Dans l’attente des pluies, lancement officiel de la campagne agricole 2021-22

La campagne agricole 2021-2022 a été officiellement et symboliquement lancée vendredi 12 novembre 2021 par Mohammed Sadiki. Les mesures annoncées par le ministre de tutelle, en matière d'incitations, placent la campagne sous de bons augures. Il ne manque que la pluie !

Photo Médias24

Dans l’attente des pluies, lancement officiel de la campagne agricole 2021-22

Le 12 novembre 2021 à 13h51

Modifié 15 novembre 2021 à 12h09

La campagne agricole 2021-2022 a été officiellement et symboliquement lancée vendredi 12 novembre 2021 par Mohammed Sadiki. Les mesures annoncées par le ministre de tutelle, en matière d'incitations, placent la campagne sous de bons augures. Il ne manque que la pluie !

Le lancement officiel de la campagne agricole 2021-2022 ce vendredi, par le ministre Mohammed Sadiki, a été l’occasion de  réitérer la volonté du gouvernement de poursuivre et renforcer le soutien du secteur agricole, pour en faire un levier de croissance économique.

Aussi, différents ingrédients nécessaires (mais pas suffisants) pour atteindre l’objectif seront-ils déployés cette saison. À commencer par la filière céréalière qui exerce une forte sensibilité économique, sociale et politique, du fait de son importance en termes de superficie et de populations concernées.

Globalement, le programme des cultures d’automne porte sur 4,6 millions d’hectares de céréales, 198.000 ha de légumineuses et 509.000 ha de fourrages. Auxquels s’ajoutent 114.000 ha de maraîchage et 47.600 ha de betterave à sucre.

Pour ce qui est des céréales, il est prévu de mettre à la disposition des agriculteurs 1,6 million de quintaux de semences sélectionnées à des prix bonifiés. À l’instar de la campagne précédente, la subvention s’élève à 170 DH/quintal pour le blé tendre, elle atteint 205 DH/ql pour le blé dur et 310 DH pour l’orge.

À cet effet, 390 points de vente sont ouverts à travers les régions de production céréalière, pour assurer une meilleure proximité aux agriculteurs. Et déjà le ministère de l’Agriculture programme de semer 50.000 ha pour la multiplication des semences.

En ce qui concerne les fertilisants, un intrant incontournable pour l’amélioration des rendements, pas moins de de 490.000 tonnes d’engrais de fond sont mises à la vente à des prix qui seront maintenus au même niveau que la campagne 2020-2021.

Les cultures céréalières tout comme l’arboriculture fruitière bénéficieront de l’assurance agricole multirisque. Pour cette campagne, la superficie céréalière couverte sera portée à 1,2 million d’hectares contre 1 million en 2020-2021, alors que 50.000 ha d’arboriculture seront reconduits.

Doublement du financement

Mais les nouveautés de l’actuelle campagne résident dans l’accompagnement du secteur. En particulier en ce qui concerne le financement.

Avec le lancement de nouveaux produits et le montage de plans intégrés, le Crédit Agricole du Maroc pourrait doubler son enveloppe qui passerait de 4 à 8 milliards de DH.

De même, les agriculteurs pourront obtenir des avances auprès du Fonds de développement agricole lorsqu’ils disposent de projets d’investissement. Ces avances seront accordées au taux préférentiel de 3,5%.

Autre nouveauté, l’octroi de préfinancements à l’exportation. À ce titre, les fonds peuvent être obtenus soit en monnaie locale, soit en devise à des taux d’intérêt variant entre 3,75% et 4,25%.

Les grands chantiers se poursuivent par ailleurs, notamment le programme d’économie d’eau, l’intensification des cultures et de l’élevage, ainsi que les actions de valorisation. Sans oublier celles de promotion et de diversification des exportations.

Au total, le montant des aides programmées par le ministère de l’Agriculture, en 2022, devrait atteindre 4,49 milliards de DH pour un investissement global de 9,2 milliards de DH. Reste à espérer.

Semis direct : 50.000 ha en 2021-2022

L’actuelle campagne sera également marquée par l’extension du semis direct sur 50.000 ha. Le programme sera réparti entre six régions : Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Settat, Fès-Meknès, Marrakech-Safi et Béni Mellal-Khénifra.

L’objectif est d’atteindre 1 million d’hectares de céréales à l’horizon 2030 contre 30.000 ha actuellement.

Le Maroc étant de plus en plus confronté au déficit hydrique, la technique du semis direct des céréales a l’avantage de s’adapter aux zones arides et semi-arides.

Pratiquée par des semoirs spécifiques, la technique assure le maintien de la fertilité du sol et de l’humidité. Elle suppose un raisonnement de rotation culturale. La promotion de cette technologie est fondée sur les résultats probants des travaux de recherche réalisés par OCP. Elle permet l’amélioration de la fertilité du sol et du taux de la matière organique, et l’augmentation du rendement des céréales de 30% en moyenne.

S’ajoute aussi la réduction des coûts d’installation des céréales :  60% et 30% des semailles.

La mise en œuvre de ce programme sera accompagnée par un certain nombre de mesures :

· des incitations dans le cadre du Fonds de développement agricole (FDA) pour l’acquisition des semoirs, à hauteur de 50% du coût ;

· le renforcement des actions de conseil agricole à travers les plateformes de démonstration, les écoles aux champs, la formation des conseillers et des agriculteurs ;

· l’encouragement et l’accompagnement à la création de sociétés de prestation de service ;

· la poursuite du programme de recherche et développement, notamment à travers la mise en place de plateformes d’innovation et la réalisation de cartes de viabilité du sol au semis direct ;

· la création d’une entité dédiée au niveau du Centre international du conseil agricole (CICA) pour accompagner les jeunes entreprises agricoles.

 

Al Moutmir: OCP expose les résultats prometteurs du semis direct

Le semis direct des céréales double les rendements et réduit du quart les coûts de mise en culture

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

JAIDA : Communication financière 3ème trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.