χ

Transport touristique: les propositions de la FNTT pour sauver le secteur

Dans une lettre adressée au Conseil de veille économique (CVE), datant du mardi 23 mars, la Fédération nationale des transporteurs touristiques (FNTT) dressent des propositions pour sauver les entreprises du secteur.

Transport touristique: les propositions de la FNTT pour sauver le secteur

Le 24 mars 2021 à 13h57

Modifié 11 avril 2021 à 2h50

Dans une lettre adressée au Conseil de veille économique (CVE), datant du mardi 23 mars, la Fédération nationale des transporteurs touristiques (FNTT) dressent des propositions pour sauver les entreprises du secteur.

« Tout d’abord nous tenons à préciser que les chiffres avancés dans le communiqué conjoint de la GPBM et l’APSF ne concernent pas que les transporteurs touristiques. En effet, la majorité des 57.000 dossiers concerne un autre secteur qui est la location des voitures sans chauffeurs », précise la Fédaration dans communiqué. Elle ajoute que le nombre des entreprises du transport touristique ne dépasse pas 1.650 et le parc de véhicules national avoisine les 12.000 unités.

Concernant le remboursement des crédits au profit des entreprises du secteur, la Fédération propose un report avec un taux unique et solidaire garantit par la CCG à l’instar des crédits « Damane Oxygène » et « Relance ». Le taux doit être appliqué par tous les organismes de prêts et doit couvrir toute la période affectée par l’état d’urgence sanitaire et ce jusqu’au rétablissement de l’état normal du secteur, précise la même source.

La Fédération appelle également au maintien de l’indemnité forfaitaire mensuelle jusqu’à la fin de la pandémie, en révisant les conditions de son octroi, de façon à intégrer les employés exerçant de manière saisonnière ou ayant perdu leurs emplois avant février 2020.

« Nous vous prions de bien vouloir donner vos directives afin d’activer la suspension de tout prélèvement ou paiement d’impôt ou charges fiscales dus durant la période affectée par l’état d’urgence sanitaire et ce jusqu’au rétablissement de l’état normal du secteur », a écrit la Fédération au sujet des impôts.

On rappelle que la situation financière de la majorité des entreprises opérant dans le secteur est grave à cause du renforcement des mesures interdisant les déplacements et aggravent davantage la souffrance des professionnels. Ces derniers ont d’ailleurs organisés le jeudi 18 mars des protestations dans différentes villes du Maroc pour revendiquer des modalités claires en matière de l’application de la mesure du report des échéances mises en place par le Comité de veille économique (CVE).

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS : Activité 3ème trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.