Test salivaire Gigalab: le ministère de la Santé rappelle le lot mis en vente dans les officines

Le ministère de la Santé a réagi à la polémique relative à la commercialisation des tests salivaires produits par Gigalab en pharmacie, dénoncée par les biologistes.

Test salivaire Gigalab: le ministère de la Santé rappelle le lot mis en vente dans les officines

Le 16 juillet 2021 à 19h12

Modifié 16 juillet 2021 à 19h22

Le ministère de la Santé a réagi à la polémique relative à la commercialisation des tests salivaires produits par Gigalab en pharmacie, dénoncée par les biologistes.

Dans un courrier adressé le 14 juillet à l'Ordre des pharmaciens (fac-similé ci-dessous), la Direction du médicament et de la pharmacie (DMP), relevant du ministère de la Santé, annonce "le rappel de lot du réactif à usage de diagnostic in vitro Gigalab Covid-19 Ag Gold Salive".

"Suite aux réclamations concernant ce réactif, des missions d'inspection ont été diligentées auprès des officines de pharmacies et des établissements pharmaceutiques grossistes répartiteurs", lit-on sur le document.

"En effet, il a été constaté que le réactif à usage de diagnostic in Vitro Gigalab Covid-19 Ag Gold Salive de l'établissement Gigalab, a été mis en vente dans les officines à travers les établissements pharmaceutiques grossistes répartiteurs, et ce, sans autorisation du ministère de la Santé".

"De ce fait, le ministère de la Santé a ordonné le rappel sans délai du lot 2101S701-01/2023 du réactif" en question.

Rappelons que la vente en pharmacie de ces tests salivaires a été dénoncée par les biologistes.

Jointe par nos soins, une source proche du dossier nous confie qu'"il s'agit d'une réponse de la DMP aux biologistes, en attendant la sortie du protocole pour la mise en vente de ces autotests en pharmacie". Si cette explication se confirme, ce n'est donc pas un retrait définitif.

Ces propos confirment ainsi ce que Saâdia Moutawakil, présidente du Conseil des pharmaciens du sud, nous a confié dans un article précédent: "la coordination avec le ministère de la Santé est importante, afin de connaître le processus à suivre pour accompagner la vente de ces kits, c’est-à-dire le protocole après la réalisation du test. Par exemple, s’il s’avère positif, il faut confirmer par un test PCR", et éventuellement se confiner….

Lire aussi: Covid-19: Les biologistes s’opposent à la vente en pharmacie d’autotests salivaires produits au Maroc

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Comment le Festival Mawazine a ressuscité Oum Kalthoum avec un hologramme, le temps d'une soirée inoubliable

Après s’être produite au théâtre Mohammed V en mars 1968, l’Astre de l’Orient est revenue dimanche 23 juin 2024 sous forme d’hologramme pour un spectacle au même endroit qui a affiché complet. L’occasion d’interroger le fondateur de la société de spectacles New Dimension Production (NDP) qui nous explique les ressorts et les coûts de cet exploit technologique qui devrait se banaliser à l’avenir. Notons que le Festival a programmé une deuxième soirée Oum Kalthoum ce mardi 25 juin 2024.

Communication financière

Aradei Capital: Rachat des Participations des Minoritaires de Akdital Immo

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.