Le Maroc prépare sa candidature au Conseil de sécurité de l’ONU

Le Maroc se prépare à déposer sa candidature pour occuper un siège au Conseil de sécurité de l'ONU en tant que membre non-permanent pour la période 2028-2029.

Le Maroc prépare sa candidature au Conseil de sécurité de l’ONU

Le 24 mai 2021 à 14h07

Modifié 24 mai 2021 à 15h00

Le Maroc se prépare à déposer sa candidature pour occuper un siège au Conseil de sécurité de l'ONU en tant que membre non-permanent pour la période 2028-2029.

Bien que l’échéance semble lointaine, le Maroc se place dès à présent pour maximiser ses chances, au vu de l’engouement des pays pour la présence au sein du Conseil de sécurité.

Depuis quelques mois déjà, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, multiplie les échanges avec les partenaires africains. Dans toutes les communications publiées au terme des discussions, l’on souligne le soutien à la candidature marocaine au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies (2028-2029).

Si le vote aboutit, le Royaume remportera son 4e mandat en tant que membre non-permanent de l’instance dont la présidence tournante est actuellement assurée par la Chine.

Depuis son adhésion aux Nations unies, le Royaume en a été membre, avec statut non permanent, à trois reprises: 1963-1964 (siège moyen-oriental à l’époque), 1992-1993 et 2012-2013 au sein du groupe africain.

Un siège « stratégique »

 Le Conseil de sécurité se compose de 15 membres, dont cinq membres permanents: Chine, Etats-Unis d’Amérique, Russie, France et Royaume-Uni, et 10 membres élus par l’assemblée générale pour un mandat de deux ans et dont voici la composition actuelle:

• Estonie (2021)
• Inde (2022)
• Irlande (2022)
• Kenya (2022)
• Mexique (2022)
• Niger (2021)
• Norvège (2022)
• Saint Vincent et les Grenadines (2021)
• Tunisie (2021)
• Viet Nam (2021)

 Trois sièges sont ainsi consacrés au groupe africain. Suivant un système de rotation, la candidature du Maroc devra attendre le mandat 2028-2029.

Pour le prochain mandat, l’Union africaine avait validé les candidatures du Gabon et du Ghana, qui remplaceraient la Tunisie et le Kenya dont le mandat arrive à échéance fin 2021. Ces candidatures seront tranchées lors de l’élection prévue en juin 2021.

Aux termes de la Charte des Nations unies, le Conseil de sécurité a pour principale responsabilité le maintien de la paix et de la sécurité internationales. Il enquête également, entre autres, sur tout différend ou toute situation qui pourrait entraîner un désaccord entre nations.

Au sein du Conseil, chaque membre dispose d’une voix. Les résolutions sont adoptées par vote à la majorité de neuf voix sur quinze. Les membres permanents disposent en outre du droit de veto.

La présidence du Conseil est assurée par chacun des membres à tour de rôle pendant un mois, suivant l’ordre alphabétique anglais des noms des Etats membres.

Si elle aboutit, la candidature du Maroc représentera une nouvelle chance pour défendre les causes internationales et nationales, notamment la question du Sahara marocain.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Extrait du Prospectus visé par l’AMMC relatif à l’augmentation de capital d’Atlanta au titre de la fusion-absorption de Sanad.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.