Vaccination anti-Covid : Les rendez-vous fixés avant le 5 juin annulés

Les centres de vaccination anti-Covid ont enregistré quelques perturbations. Les rendez-vous fixés avant le 5 juin ont été annulés sans explication officielle. Nos sources expliquent cela, entre autres, par le faible stock des premières doses.

Vaccination anti-Covid : Les rendez-vous fixés avant le 5 juin annulés

Le 10 juin 2021 à 16h30

Modifié 10 juin 2021 à 16h59

Les centres de vaccination anti-Covid ont enregistré quelques perturbations. Les rendez-vous fixés avant le 5 juin ont été annulés sans explication officielle. Nos sources expliquent cela, entre autres, par le faible stock des premières doses.

Plusieurs citoyens se sont rendus aux centres de vaccination pour recevoir la première dose du vaccin anti-covid et ont été renvoyés sans se faire vacciner.

L’information fait le tour des réseaux sociaux. « Je vous informe que tous les rendez vous pour vaccin Covid 19 avant le 05/06/2021 ont été annulés, ce qui a causé énormément de problèmes aux citoyens, après plusieurs heures d’attente sans résultat. En plus il y a des centres de vaccination qui ont un grand problème de fluidité et manquent d’organisation », avance un citoyen dans un message adressé à Médias24.

Un autre témoignage : « Nous sommes partis au centre de vaccination ce matin, mais on nous a dit de revenir plus tard car il n’y a plus de stock ».

Médias24 a cherché à comprendre ce qui se passe au niveau des centres de vaccination. Sollicité, le ministère de la santé n’a pas donné suite à nos interrogations.

Des sources opérant dans des centres de vaccination nous confirment que certaines personnes sont renvoyées car elles ne figurent plus dans le système des rendez-vous. Il s’agit de toutes les personnes dont les rendez-vous étaient fixés avant le 5 juin inclus. Tous ceux qui ont des rendez-vous à partir du 6 juin continuent, selon nos information de recevoir le vaccin en fonction du stock disponible.

Bug informatique ou décision volontaire ?

Un vaccinateur ne peut procéder à l’opération de vaccination qu’après vérification que la personne en question dispose bien d’un rendez-vous. Par la suite, elle procède à la saisie des données demandées, puis à l’opération de vaccination.

Plusieurs personnes, donc, ont vu leurs rendez-vous fixés avant le 5 juin, annulés. Du moins, elles ne figurent plus au niveau du système. Est-ce un bug informatique ou une décision volontaire des autorités ? Aucune source primaire ne répond à cette question.

Cela dit, une personne dont le rendez-vous a été accordé le 5 juin (la dernière date annulée) et se présentant au centre de vaccination le 10 juin est en retard d’au moins 3 jours. Les autorités ont certes laissé aux citoyens la possibilité de venir quelques jours après le rendez-vous pour lever les facteurs dissuasifs.

Mais cette tolérance a engendré quelques inconvénients. Parmi ces inconvénients, la non maîtrise du nombre de personnes qui seront prises en charge au cours de la journée;  déperdition des doses dans le cas du vaccin Astrazeneca qui se présente sous la forme d’un flacon multi-doses.  C’est la raison qui avait poussé les autorités à durcir un peu les conditions de rendez-vous. Elles ont donné la consigne aux vaccinateurs de n’entamer un flacon que si 10 personnes sont présentes au centre de vaccination.

Indisponibilité du vaccin et forte demande des citoyens

Il y a deux autres facteurs qui ont contribué à cette vague de cafouillages au niveau des centres de vaccination. Le premier est le faible stock des premières doses.  Et c’est ce qui  justifie peut-être l’annulation des rendez-vous d’avant le 5 juin.

Selon plusieurs sources concordantes et conformément au suivi des doses de vaccin réalisés par Médias24, le stock des premières doses est de plus en plus réduit. On peut parler de pénurie voir de rupture de stock dans certains centres.

Le mercredi 9 juin, un peu plus de 13.400 premières doses ont été administrées seulement. Ce jeudi 10 juin, ce nombre a baissé à 4.000. Preuve comme nos sources nous l’ont précisé, que les centres se concentreront davantage sur les secondes doses (elles sont réservées) en attendant de nouveaux arrivages.

Le dernier facteur est celui d’un afflux important ces derniers jours sur la vaccination, motivé par l’annonce de l’instauration du pass vaccinal. Ce pass qui permet de circuler librement et sans restrictions à l’intérieur du territoire marocain et offre la possibilité de voyager à l’étranger est devenu un document prisé.

Ainsi, les personnes qui avaient des rendez-vous qu’elles n’avaient pas honorés peu importe la raison, se sont dirigées vers les centres. Seulement, le vaccin n’est plus disponible…

Un nouvel arrivage est attendu, probablement pour cette fin de semaine.

Lire aussi:

Vaccins anti-Covid : Nouvelle pression sur le stock des premières doses 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SONASID : INDICATEURS DU PREMIER TRIMESTRE 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.