roi près la cour d’appel de Casablanca annonce que le décès du jeune Youssef Bejjaj résulte d’un accident de moto.

Le défunt, âgé de 21 ans, ainsi que la personne qui l’accompagnait au moment des faits, n’ont subi "aucune violence de la part des policiers, que ce soit durant la course poursuite ou après avoir chuté de la moto", indique le communiqué.

Après avoir auditionné de nombreux témoins et visionné les images des caméras de vidéosurveillance (celle de la station de tramway, de l’arrondissement Hay Mohammadi, celle accrochée à l’uniforme de l’un des policiers, ainsi qu’une vidéo enregistrée par un témoin), il s’avère que le défunt et son ami n’ont été "ni poussés, ni frappés et n’ont subi aucune forme de violence, que ce soit durant la poursuite ou après avoir chuté de la moto".

La chute a été causée par la collision entre la moto conduite par Youssef Bejjaj et la barrière de la station de tramway Ali Yata, tandis qu’il tentait de fuir la patrouille de police.

Le même communiqué indique également que le rapport de l’autopsie ne fait aucune référence à des blessures dues à la violence. Il ajoute que celles subies par le défunt "correspondent à une chute de moto".

Quant aux policiers présents lors des faits, le communiqué du parquet souligne que seuls trois policiers "en tenue officielle" ont poursuivi à moto le défunt et son ami. Ces derniers "ne portaient pas de casques", "roulaient à vive allure" et ont "tenté de fuir après avoir remarqué la patrouille de police". Ce qui a "éveillé les soupçons des policiers, les poussant à les poursuivre".

LIRE EGALEMENT: 

Décès de Youssef Bejjaj : la famille accuse la police, la DGSN approfondit l’enquête

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SONASID : FORTE CROISSANCE DU CHIFFRE D'AFFAIRES À FIN SEPTEMBRE 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.