Le semis direct des céréales double les rendements et réduit du quart les coûts de mise en culture

Les premiers résultats du semis direct des cultures annuelles (céréales, légumineuses et oléagineux) font état d’importants gains en termes de rendements, de réduction des coûts de mise en valeur, d’économie d’eau et de sauvegarde de l’environnement.

A El Gara, près de Casablanca, champ de blé tendre au stade maturation des grains.

Le semis direct des céréales double les rendements et réduit du quart les coûts de mise en culture

Le 18 mai 2021 à 16h29

Modifié 18 mai 2021 à 16h51

Les premiers résultats du semis direct des cultures annuelles (céréales, légumineuses et oléagineux) font état d’importants gains en termes de rendements, de réduction des coûts de mise en valeur, d’économie d’eau et de sauvegarde de l’environnement.

C’est fort prometteur. Selon le groupe OCP qui vient de boucler la deuxième opération sur cette technique culturale dans le cadre du projet «Al Moutmir», les rendements en grains dans la région des Rhamna, réputée pour son aridité aiguë, ont explosé de 97%. Ailleurs, la moyenne relevée varie entre 65 et 70%. Idem pour le  rendement biologique.

Parallèlement, l’économie réalisée au titre de l’élimination des labours et de la maîtrise des semailles se chiffre entre 700 et 900 DH/ha.

Ceci, sans oublier les impacts environnementaux et socio-économiques générés par l’introduction de ce système pour la première fois dans certaines régions.

Ces résultats viennent consolider ceux obtenus durant la première phase, pour confirmer que l’agriculture associant le système de semis-direct à une rotation culturale adéquate, représente une solution fiable et durable pour faire face aux aléas climatiques, en particulier la rareté d’eau. Ceci, sans oublier les impacts environnementaux et socio-économiques significatifs à court, moyen et long termes, créés grâce à l’introduction de ce système pour la première fois dans des régions comme la province d’Essaouira.

624 plateformes de démonstration

Le programme de cette deuxième phase 2020-2021 a touché, jusqu’ici, plus de 18. 500 ha au niveau de plus de 100 localités dans 23 provinces réparties sur différentes zones agro-climatiques avec accompagnement de plus de 40 Organisations professionnelles et plus de 3.000 agriculteurs. Il cible les grandes familles de cultures annuelles pratiquées au Maroc : céréales, légumineuses en premier lieu, mais aussi d’autres cultures à fort potentiel comme les oléagineux.

En suivant un dispositif scientifique adapté, 624 plateformes de démonstrations (PFD) céréales et légumineuses dédiées au semis direct ont été installées sur une superficie de plus de 312 ha chez 156 agriculteurs de 20 provinces réparties dans les différents étages agro-climatiques.

La technique, elle, consiste à semer sans retourner le sol via un semoir adapté. D’où l’économie en termes de labours et de semences. Pour le moment, l’expérience reste très limitée. Elle touche à peine 30.000 ha sur les 4,5 millions dédiés aux céréales lors de cette campagne 2020-2021.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – résultats au 30 juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.