Mutandis : Des perspectives prometteuses malgré les répercussions de la crise

| Le 28/10/2021 à 18:44
Cette année, la hausse du prix des matières premières fera chuter la marge et la profitabilité du groupe. Néanmoins, le mix produit permet d’assurer une bonne résilience des cashflows et la contribution de l’acquisition de Season sur l’année entière en 2022 augmentera le chiffre d’affaires et la capacité bénéficiaire du groupe. En plus de la croissance, la valeur continuera d’afficher un rendement satisfaisant pour ses actionnaires.

Depuis le début de l’année, Mutandis a progressé en bourse dans le sillage du Masi. En YTD, le groupe affiche une progression de 16% à 254 dirhams le titre à la clôture de la séance du 27 octobre.

Source : medias24.com

Financièrement, le groupe a subi les conséquences de la crise du Covid cette année, mais a réussi a démontrer une certaine résilience.

Une multiplicité de facteurs pénalisants au premier semestre

Au premier semestre, le chiffre d’affaires affichait une stagnation (+1%) à 689 millions de dirhams. Sur la période, l’Excédent Brut d’Exploitation a atteint 99 millions de dirhams en recul de 5% par rapport à la même période l’an dernier. Une baisse que le groupe explique par « la dégradation de la marge sur coûts matières sur la quasi-totalité des gammes en raison de la hausse mondiale des prix des intrants ».

Le groupe a également fait face à une diminution de la consommation au Maroc avec des ménages économiquement impactés par les répercussions de la crise In fine, le résultat net courant du groupe affichait une baisse de 14% sur la période à 31 millions de dirhams.

Mais la diversification produit du groupe a permis de limiter l’impact de la crise. Mutandis a notamment vu ses ventes de bouteilles alimentaires enregistrer une forte progression de 82,1% à 155 millions de dirhams. La société de recherche CFG Bank expliquait dans son dernier Stock Guide que « les bouteilles en PET pour l'industrie alimentaire et les jus qui avaient souffert des répercussions négatives du confinement, de la fermeture des frontières et de la déflation pressions sur les prix des intrants à l'international, remontées en 2021 ». Le groupe a parallèlement vu ses ventes de détergents diminuer de 12,6% à 295 millions de dirhams notamment à cause d’un effet de base défavorable causé par la surconsommation de détergents et l’effet de stockage au premier semestre 2020.

Un retour à la normale des marges prévu en 2022

La hausse du coût des intrants a nuit à la marge du groupe. D’ailleurs, la société de recherche CFG Bank table dans son dernier Stock Guide sur une marge nette de 3,3% en 2021 contre 4,8% en 2020. L’EBITDA et l’EBIT sont attendus en baisse cette année à cause de la dégradation des marges qui se poursuivront probablement sur le reste de l’année.

Mais en 2022, le groupe devrait bénéficier d’une amélioration de ses marges avec une stabilisation des prix des matières premières. D’après les projections de CFG BANK, la marge nette devrait se fixer à 4,6% en 2022 proche de son niveau normatif pré-crise.

Premièrement, le groupe devrait l’an prochain bénéficier d’une année complète de contribution de sa nouvelle acquisition de la société américaine Season effectuée début juin 2021. Mutandis devrait également améliorer sa capacité bénéficiaire en répercutant les hausses des matières premières progressivement sur les prix de ventes de ses produits, ce qui lui permettrait également de conserver ses parts de marché en ne réhaussant pas les prix d’un seul coup.

De plus, le groupe devrait bénéficier du lancement de nouvelles gammes de produits en 2022 comme « la pâte de poisson, de nouveaux produits d’hygiène et des produits complémentaires ménagers » indiquait CFG Bank.

La valeur demeure donc très attractive, notamment grâce au fait que le groupe dispose encore d’un fort potentiel de croissance.

Une forte progression de chiffre d’affaires et résultat net anticipée sur les prochaines années

Cette année, le chiffre d’affaires du groupe est attendue en hausse de 14,7% à 1 602 millions de dirhams, principalement porté par les éléments précédemment expliqués.

L’intégration de Season boostera également les revenus du groupe. Récemment, en réaction à l’annonce de l’acquisition, Attijari Global Research (AGR) publiait une note où elle expliquait que « l’impact net sur la capacité bénéficiaire de Mutandis en 2022 serait de +45 MDH, passant de 90 MDH à 135 MDH ».

