Cabinet ADNA, nouvel acteur juridique panafricain

Safia Fassi-Fihri, Salimatou Diallo, Syndey Domoraud et Foued Bourabiat, sont les quatre fondateurs du cabinet juridique panafricain "ADNA". Organisé en quatre bureaux (Casablanca, Conakry, Abidjan et Alger), le cabinet ambitionne d'étendre à tout le continent ses activités en matière de corporate, banque et finance, projets et contentieux.

Cabinet ADNA, nouvel acteur juridique panafricain

Le 11 juin 2021 à 10h48

Modifié 11 juin 2021 à 13h23

Safia Fassi-Fihri, Salimatou Diallo, Syndey Domoraud et Foued Bourabiat, sont les quatre fondateurs du cabinet juridique panafricain "ADNA". Organisé en quatre bureaux (Casablanca, Conakry, Abidjan et Alger), le cabinet ambitionne d'étendre à tout le continent ses activités en matière de corporate, banque et finance, projets et contentieux.

Le cabinet ADNA, nouvel acteur juridique “indépendant et intégré sur l’ensemble du continent africain”, est le “fruit du rapprochement de quatre entités d’Afrique du Nord et de l’Ouest – BFR & Associés (Maroc), SD Avocats (Guinée), EMIRE Partners (Côte d’Ivoire) et Bourabiat Associés (Algérie)”, indique un communiqué du cabinet, daté du 10 juin.

Membre du réseau de l’ALN (Africa Legal Network) et fort de l’expérience de ses quatre fondateurs, le cabinet, organisé en quatre bureaux, a pour ambition d’étendre ses activités sur tout le continent africain et de “devenir un acteur institutionnel de premier plan participant pleinement au développement de la nouvelle génération d’avocats du continent”.

“L’Afrique est un continent regorgeant d’opportunités. La présence d’un cabinet panafricain de premier plan à Casablanca nous permettra d’avoir une relation plus étroite avec nos clients que cela soit des institutions et grandes entreprises marocaines ou des acteurs internationaux qui investissent en Afrique afin de leur fournir le meilleur service possible”, déclare Safia Fassi-Fihri, associée fondatrice d’ADNA, experte en fusions-acquisitions domestiques et transfrontalières et membre du conseil d’administration de la CGEM.

Le cabinet nouvellement créé couvre différents secteurs juridiques qu’il regroupe en quatre pratiques clés: corporate, banque et finance, projets et contentieux.

“Il propose d’accompagner les projets d’investissement en Afrique et à l’étranger de ses clients régionaux et internationaux, notamment dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures et de l’industrie minière”, indique le communiqué.

Les fondateurs du cabinet ADNA “ont tous participé à des opérations majeures d’investissements directs étrangers et ont travaillé pour des institutions financières internationales, agences de crédit, fonds de capital-investissement, investisseurs internationaux et fonds souverains”, poursuit-on de même source.

Selon Salimatou Diallo, managing partner et associée fondatrice d’ADNA, la naissance de ce cabinet est “l’aboutissement d’un projet professionnel ambitieux et d’une longue histoire d’amitié entre quatre associés partageant la même fibre entrepreneuriale”.

Sydney Domoraud et Foued Bourabiat, associés fondateurs d’ADNA, estiment, quant à eux, que le cabinet ADNA apporte “un service sur mesure” à ses clients régionaux et étrangers, “conforme aux plus hauts standards internationaux pour accompagner et sécuriser au niveau local leurs opérations”.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

BMCI : Communication financière – Résultats financiers au 31 décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.