Le groupe bénéficie également d’un contexte offrant un fort potentiel, notamment à travers la flotte de distribution détenue par le groupe. Il est à rappeler que la distribution organisée dans les super et hyper marchés ne dispose d’un taux de pénétration que de 17% dans le pays. La marge de progression est donc encore forte et offre des opportunités pour le groupe.

Le groupe devrait également continuer de bénéficier d’une croissance forte depuis sa croissance en 2008. Pour les analystes de CFG Bank, « cette tendance devrait continuer de se matérialiser au-delà de l’année 2021, notamment grâce à la normalisation des coûts des matières premières ». Sur la période 2021-2026, un taux de croissance annuel moyen de 12% est attendu concernant le résultat net. Ce dernier est anticipé en baisse cette année à 52 millions de dirhams, notamment à cause de la dégradation des marges, mais devrait connaitre un fort rebond de 71% l’an prochain à 89 millions de dirhams.

En plus d’une croissance intéressante, Mutandis propose un rendement intéressant pour les investisseurs avec 3,2% affiché en  2020. Ce rendement est attendu stable et ce jusqu’en 2023. Il est à rappeler que la valeur fait partie du portefeuille Cash-Conversion d’Attijari Global Research présenté en début d’année, et rassemblant les 8 valeurs les plus à même de générer du cash à leurs actionnaires.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 22/5/2024 à 18:03

    Tiers de confiance. L'AMDIE va s'appuyer sur les experts-comptables pour débourser les primes à l'investissement

    Lors des 8e Assises de l'Ordre des experts-comptables tenues ce 22 mai, l'AMDIE a signé une convention avec l'OEC pour les désigner comme tiers de confiance dans les process de déboursement des primes à l'investissement. Explications de Ali Seddiki, directeur général de l'AMDIE.
  • | Le 22/5/2024 à 13:31

    Virement instantané : un volume de 15,2 MMDH d'opérations traitées à fin avril

    L'adoption du virement instantané s'accélère en 2024, près d'un an après son lancement le 1er juin 2023. Depuis sa mise en service jusqu'à fin avril 2024, plus de 10 millions d'opérations ont été effectuées pour un volume global de plus de 36 MMDH. Le nombre d'opérations traitées par jour en moyenne a progressé de 45% en 2024, à 45.000 par rapport à la moyenne en 2023.
  • | Le 22/5/2024 à 9:26

    BCP : hausse de 78% du RNPG au premier trimestre

    Le groupe affiche une amélioration de 25,5% de son PNB à fin mars 2024, poussé par les activités bancaires et le rebond des activités de marché. Le coût du risque progresse de 48% à 1,3 MMDH.
  • | Le 19/5/2024 à 10:14

    Immobilier. Arrondissement par arrondissement, voici les prix pratiqués à Casablanca en 2023

    Sidi Moumen, Hay Hassani, Aïn Chok, Maarif, Ain Sebaa ou Anfa,... L'immobilier d'un arrondissement à un autre change. Où se concentrent les ventes immobilières au sein du grand Casa en 2023 ? Comment se sont comportés les prix ? Les données exclusives fournies par notre partenaire Yakeey apportent la réponse.
  • | Le 17/5/2024 à 15:08

    CFG Bank : indicateurs en forte hausse à fin mars, RNPG 2024 attendu en hausse de 40% à 50%

    Le groupe affiche une forte hausse de ses indicateurs à tous les niveaux à fin mars. Le PNB progresse de 44%. Le RBE progresse à un rythme plus soutenu, du fait d'une bonne maîtrise des charges qui croissent moins vite que le PNB. Le RNPG 2024 du groupe devrait progresser entre 40% et 50%.
  • | Le 17/5/2024 à 14:00

    Disway : baisse de 9% du chiffre d’affaires à fin mars

    Le segment Volume a vu son chiffre d’affaires reculer de 11,6% du fait de retards de plusieurs projets, de la baisse de la demande sur plusieurs produits technologiques en raison de la hausse des droits de douanes et de la rupture de plusieurs segments de produits à cause des incidents en mer Rouge.